LES WEBCHRONIQUES DES WEBCOMICS: Mom’s Cancer


Salut à tous ! Bienvenue dans le dernier numéro (de la saison) des Webchroniques des Webcomics. Comme vous le savez les fins de saisons sont toujours marquantes et impressionnantes alors pour marquer le coup je vais vous parler du tout premier gagnant de l’Eisner Award dans la catégorie « webcomics ». Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, les Eisner Awards sont un peu les Oscars du monde du comics. En 2005, une nouvelle catégorie est apparue, celle des « webcomics », et c’est donc son gagnant que je vais vous présenter aujourd’hui.

L’histoire que je vais vous présenter est intitulée Mom’s Cancer et est écrite par Brian Fies. Et pour la première fois depuis le début de la chronique, je vous propose une histoire réelle, et oui, ce webcomic est autobiographique. Celle-ci parle, comme le titre l’annonce, du cancer de la mère de l’auteur et elle est très émouvante. Oubliez les chroniques d’avant où l’humour était présent plus qu’autre chose, car il laisse place ici à l’amour et aux larmes.

Je dois avouer que dans cette chronique je vais avoir du mal à parler des points négatifs car aveuglé par la réalité de cette histoire, je n’en ai pas trouvé. Donc voilà, même si mon avis est subjectif c’est un webcomic sur lequel vous devriez tous vous jeter, car on s’y rend compte des vraies choses de la vie, comme l’amour d’un enfant envers sa mère.

Il n’y que quatre protagonistes dans cette histoire, les noms vous seront donnés en anglais car je l’ai lu dans cette langue là et non en français, bien sûr une version française papier existe pour les anglophobes :

_ Mom : la mère de l’auteur, qui a été récemment diagnostiquée d’un cancer,

_ Me : Brian Fies, l’auteur de l’histoire. Il fera de son mieux pour aider sa mère malgré son métier,

_ Nurse Sis : que l’on peut traduire par la « sœur infirmière » : la sœur de l’auteur, qui, étant infirmière, essaiera de faire jouer ses relations pour donner à sa mère une guérison du cancer,

_ Little Sis : la petite sœur de l’auteur, qui est actrice et fera découvrir ce monde à sa mère, qui aura notamment un rôle de figurante dans un film.

Bien sûr il y a aussi d’autres personnages, comme les docteurs, etc. Et puis je sais que vous vous posez sans doute une question, car je me la suis posée également, quant est-il du père de l’auteur ? Ne vous inquiétez pas, le père apparait dans l’un des derniers chapitres, peut-être l’un des meilleurs aussi, et comme je déteste gâcher la surprise de mes lecteurs, je ne vous dirais rien à son sujet, avouez que je suis quand même gentil.

Les dessins sont très simples, comme pour la plupart des webcomics, et font penser à Garfield, tout en conservant son style particulier. La plupart des strips sont en noir et blanc mais nous avons quand même le droit à certains strips en couleurs.

L’histoire est émouvante et je dois avouer avoir retenu quelques larmes de temps en temps. Elle suffit à nous dire d’aimer notre famille tant qu’on l’a encore. Elle est composée de 33 chapitres, contenant chacun plusieurs strips. Pour finir cette histoire est magique, oui je suis répétitif dans ce numéro.

Avec objectivité j’ai quand même trouvé un petit défaut, l’agencement des cases peut parfois prêter à confusion pour le sens de lecture, mais sinon c’est bon.

Vous avez plusieurs moyens de vous procurer ce webcomic, par Amazon (car des versions papiers existent) en français ici et en anglais ici, mais aussi gratuitement ici (après tout c’est un webcomic), sauf qu’il n’y a pas encore l’intégralité des planches donc il faudra prendre votre mal en patience.

La mère de l’auteur est décédée le premier octobre 2005 suite aux traitements qu’elle prenait pour son cancer.

Voilà, c’est tout pour cette année (scolaire je vous rassure), alors je vous retrouve l’année prochaine avec pleins d’autres webcomics. A plus !

Laisser un commentaire