LES ARCHIVES MARVEL : 1951 !


En 1951, les USA signent un traité de paix avec le Japon et les premiers magnétoscopes débarquent avec les fameuses VHS qui firent, pour ma part, toute ma jeunesse. Rapport choucroute, je sais.

Au cinéma débarque Alice au Pays des Merveilles et Un Tramway nommé Désir. Alfred Hitchcock sort L’inconnu du Nord Express.. En France, le premier numéro des Cahiers du Cinéma voit le jour. Michael Keaton, Fabrice Luchini, Robin Williams naissent cette année-là.

Dans le domaine de la musique un nouveau terme débarque : le Rock’n Roll. Ce nouveau style qui allie Rhythm and Blues prend de l’ampleur sur les ondes. On notera que Phil Collins, Joey Ramone, Bonnie Tyler, David Coverdale (Deep Purple), Sting et Jean-Jacques Goldman voient le jour en 1951.

La guerre en Corée inspire à Timely un nouveau genre de comics : les comics de guerre. Aucun autre éditeur de comics n’en publiera plus qu’eux. Ainsi sortent entre autres, mais surtout ceux-ci, les comics War Comics et Battle. Avec eux naissent les héros de guerre inspirés en partie par John Wayne qui seront à la mode à cette époque. Par exemple Combat Kelly n°1 est le premier comics à se centrer sur un seul soldat : Kelly.

Marvel Boy tout fraichement débarqué l’année précédente signe déjà sont arrêt de mort en avril. Le comics n’a pas le succès attendu et doit faire face à la montée de l’intérêt pour le bizarre et l’horrible. Au numéro 3, la série devient Astonishing. Cela dit, le héros fait toujours partie de la publication mais ses adversaires deviennent de plus en plus sombres et terrifiants. Le héros continue ses aventures jusqu’au numéro 6 avant que la série ne poursuive sans lui.

La montée de l’intérêt pour l’étrange se fait de plus en plus sentir. Timely, en réponse à cette nouvelle mode, se met à publier des publication comme Mystic, mais surtout Strange Tales dans lequel des héros comme The Human Torch, Nick Fury, les Agents du SHIELD et Dr Strange trouveront refuge dans la décennies suivante.

Un événement très important surgit en décembre 1951. Goodman abandonne son distributeur Kable News et lance son propre réseau sous le nom de Atlas. Le logo commence à apparaître sur les publications Timely ce qui unit visuellement les deux sociétés.

Je terminerai en vous posant une question : est-ce que, comme moi, vous avez du mal à suivre parmi les différents numéros des différentes séries de chez Timely ? Il y a deux raisons très simples à cela. En effet, ce serait plus simple, quand une série n’a plus de succès, de l’enlever et de reprendre une autre au numéro 1. Alors pourquoi rebaptiser une série et reprendre au numéro de publication existant ? Voici les raisons : premièrement, pour présenter un nouveau magazine, un éditeur doit payer une taxe. En rebaptisant une série existante, Timely ne paye rien. Ce qui n’est pas idiot étant donné qu’on ne connaît pas le succès que cette nouvelle série aura. Deuxièmement, une série portant un haut numéro de publication est un gage de vente. Si le numéro est grand, c’est que c’est une série qui à du succès et attirera plus de monde. Voilà comme ça vous savez tout !

On s’arrête ici pour 1951. On se retrouve la semaine prochaine pour 1952 !


A propos de Dav Cools

Producteur-adjoint de la chaine YouTube de L’Univers des Comics, Dav est au rendez-vous à chaque sortie de film dans « Let’s Review This ! » et tous les trois mois dans « Le Passage des Saisons ». Vous pouvez aussi le suivre chaque semaine sur le site dans « Les Archives Marvel »

Laisser un commentaire