LES ARCHIVES MARVEL : 1957 !


En 1957 commence la course aux étoiles. L’Union soviétique lance le premier satellite construit par l’homme : Spoutnik. Le Ghana devient la première colonie d’Afrique à gagner son indépendance ce qui lancera une vague rapide de décolonisation du continent. Aux States est construite la première centrale nucléaire à produire de l’électricité. Nous avions déjà parlé du baby-boom post deuxième guerre mondiale, et c’est en cette année 1957 qu’il atteint son niveau le plus haut avant de décliner jusqu’en 1964.

Dans le monde de l’art, on notera la publication de livre du Dr Seuss Le Chat Chapeauté et la comédie musicale West Side Story débarque à New York avec un nouveau style de danse et de musique. Dans le magasine Spirou apparaît pour la première fois un certain Gaston Lagaffe créé par Franquin et dans le magazine Tintin un certain Michel Vaillant créé par Jean Graton.

Dans le monde de la musique, Elvis devient le premier millionnaire grâce au rock et Buddy Holly réinvente le rock moderne en publiant That’ll Be The Day. On notera que le 6 juillet un jeune John Lennon est présenté pour la première fois à un certain Paul McCartney.

Au cinéma, Stanley Kubrick présente son premier long métrage Paths of Glory (Les Sentiers de la Gloire). On notera aussi la sortie du film Le Pont de la rivière Kwaï. On pleurera la mort de Humphrey Bogart, de Sacha Guitry et de Charles Pathé (co-fondateur des industries Pathé que nous connaissons toujours aujourd’hui). Veronique Genest (Julie Lescaut) est née cette année-là.

L’année 1957, pour Atlas Comics est synonyme de descente aux enfers. Bien que l’année débute normalement, Goodman publie une soixantaine de magazines, mais au fur et à mesure que l’année avance, il est obligé d’arrêter beaucoup de titres car ceux-ci ne rapportent plus rien. A la fin de l’année, Atlas ne publie plus qu’une poignée de titres, sans marque, ni avenir.

Cela débute en décembre 1956, lorsque Goodman ferme la partie d’Atlas s’occupant de la distribution des publications. Il signe alors un contrat avec American News qui possède 1.500 points de ventes. Goodman cherche à accentuer la circulation de ses titres afin de se faire remarquer mais cela s’avèrera un mauvais calcul.

En effet, American News a ses propres soucis dont des rumeurs de liens avec la mafia et une enquête pour suspicion de monopole des ventes en gros ce qui l’oblige à fermer sa filiale de distribution. Ainsi Atlas se retrouve sans réseau de vente et Goodman demande à Stan Lee d’arrêter les commandes en cours.

Atlas, dans un situation désespérée, signe en dernier recours avec un concurrent du nom de Independent News (IND), la division de distribution de National Periodical Publications, connu aujourd’hui sous le nom de… DC Comics. Cela permet à Atlas de maintenir le bateau à flot mais sous des conditions strictes. En effet, IND est inquiet face au penchant qu’a Atlas à inonder les kiosques avec des publications de basse qualité mais à la mode qui s’arrête après quelques numéros. Atlas doit donc, via ce contrat, se contenter de 8 numéros par mois, ce qui contrarie beaucoup Goodman. Ainsi disparaît près de 80% des publications Atlas dont le nom même disparaît pour laisser place au logo de IND (voir image Kid Colt Outlaw #75).

Est-ce le début de la fin ? On peut se le demander car, Atlas ayant cette restriction de 8 titres par mois, ne peut donc plus grandir. Seules les publications les plus rentables restent et si Goodman et Stan Lee veulent essayer un nouveau style, ils doivent supprimer un titre existant pour pouvoir lui laisser le champ libre. Ainsi donc Atlas doit changer son optique de quantité et doit se concentrer sur la qualité ! Est-ce que l’on peut en déduire que ça leur fera du bien ? L’avenir nous le dira mais maintenant au pied du mur, Atlas doit, s’ils veulent renaitre de leur cendre, devenir meilleur !

On s’arrête ici pour 1957. On se retrouve la semaine prochaine pour 1958 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.