DERRIERE LE MASQUE : John Barrowman


Dossier de John Barrowman alias Malcolm Merlyn

 

john-barrowman

 

Nom : Barrowman

Prénom : John Scot

Date de Naissance : 11 mars 1967

Lieu de Naissance : Glasgow, Ecosse

Signe astrologique : Poisson

Taille : 1m83

Famille :

  • Scott Gill (mari)
  •  Un grand frere
  • Une grande sœur
  • Envisage d’adopter

Religion : Chrétien (mais pas accepté par l’église dû à son homosexualité)

 

 

Jeunesse : Né en Écosse d’une mère chanteuse travaillant dans un magasin de disques et un père travaillant chez Caterpillar, il a vécu les huit premières années de sa vie à Glasgow.

En 1975, la société de son père relocalise la famille aux États-Unis et plus précisément dans l’Illinois. Ils s’installent donc dans la ville de Joliet où John poursuivra ses études. C’est là qu’il rencontrera deux professeurs qui changeront son futur. Tout d’abord celui de musique qui lui donnera le goût de la scène. Ensuite son professeur d’anglais qui va l’encourager à développer son potentiel artistique. Avec son aide, John participera à des concours inter-lycées d’éloquence. Durant ses années de lycéen, il jouera également dans plusieurs comédies musicales

Son diplôme en mains, en 1985, il déménage à San Diego afin d’étudier les arts de la scène à la United States International University. Profitant d’un programme d’échange, il retourne étudier Shakespeare six mois en Angleterre en 1989.

Entrée en fonction : John décrocha son premier rôle professionnel lorsqu’il était en Angleterre, durant son programme d’échange. C’est le Prince Edward Theater qui a la chance de l’accueillir pour sa première performance en tant que professionnel, dans la comédie musicale Anything Goes. Il y joue Billy Crocker, le personnage principal.

Missions précédentes : Cet artiste complet va être très présent sur les scènes du West End dans des succès comme : Le fantôme de l’opéra, Matador ou Miss Saigon. Encore récemment en 2009, il est apparu dans La cage aux folles.

A partir de 1993, il ajoute à son arc, l’aspect présentateur. Pendant 6 ans, il présentera plusieurs émissions pour enfants sur la BBC.

L’Angleterre, c’est très bien. Mais c’est aux États-Unis qu’il a fait ses études, et dès 1995, le public américain pourra découvrir John dans des séries comme Central Park West. Et plus récemment, en 2010 il fut une des guest stars de Desperate Housewives, pour plusieurs épisodes.

C’est en 2005 que la carrière de John Barrowman fut vraiment lancée. En effet, c’est lui qui prêtera ses traits au capitaine Jack Harkness dans la célèbre série Doctor Who. Jack a eu tellement de succès, qu’il eut droit à son spin-off : Torchwood. Bien que ce dernier ait été arrêté, John continue de faire vivre Jack via des livres audio où il nous narre les aventures de ce dernier.

Le théâtre, le petit écran, c’est bien joli tout cela mais John, il chante aussi. En 2007, il sortit son premier album solo : Another Side.  Et de nombreux autres suivirent.

Et ce n’est pas tout ! John est également présent sur le grand écran. On peut le voir, entre autres, dans Method, Broadway : The Next Generation, ou Zero Dark Thirty.

Mission actuelle : C’est en, 2012 déjà qu’il enfila pour la première fois son costume de Malcolm Merlyn alias l’archer noir. Présent dans la saison 1 d’Arrow et très peu dans la 2, il fit partie du casting principal lors de la troisième mais fut un peu moins présent lors de la quatrième. Et ce n’est pas fini. Cette année ce n’est pas que dans Arrow (ou Flash pour le crossover qui a lancé Legends of Tomorrow) que Malcolm sera présent. En effet, il a signé pour apparaître également dans la troisième saison de The Flash et dans la seconde saison de Legends of Tomorrow. Qui sait, on le verra peut-être aussi dans Supergirl ?

Futures missions : Plusieurs projets de théâtre.

Anecdotes :

  • Scott, son mari n’aime pas quand il parle avec l’accent écossais.
  • Il a uriné dans le jardin du Prince Charles (High Grove)
  • Il n’a pas eu le rôle de Will dans Will et Grace car on ne le trouvait pas « assez gay », c’est un hétéro qui a été choisi.
  • Il a auditionné pour le rôle du neuvième Docteur.

Citations :

« Il y a beaucoup de moi dans le Capitaine Jack, et beaucoup du Capitaine Jack en moi. Et il n’y a pas de jeu de mots. »

(A propos de la reine d’Angleterre) « C’est une mamie, j’avais envie de la prendre dans mes bras, mais impossible de la toucher. »

(Pendant le tournage d’une scène de baiser d’un épisode de Torchwood) « Gareth (Ianto Jones) et moi prenons position et nous lançons. Le réalisateur  de l’épisode n’a jamais annoncé « couper ». Au moment où Gareth et moi passions la barre des deux minutes, mes lèvres devenaient engourdies et Garteh nerveux. Nous avons tous les deux crié à l’unisson  « You fuckers ! » lorsque nous avons réalisé ce qui se passait et nous nous sommes séparés. »

Décision finale : Peu de suspens quant à cette dernière. L’élément Barrowman n’en est pas à sa première mission dans la peau de Malcolm Merlyn. Il n’y a aucune raison pour qu’il ne continue pas à nous satisfaire dans ce rôle. Après que certains se soient inquiétés de le voir disparaître, c’est une très bonne nouvelle de savoir qu’il sera présent non pas dans une série mais dans trois (voir quatre ?). Convaincus pas ses diverses performances, nous suivons sa carrière avec grand intérêt.

 


A propos Laetitia

Auteur à la tête de l'équipe belge du site, mais aussi spécialiste de The Flash, Preacher et de l'univers cinématographique X-Men

Laisser un commentaire