REVIEW SANS SPOILER: Powers, la deuxième saison


Powers season 2

Powers, la toute première série originale de Playstation Network, a fait son retour pour une deuxième saison en ce début d’été.

Dans cette deuxième saison, on retrouve Christian Walker, l’ancien super-héros devenu inspecteur après la perte de ses pouvoirs, et sa coéquipière, Deena Pilgrim. Ensemble ils enquêtent sur le meurtre de Retro Girl qui chamboule fortement la paix brièvement retrouvée à la fin de la première saison. Pendant ce temps, Calista fait face à sa nouvelle condition de Power et Zora gère difficilement les dommages faits à son image après son cuisant échec face à Wolfe.

L’intrigue de cette nouvelle saison se compose de deux parties majeures. Ce qui évite au scénario de tirer en longueur, contrairement à la première saison. Malheureusement, en contrepartie, on passe rapidement d’une scène à l’autre, perdant de nombreux détails. Certains passages que l’on aurait souhaités plus forts en émotion et moins expéditifs s’en retrouvent donc bâclés. Comme la mort de Retro Girl qui finalement est surtout là pour justifier la nouvelle intrigue et servir de cliffhanger. Cela dit, les épisodes restent très accrocheurs et se regardent facilement les uns après les autres.

Si vous vous attendez à découvrir de nouveaux personnages attachants ou originaux, vous serez vite déçus. Ils seront quelques-uns à faire leur apparition, mais ne se révèleront jamais plus que ce qu’ils apportent à la trame principale. Comme dans la première saison, le cast est truffé de très bons acteurs qui malheureusement ne peuvent pas briller autant qu’ils le devraient. Ce en raison des personnages assez plats qu’ils se retrouvent à incarner. Les moins convaincants sont malheureusement les plus jeunes, auxquels on fait jouer les adolescents confus et impulsifs, qui finalement se ressemblent un peu tous.

Les effets spéciaux sont-ils meilleurs ou juste moins nombreux ? Difficile à dire. Quoi qu’il en soit, on a moins souvent mal aux yeux malgré les fonds verts peu discrets encore très présents. La saison marque l’arrivée d’un nouveau générique très sympathique bien plus parlant que le premier. Il y présente les personnages principaux et leurs acteurs à l’aide d’un graphisme simple dans une séquence bien rythmée, qui nous met immédiatement dans le ton de la série. La musique est bonne et parfois glissée de façon assez surprenante dans certaines scènes. Elle souligne bien l’ambiance, ce qui est un point très positif. Même si vous l’aurez bien vite oubliée.

Dans l’ensemble, la saison 2 de Powers égale la première et la dépasse peut-être même. On y retrouve tous les ingrédients qui nous ont plu en un peu mieux dosés. Cependant le potentiel de l’univers est mal exploité et la série risque de ne jamais sortir du lot.

Aucune troisième saison n’a encore été annoncée, mais l’équipe d’UDC.com ne manquera pas de vous tenir informer.

 

Laisser un commentaire