REVIEW SANS SPOILER: Daredevil, la deuxième saison


Daredevil S02 review

C’est avec tristesse que j’écris ces lignes : la saison 2 de Daredevil est terminée. C’est donc treize épisodes qui ont défilé devant mes yeux et dont je me suis délecté.

La première saison termina sur un feu d’artifice de bonnes impressions et les jeux d’acteur étaient à la hauteur des attentes.

Pour cette nouvelle saison, il n’y a pas de doute, on entre dans le vif du sujet : des combats, des intrigues, des jeux de séduction, de l’amitié (avec des conflits aussi) et une société secrète d’assassins. Bref, pas mal d’ascenseur émotionnel.

La saison 2 part sur deux fils : Une belle première partie avec le Punisher et le reste avec Elektra.

On a donc découvert Jon Bernthal dans le rôle du Punisher ; et sincèrement, il respecte à la lettre le caractère trempé du personnage. Sa première rencontre avec Daredevil est même à enregistrer dans les top 10 des plus beaux combats de l’univers cinématographique Marvel.

A côté de cette première rencontre, il y a toujours le duo quasi fraternel entre Foggy (Elden Henson) et Matt Murdock (Charlie Cox). On y retrouve sur quelques séquences, voire deux, l’infirmière Claire Temple (Rosario Dawson). Karen Page (Deborah Ann Woll) se remettra tout doucement de la saison précédente et elle prendra un peu plus d’assurance au fil des épisodes ; surtout en travaillant sur la nouvelle affaire juridique récupérée par le cabinet Nelson et Murdock.

Quant à la deuxième partie, Elektra (Elodie Yung) fait son apparition et chamboulera un peu l’organisation journalière de Matt Murdock puisqu’il s’agit de son ex-petite amie. Daredevil et Elektra se lanceront dans une guerre contre la nouvelle organisation « secrète » du crime asiatique « La Main ». Ce binôme verra réapparaitre Stick (Scott Glenn) qui dévoilera une partie de l’énigme qui met en lien Elektra et « La Main Noire ».

Pour le jeu d’acteur, les acteurs de la première saison restent fidèles à eux-mêmes et on ne pourra pas trop leurs trouver des points négatifs. En ce qui concerne Jon Bernthal, on retrouve son style et son coté imprévisible. Il montre une belle maitrise du personnage et un charisme qui pourra effacer les versions du Punisher des longs métrages. Enfin, Elodie Yung aka Elektra charme l’audience (mais surtout Matt Murdock) ; néanmoins on peut noter que sur certaines scènes, elle a du mal à mesurer le personnage d’Elektra.

Pour résumer, cette nouvelle saison commence fort et garde son rythme jusqu’à la fin. Marvel Studios n’a pas encore annoncé de saison 3 ; cependant à la vue de la fin de la saison 2, on peut imaginer que Marvel a déjà une idée de ce que sera la prochaine saison de Daredevil.

Espérons que celle-ci respecte le rythme et les niveaux que les deux premières saisons ont pu nous apporter. Car on peut reconnaitre que généralement les bonnes séries comme Daredevil perdent un peu de rythme sur la troisième saison.

C’est maintenant à vous de partager votre opinion sur la saison 2.

Laisser un commentaire