LE DIVAN DES HÉROS: Scarlet Witch


Bonjour et bienvenue de nouveau dans notre cabinet de psychologie pour une nouvelle séance d’analyse du Divan du Héros! Après avoir étudié plus profondément l’homme le plus rapide du monde le mois passé, c’est aujourd’hui la fameuse Scarlet Witch qui s’allonge sur le divan!

La Sorcière rouge (« Scarlet Witch » en version originale), alias Wanda Maximoff, est une super-héroine créé par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Jack Kirby, le personnage de fiction apparaît pour la première fois dans le comic book X-Men #4 en 1964. Elle est la fille de Magnéto et la sœur jumelle de Pietro Maximoff, alias Quicksilver. Sa mère, Magda quitta Magnéto quand elle était enceinte et elle se réfugia en Transie pour accoucher. Elle abandonna ensuite ses jumeaux. Les enfants furent élevés par Bova sur le Mont Wundagore, où demeurait captif Chthon, un puissant démon. Son énergie altéra Wanda, lui donnant plus tard la faculté de sorcellerie. Les enfants furent ensuite récupérés par un couple de gitans, Django et Marya Maximoff. Les jumeaux découvrirent très vite leurs pouvoirs. À la suite d’un accident provoqué par les pouvoirs naissants de Wanda, Marya trouva la mort dans un incendie.

Malmenés par la population durant leur adolescence, les jumeaux furent récupérés par Magnéto, ignorant qu’il était leur géniteur. Il forma un groupe terroriste visant à asseoir la domination mutante. Après quelques aventures au sein de la Confrérie des mauvais mutants, Wanda et Pietro décidèrent de mettre leurs pouvoirs au service des autres et intégrèrent alors l’équipe des Avengers en même temps qu’Hawkeye. Ils furent encadrés par le héros Captain America, devenant ainsi la deuxième génération de recrues, et ils devinrent en quelques années des héros aux yeux du public, malgré leur condition de mutants (à la différence des X-Men qui conservèrent des années un statut de hors-la-loi). Chez les Avengers, Wanda trouva l’amour en la personne de la Vision, un androïde créé par Ultron, qu’elle épousa. Ce fut une période troublée pour l’équipe car Pietro n’acceptait pas l’amour entre sa sœur et l’androïde, et Clint Barton réprimait ses sentiments pour la jeune femme.

 

Lors de la création du personnage par Lee et Kirby, les pouvoirs de Wanda ne furent pas clairement définis. On parlait alors de « pouvoirs hex », pouvant provoquer des événements improbables. Ce point évasif a permis aux auteurs une certaine liberté, les laissant utiliser ces pouvoirs en fonction des besoins de l’histoire. Même si on la nomme « sorcière », les pouvoirs de Wanda lui viennent de son gène X mutant, et non de la sorcellerie. Par la suite, les auteurs augmentèrent le contrôle de ses pouvoirs, afin que le personnage puisse provoquer des événements spécifiques et non de manière aléatoire. La mutante explora aussi la sorcellerie sous la supervision d’Agatha Harkness, une puissante mystique versée dans les arts mystiques. Les effets de ses pouvoirs sont assez variés à l’époque, mais le plus souvent s’avèrent très dissuasifs chez ses opposants, comme la fois où elle retourna Ultron contre lui même, ou lorsqu’elle fit exploser une conduite de gaz sous la Confrérie des mutants. Wanda a la capacité de manier la magie, et globalement aujourd’hui ses pouvoirs peuvent se résumer en : manipulation des probabilités et du destin, manipulation de la réalité et utilisation d’une forme de magie chaotique. Cette dernière partie fut précisée par l’écrivain Kurt Busiek qui relia l’origine de ses pouvoirs à une capacité de manipulation de l’énergie chaotique, qu’elle obtint lorsque le démon Chton modifia sa mutation à sa naissance, en une capacité de contrôle et de manipulation de l’énergie mystique. Cela devint l’explication de ses nombreuses capacités, qui vont même plus loin que l’influence des probabilités, expliquant pourquoi ses pouvoirs ont la majorité du temps une influence favorable pour elle. Lors du run de Busiek et de celui de Geoff Johns lui faisant suite, Wanda se montra capable de lancer des sorts à très grande portée, si elle se prenait suffisamment de temps et de concentration pour façonner la magie chaotique dans un but précis, comme elle le fit pour ressusciter Wonder Man.

Ses pouvoirs furent de nouveau modifiés durant le run Avengers Disassembled, où sa magie chaotique fut repensée en une capacité de modifier la réalité. Ce pouvoir fut suffisamment puissant pour remodeler complètement l’univers dans le run House of M. Puis ses pouvoirs furent restaurés dans leur ancienne définition durant The Children’s Crusade, en expliquant que ces changements furent provoqués par une force extérieure qui avait temporairement augmenté la puissance de ces pouvoirs. Dans la nouvelle série Scarlet Witch parut en 2016, il fut confirmé que Wanda naquit avec la capacité d’utiliser la sorcellerie, et que cette capacité courait dans sa famille. Elle est persuadée que le Maître de l’Evolution (Herbert Wyndham, un scientifique eugeniste) altéra son code génétique, la rendant plus réceptive à l’énergie mystique. Wanda se montra également très résistante à la Force Phénix, pouvant même faire souffrir les hôtes de cette force, comme Cyclops par exemple, lorsque celui-ci s’opposa à elle. 

