LES ARCHIVES MARVEL: 1941 !


En 1941, l’Allemagne rompt le pacte de non agression germano-soviétique (1939) et envahit l’Union Soviétique. Les alliés s’emparent d’une certaine machine appelée « Enigma » à bord d’un sous-marin allemand. Certains se rappelleront de cette histoire traitée dans le film biographique de Alan Turing « Imitation Game ».  Je ne peux que vous conseiller de le voir, le rôle principal est tenu par Benedict Cumberbatch (Doctor Strange). Le monde est petit n’est-ce pas ?

De l’autre côté de l’océan, le président Roosevelt signe un programme pour venir en aide aux alliés malgré un fort courant isolationniste qui pense que cette guerre ne concerne que l’Europe. Mais les Etats-Unis se réveillent un matin avec une attaque qui vient de de l’autre côté. En effet, le Japon vient de lancer leur attaque sur la flotte américaine de  Pearl Harbor.

Dans un registre plus léger, parlons cinéma ! Car c’est en cette année 1941 qui sort le grand Citizen Kane d’Orson Welles. Humphrey Bogart apparaît dans Le Faucon Maltais et Walt Disney nous propose une histoire de cirque avec Dumbo.

Dans le petit monde des comics, Martin Goodman et les créateurs Joe Simon et Jack Kirby ne sont pas de l’avis de isolationnistes et voient les nazis comme une menace et le font savoir dans leurs publications. C’est dans ce climat que voit le jour un nouveau super-héros aux couleurs du drapeau américain. Vous me voyez venir, non ?

Résultat de recherche d'images pour "Captain America Comics n°1"Résultat de recherche d'images pour "captain america comics 3"C’est au mois de mars 1941 que voit le jour Captain America dans Captain America Comics n°1. Dans ce premier numéro est dévoilé toute la back story du héro que nous connaissons bien grâce au film Captain America : First Avenger. Ce jeune américain volontaire pour partir à la guerre mais déclaré inapte qui se voit administré par le professeur Reinstein un serum de super-soldat. Steve Rogers, vite rejoint par un certain Bucky comme assistant, devient Cap mais le secret du sérum meurt avec l’assassinat du professeur par un espion allemand.

Qui dit un héros comme Cap, dit un super-méchant à la hauteur. C’est donc aussi dans ce premier numéro que voit le jour un certain Crâne rouge. Mais le Crâne rouge présenté n’est qu’un imposteur car le vrai ne se dévoilera que dans le numéro d’octobre (numéro 7) après la chute de l’Allemagne nazie.

Ainsi vont se succéder 10 numéros avant que Joe Simon et Jack Kirby ne quittent Timely fin 1941 suite à une querelle avec Martin Goodman. Ce ne sera qu’en 1964 que Cap ne réapparaitra, soit 23 ans après. Mais nous allons un peu vite.

Au printemps 1941, Namor, dit le Sub-Mariner, se bat également contre les nazis. On voit apparaître des héros comme Diamant-Bleu et Aileron dans le Daring Mystery Comics n°7. On peut également noté dans Mystic Comics n°5 l’apparition de deux nouveaux héros : La Merveille Noire et le Crâne de Feu qui préfigure un futur Ghost Rider. Mais ce qu’il faut retenir surtout c’est que dans le Captain America n°3 c’est un certain Stanley Lieber qui est commande de sa première histoire appelée « Captain America déjoue la vengeance du traitre ». C’est aussi la première histoire qu’il signera par son pseudo Stan Lee.

Image associéeDurant l’été 1941, on assiste à des rapprochements. En effet, de nouvelles publication apparaissent sous le nom de Young Allies Comics n°1 qui rassemblent les assistants des héros (Bucky et Toro dont on a parlé la semaine passée). Mais aussi dans All Winners Comics n°1, Cap, La Torche Humaine, le Sub-Mariner, l’Ange et la Merveille Noire font équipe.

Dans USA Comics n°1, apparaît le Whizzer, un speedster qui rejoindra l’Escouade de la Liberté et qui épousera Miss Anerica plus tard. Apparaît aussi dans ce numéro Jack Frost créé par Stan Lee qui à le pouvoir de générer un froid intense et de geler la vapeur d’eau. Certains feront sans doute le rapport avec une de ses futurs créations : Iceberg des X-Men.

Résultat de recherche d'images pour "destructeur marvel 1941"Dans le Captain America n°5 se trouve la première vraie bande dessinée de Stan Lee : « Chasseur de scoops, correspondant à l’étranger ». Stan Lee qui continue à créer des personnages puisque dans le n°6 Larry Scott, alias, le Maître du Temps voit le jour. Mais la création la plus populaire de la jeunesse de Stan Lee, qui n’a à l’époque que 18 ans, est le Destructeur (Destroyer). Un reporter accuser d’espionnage en Allemagne envoyé dans un camp de concentration où un scientifique lui injecte un serum qui améliore ses capacités physiques. Il arbore un masque inhumain et un insigne en tête de mort pour combattre les nazis.

Enfin, il est important de souligner que, comme fin 1941 Joe Simon et Jack Kirby se disputent avec Martin Goodman et s’en vont, il n’y a qu’une personne susceptible de remplir la fonction d’éditeur en chef : San Lee. Il le restera jusqu’en 1972.

On s’arrête ici pour 1941. On se retrouve la semaine prochaine pour 1942 !


A propos de Dav Cools

Producteur-adjoint de la chaine YouTube de L'Univers des Comics, Dav est au rendez-vous à chaque sortie de film dans "Let's Review This !"

Laisser un commentaire