REVIEW SANS SPOILER: Daredevil, la première saison


DD-Banner

Daredevil est la première série Netflix de l’Univers cinématographique Marvel, qui sera suivie par A.K.A. Jessica JonesLuke Cage et Iron Fist pour mener à The Defenders. La première saison de la série raconte les origines de l’avocat Matt Murdock pour devenir le justicier Daredevil, un héros aveugle mais doué d’autres sens hors du commun et de talents pour les arts martiaux.

L’intrigue de Daredevil est vraiment bien ficelée et s’installe petit à petit, pas trop lentement, et pas trop rapidement non plus. On peut effectivement dire que les concepteurs de la série ont bien fait leur boulot. Les relations entre les personnages principaux de la série se construisent petit à petit et le spectateur s’attache rapidement à ceux-ci. La dynamique de la série est également bien pensée, équilibrant les scènes centrées sur le héros et celles centrées sur les méchants.

Daredevil sert en effet d’origine à la fois à Daredevil mais aussi au grand méchant de la série, Wilson Fisk, sur son chemin pour devenir le Kingpin (le Caïde en français). La série met en analogie les deux personnages en comparant leur volonté de « nettoyer le quartier de Hell’s Kitchen », bien sûr en utilisant des moyens différents. Le scénario est bien tourné dans le sens où on a aussi tendance à s’attacher à Wilson Fisk.

Le jeu des acteurs est un des plus gros points forts de la série. Charlie Cox incarne Matt Murdock à la perfection et fait taire les mauvaises langues dès les premières secondes. On pourrait facilement croire que Cox est aveugle dans la vraie vie tant il est bien rentré dans son personnage, qui a en plus un caractère assez complexe. On remarquera aussi la complicité à l’écran du trio principal, à savoir Cox, Helden Henson (Foggy Nelson, le meilleur ami de Matt) et Deborah Ann Woll (Karen Page, la secrétaire de Matt et Foggy). Mais que serait une bonne série sans un bon méchant ? Vincent D’Onofrio apporte toute l’émotion et toute la violence nécessaire pour amener Wilson Fisk à la vie de la plus belle des manières.

Un autre point fort de Daredevil est le côté visuel de la série. Les lieux de tournage, la luminosité et la façon de filmer renforcent le côté sombre de la série et de son histoire. Le spectateur en prend tout simplement plein la vue sur chaque plan. Et que dire des combats ? Sans doute les meilleurs moments de la série tant les chorégraphies sont recherchées, magnifiquement réalisées et incroyablement acrobatiques, rivalisant avec celles de la série DC Arrow, ou même dépassant ces dernières.

Enfin, Daredevil est aussi intéressante car elle apporte ce côté sombre dont l’Univers cinématographique Marvel manquait cruellement. Marvel domine clairement dans les films et pourrait même rivaliser aisément avec l’univers télévisé DC au vu de la très haute qualité de la série.

En bref, Daredevil est un régal à regarder grâce à son histoire prenante, son visuel époustouflant et ses personnages magnifiquement interprétés par des acteurs au top de leur forme. Si vous n’êtes pas encore convaincu que Daredevil pourrait très bien être la série de l’année, sachez qu’elle a déjà été renouvelée par Netflix pour une seconde saison, à peine 12 jours après sa sortie ! Alors, si vous ne savez pas encore quelle sera la prochaine série que vous regarderez, ne vous posez plus la question : Daredevil sans aucun doute !

La première saison de Daredevil est actuellement disponible sur Netflix. La série reviendra en 2016 sur le service de streaming pour une deuxième saison.


A propos de Timo Masson

Editeur-en-chef du site et producteur de la chaine, Timo vous donne rendez-vous chaque mois dans ses chroniques « L’Edito » et « Le Top 5 ». Sur la chaine, vous pouvez le retrouver dans l’intégralité des émissions, dont notamment « L’Hebdo des Comics » chaque dimanche

Laisser un commentaire