Ses pouvoirs évoluèrent donc beaucoup avec le temps et suivant les mains des auteurs entre lesquelles le personnage passa, mais une certaine continuité se détache néanmoins dans l’historique du personnage. Le point important qu’il faut retenir dans cette chronique, c’est que la psychologie du personnage changea avec l’évolution de ses pouvoirs: plus ses capacités grandirent, plus la santé mentale de Wanda Maximoff se dégrada. Elle sombra peu à peu dans la folie, autrefois alliée des plus grands héros de la terre, et désormais menace pour le monde entier. En fait, Wanda suit en quelque sorte la « tradition » familiale où les membres de sa famille présentent une personnalité dirigée par une immense antipathie du monde autour d’eux, qui leur a apporté tant de malheur et pris tant de choses. Son père Magnéto fut emprisonné dans un camp de concentration durant la seconde guerre mondiale, et vit ses parents mourir sous les coups des allemands, ce qui l’amena à mépriser la race humaine, et à devenir un mutant extrémiste prêt à tout pour défendre l’Homo Superior (mutant) contre Homo Sapiens . Son frère Quicksilver est d’un tempérament très impulsif et tête brûlée, et sa personnalité est là aussi liée à ses pouvoirs. Cependant, elle est sur certains aspects très différente de sa famille. Contrairement à son frère, elle est plus perspicace, patiente et réservée, se posant comme la voix de la raison parmi les cris de rage et l’arrogance de son frère et de son père. Wanda se montre très jeune être mal à l’aise en société, hormis sa famille, à la limite d’être sociopathe. Cela eut pour effet de mettre une distance entre elle et le monde, limitant de surcroît son empathie. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle suivit son père dans sa croisade contre l’humanité sans se poser de questions.

 

Lorsqu’elle fut élevée par Marya Maximoff, Wanda montra une grande curiosité pour les arcanes. Elle était très vive d’esprit, n’hésitant pas à tout remettre en question pour apprendre, contrairement à son frère et son père, que l’arrogance aveugle le plus souvent. Cela est un point important de sa psychologie, qui l’amène à avoir une pensée plus critique sur les circonstances des événements. Cette qualité se révèle lorsqu’elle est amenée à remettre son frère impulsif Pietro dans le droit chemin. En effet, le jeune homme se retrouvant souvent en fâcheuse posture, Wanda est celle qui l’empêche d’aller plus loin. Elle est raisonnable et fait la différence entre les choses, mais elle ne partage pas la vision globale de son père, et se retrouve souvent à avoir besoin de lui. Cela a tendance à resserrer les liens familiaux, et empêche sa nature curieuse de semer le trouble au sein de sa famille.

Néanmoins, cela reste un numéro d’équilibriste difficile pour Wanda: être la personnage la plus rationnelle de la famille tout en partageant l’aspect émotionnel de la croisade de son père. Mais la perte de sa mère adoptive humaine Marya fut un événement traumatisant pour Wanda, ayant une influence plus importante sur elle que celle de son père mutant. Dans un sens, cela lui ouvrit un chemin similaire à celui que son père emprunta avec la mort de sa femme Magda. Voir une personne chère à son coeur mourir aux mains d’hommes sans pitié la choqua profondèment. Ce ressentiment envers les humains, qui amena son père sur la voie qu’il choisit de suivre, eut un effet similaire chez Wanda. C’est la raison pour laquelle elle se ralia à la cause de la Confrérie des Mauvais Mutants, tout en gardant cette nature curieuse qui la définit. Elle est un très bon exemple du genre de personne capable de cloisonner ses problèmes psychologiques, lui permettant de se consacrer à une tâche en oubliant les troubles de sa personnalité torturée.

Wanda oscille entre deux bords : la cause de son père qui peut lui sembler juste, notamment avec le meurtre de sa mère adoptive, et son côté curieux et son honnêteté intellectuelle. D’un côté, cette oscillation laisse à Wanda la possibilité de se désolidariser des tendances extrémistes de son père, mais tant qu’elle est la seule personne mature entre son frère et son père, cela ne reste qu’une idée. Il n’est pas encore clair si ce numéro d’équilibriste se déséquilibrera un jour, mais souvent pour ceux qui luttent entre deux mentalités, c’est des circonstances particulières qui leur font prendre des décisions les menant sur des voies très différentes. Mais le fin mot de l’histoire n’est pas encore écrit pour Wanda.

Mais cet état d’esprit ambivalent amena à la jeune femme des troubles mentaux qui montèrent en puissance, faisant d’elle un danger pour les autres. Et pour appuyer cela je vais décrire deux exemples, pas forcement reliés car l’un est dans l’univers du comics et l’autre est dans le Marvel Cinematic Universe (MCU).

