EDITO: L’Univers cinématographique DC doit-il absolument être sombre ?


281D2F1400000578-3063154-image-a-26_1430425543609_Fotor_Collage

Depuis le lancement et, surtout, le succès de l’Univers cinématographique Marvel, chaque studio veut son propre univers partagé. Les univers des comics, tant chez Marvel que chez DC et même chez d’autres éditeurs, existent déjà et il ne s’agit donc au final que d’une adaptation de ceux-ci sur grand (et parfois petit) écran. C’est donc naturellement que la FOX a lancé son univers cinématographique autour des X-Men et que DC a lancé son univers télévisé DC avec Arrow et The Flash.

Mais DC ne s’arrête pas là. Au lieu de rassembler ses séries et films dans le même univers (comme Marvel), DC désire les faire exister dans deux univers bien distincts. Et c’est ainsi que sera lancé l’Univers cinématographique DC (ou DC Extended Universe en anglais) l’année prochaine avec la sortie de Batman v Superman: Dawn of Justice, qui sera suivi par Suicide Squad et de nombreux autres films les années suivantes.

En observant le ton de Man of Steel, tout premier film de cet univers sorti en 2013, ainsi que celui donné dans les bandes-annonces des prochains Batman v Superman: Dawn of Justice et Suicide Squad, une chose est frappante : tout ça est bien bien dark. Pourquoi un tel choix ? Cela est-il vraiment nécessaire ? Analysons un peu ça ensemble.

Déjà au sein des pages illustrées que sont les comics, DC et Marvel sont de grands rivaux et se distinguent l’un de l’autre non pas par leur thème (les super-héros et autres personnages fantastiques et mystiques), non pas par leur concept (les crossovers, univers partagés, univers parallèles, lignes du temps alternatives, etc. sont présents chez les deux), non pas par leurs personnages (les personnages des deux éditeurs ont souvent des ressemblances, parfois frappantes), mais bien par leur ton. Alors que Marvel aborde un ton plus léger, parfois « cliché », DC a dans l’ensemble un ton plus terre-à-terre, avec des héros plus proches de la réalité, et plus sombre, notamment grâce au succès de toute la famille Batman.

Tandis que Marvel reflète plutôt bien son ton au cinéma, pourquoi DC ne ferait pas de même ? De plus, il parait logique que DC ait envie de se démarquer de Marvel en évitant de faire la même chose, tant dans le ton que dans la construction de son univers cinématographique.

Mais cela veut-il dire que tous les films du DCEU doivent être sombres ? Laissez-moi vous le dire : NON.

Oui, un ton sombre et, d’après ce qu’on en voit, plutôt épique, aiderait effectivement à différencier le DCEU du MCU. Et ce ton-là a malgré tout bien fonctionné dans Man of Steel et s’annonce presque nécessaire avec des films comme Batman v Superman: Dawn of Justice et Suicide Squad. Le premier voit Superman affronter le justicier de Gotham City, Batman, et, qui dit Batman dit souvent univers sombre. Après tout, Gotham n’est pas vraiment la ville la plus charmante du monde. Quant au dernier, c’est quand même un film sur une équipe de criminels tous plus glauques les uns que les autres, et l’ambiance glauque que reflète la bande-annonce semble bien coller aux personnages.

Toutefois, tous les futurs films du DCEU n’ont pas besoin d’être sombres. Justice League pourrait l’être, tendant plutôt alors vers le côté épique que sombre, dans la continuité de Batman v Superman. Mais Wonder WomanAquamanCyborg et Green Lantern Corps n’ont en aucun cas besoin d’être sombres. Pourquoi ne pas différencier les styles ? Cela apporterait de la variété au public, mais aussi cela appuierait les différences entre les personnages. Imaginez : un péplum centré sur Wonder Woman avec une bataille épique de Wonder Woman et ses amazones ; un drame politique se déroulant sous l’eau, voyant Aquaman subir un putsch à Atlantis ; un film d’espionnage mené par Cyborg ; un film emmenant plusieurs terriens dans l’espace pour rejoindre les Green Lantern Corps. Bref, tout ça pour dire qu’il y a bel et bien moyen de faire épique sans faire nécessairement sombre.

D’autres films du line-up annoncés seraient même complètement dénaturés s’ils étaient sombres. Je pense ici à The Flash et ShazamThe Flash suit un Barry Allen visiblement assez jeune (pourquoi auraient-ils engagé un acteur de 22 ans au sinon ?) et je ne pense pas que faire un film sombre sur Flash (qui est sans doute l’un des héros les plus optimistes) soit la meilleure des idées. De l’autre côté, Shazam raconte l’histoire d’un jeune garçon d’une dizaine d’année, Billy Batson, qui, après avoir reçu les pouvoirs de plusieurs dieux, peut se transformer en un des super-héros les plus puissants : Shazam. Vous voyez le concept. Et ce qui fait la force de Shazam dans les comics est justement le fait qu’il ne s’agit que d’un enfant dans un corps de super-héros. Celui-ci n’a pas la maturité nécessaire, a des réactions enfantines, etc. Shazam n’est définitivement pas un film qui se doit d’être sombre, au contraire.

En bref, l’Univers cinématographique DC doit-il absolument être sombre ? Oui et non. Oui, car il doit se différencier de l’Univers cinématographique Marvel et certains films de son univers le nécessitent (ex: Batman v SupermanSuicide Squad). Et non, car tous les films n’ont pas besoin systématiquement d’être sombre, ce qui permettra aussi d’apporter de la variété.

Qu’en pensez-vous ? Tous les films de l’Univers cinématographique DC doivent-ils être sombres ? Dites-le nous dans les commentaires !

 

 

 


 

Le mois d’août est désormais terminé celui-ci a été l’occasion de vous offrir une récapitulatif des futures adaptations de comics au cinéma et à la télévision. Nous avons aussi pu publier une review du premier épisode de la série évènement de l’été, Fear the Walking Dead.

Le mois de septembre sera encore plus riche en articles spéciaux. Entre le 3 et le 7 septembre, nous publierons des récapitulatifs des différents univers partagés existant actuellement, pour rappeler aux fans assidus et expliquer aux néophytes ce que sont l’Univers cinématographique Marvel, l’univers cinématographique X-Men et l’univers télévisé DC. Le 10 septembre, vous aurez droit à un récapitulatif des séries à paraitre, tant nouvelles que renouvelées, durant la saison 2015-2016, qui démarrera plus tard ce mois-ci. A ce propos, attendez-vous également à des guides récapitulatifs en vue des reprises de GothamAgents of S.H.I.E.L.D., The Flash et Arrow.


A propos de Timo Masson

Editeur-en-chef du site et producteur de la chaine, Timo vous donne rendez-vous chaque mois dans ses chroniques « L’Edito » et « Le Top 5 ». Sur la chaine, vous pouvez le retrouver dans l’intégralité des émissions, dont notamment « L’Hebdo des Comics » chaque dimanche

Laisser un commentaire