REVIEW SANS SPOILER: Kingsman: The Secret Service


kingsman-the-secret-service-taron-egerton-colin-firthKingsman: The Secret Service se base sur les comics The Secret Service de Mark Millar et Dave Gibbons, publiées sous le label Icon Comics de Marvel, destiné aux créations indépendantes. L’histoire est centrée sur Gary Unwin, alias Eggsy (Taron Egerton), qui est recruté par Harry Hart (Colin Firth) pour intégrer l’organisation ultra-secrète Kingsman. L’histoire en elle-même est plutôt bien ficelée et comporte des rebondissements auxquels on ne s’y attend pas et qui prennent même parfois le téléspectateur au dépourvu. Le film suit une structure standard de film d’espionnage tout en s’écartant d’un déroulement banal, ce qui est agréablement surprenant.

L’action est évidemment très présente dans le film et on n’a pas le temps de s’ennuyer tant le tempo du film reste soutenu d’un bout à l’autre. Mais l’action ne fait pas tout et Matthew Vaughn l’a compris : l’humour ne manque pas et le réalisateur réussit à tourner certaines scènes extrêmement violentes en scènes hilarantes. La violence décrite à l’écran devient même dans certains cas de la poésie, le réalisateur jouant avec les effets visuels à merveille.

Les effets visuels justement sont d’une qualité époustouflante et utilisés à bon escient. Le plus impressionnant reste tout de même les chorégraphies de combat qui sont extrêmement bien travaillées et donnent magnifiquement bien à l’écran. D’autres scènes d’action, telles qu’une scène dans une salle remplie d’eau ou une autre où les personnages sont en chute libre, sont filmées d’une manière dynamique et réalisées à la perfection.

Mais ces scènes ne donneraient pas aussi bien sans la performance des acteurs. Colin Firth et Samuel L. Jackson incarnent leurs personnages à la perfection. Firth est plus qu’à la hauteur dans chaque scène d’action et Jackson apporte le charisme nécessaire au personnage de Valentine, le méchant du film, dont le zozotement constant est très bien réalisé par l’acteur. Mais la surprise de ce film est sans nul doute Taron Egerton. Le jeune acteur fera sans doute parler de lui à l’avenir et montre une étonnante maitrise du sujet pour son deuxième film à peine et ce, tant dans les scènes d’action que les scènes plus émotives.

Il sera en réalité difficile de trouver un point faible à Kingsman: The Secret Service, qui est une vraie surprise. On s’attendait à un bon film de la part de Matthew Vaughn mais on ne se serait jamais attendu à un film d’un tel niveau. Car Kingsman est du lourd, du très lourd. Les acteurs, l’histoire, les combats et autres effets visuels : rien ne gâchera la qualité du film. Vous l’aurez compris, si vous ne l’avez pas encore vu, ne trainez pas et courez au cinéma le plus proche, car Kingsman: The Secret Service pourrait très bien être la surprise de l’année dans les adaptations de comics sur grand écran.


A propos de Timo Masson

Editeur-en-chef du site et producteur de la chaine, Timo vous donne rendez-vous chaque mois dans ses chroniques « L’Edito » et « Le Top 5 ». Sur la chaine, vous pouvez le retrouver dans l’intégralité des émissions, dont notamment « L’Hebdo des Comics » chaque dimanche

Laisser un commentaire