Suite aux événements d’Avengers Disassembled et la mini série Excalibur, Scarlet Witch est devenue instable mentalement et elle tua une partie de l’équipe des Avengers presque inconsciemment. Face à cette tragédie, l’équipe est dissoute, notamment après la mort de Clint Barton (Hawkeye). Puis arrive le crossover de 2005 House of M écrit par Brian Michael Bendis et dessiné par Olivier Coipel, qui se pose comme l’un des événements majeurs de l’Univers Marvel de ces cinquante dernières années.

Dans ce crossover, l’ampleur du pouvoir de Wanda d’infléchir le hasard devient préoccupant. Le Professeur Xavier réunit les New Avengers et les X-Men pour décider du sort de leur camarade. La décision est sans appel : il faut neutraliser Scarlet Witch. Le conseil se rend donc à Génosha, dernière localisation connue de Wanda. En arrivant, le groupe constate que le lieu est désert, et que le Professeur Xavier s’est volatilisé (même le Docteur Strange ne le « voit » pas avec ses pouvoirs occultes). Cependant, au bout de quelques minutes, Emma Frost le repère dans une sorte d’église. Mais lorsque le groupe se rend sur place, seul Spider-Man s’y trouve ; c’est alors qu’une lumière éblouissante apparaît. Le groupe se retrouve dans une réalité alternative où les X-Men n’ont jamais existé, et où les mutants dominent les humains, avec à leur tête le chef de la « Maison de M » : Magnéto. Ce dernier contrôle les gouvernements du monde. Toutefois, Wolverine se rappelle de la réalité originelle et décide de trouver le responsable de cette transformation. Il est assisté par Layla Miller, une jeune mutante ayant le pouvoir de faire recouvrer le souvenir de la réalité.

Wolverine est rejoint par Cyclops, Emma Frost, Daredevil, Spider-Man et d’un héros disparu peu de temps auparavant : Hawkeye. Pendant qu’Emma Frost, Layla Miller et The Hood recherchent le Professeur Xavier, le Docteur Strange retrouve Scarlet Witch. Le reste de l’équipe essaie d’attaquer Magnéto. Lorsque Magnéto, qui s’était enfui lors de la bataille, les attaque, Layla Miller lui redonne ses souvenirs. Le Docteur Strange apprend alors que ce n’est pas Magnéto qui a manipulé sa fille Wanda pour qu’elle remodèle la réalité, mais son fils Pietro. Apprenant l’identité du responsable, Magnéto tue son propre fils. Sur ces entrefaites, Scarlet Witch voit son frère mort et le ressuscite, déclarant à voix basse: « Plus de mutants… ». À ces mots, le monde semble revenir à la normale. Cependant, Charles Xavier est introuvable et il ne reste que quelques centaines de mutants : tous les autres ont perdu leurs pouvoirs. La série se clôt sur la question suivante : « où sont passées toutes ces énergies mutantes ? »

Cet exemple montre bien à quel point l’état psychologique de Wanda influe sur ses pouvoirs: après avoir perdu son mari et ses enfants, elle utilise ses pouvoirs (poussée par son frère) pour réécrire une réalité alternative où ses enfants existent et où elle est entourée d’une famille aimante, soudée et pacifique. Lorsqu’elle finit par prendre conscience que ses deux enfants dans cette réalité ne sont qu’une extension de son esprit, elle devient encore plus instable. Imaginez vous apprendre une telle nouvelle : pour un humain sans pouvoirs le choc émotionnel est déjà énorme, alors une mutante instable psychologiquement avec le pouvoir de remodeler la réalité….La fin de l’histoire est d’ailleurs très intéressante: comprenant ce qu’elle avait fait, Wanda utilise ses pouvoirs pour remodeler à nouveau la réalité. Le résultat est la disparition des pouvoirs des mutants dans plus de la moitié de la communauté d’homo superior. Wanda quant à elle, disparaît en Latvérie, probablement pour se protéger et protéger le monde en disparaissant.

Le second et dernier exemple vient de l’interprétation du personnage dans son adaptation cinématographique. Le personnage de la Scarlet Witch est introduit dans le second opus des aventures des Avengers, Avengers: Age of Ultron. C’est l’actrice Elizabeth Olsen qui interprète la mutante au cinéma. Dans Age of Ultron, on apprend que les jumeaux Maximoff sont des habitants de la Sokovie qui ont vu leurs parents mourir dans un bombardement lorsqu’ils avaient 10 ans. Ce bombardement fut causé par les armes créées dans les industries Stark. Grandissant avec la haine du génie milliardaire, ils devinrent des activistes extrémistes, férocement opposés au monde libéral. Repérés par le Baron Von Strucker, qui leur offrit un moyen de se venger de Tony Stark, les jumeaux acceptèrent de devenir volontaires pour des expérimentations basées sur le pouvoir du sceptre de Loki. Pietro acquit une amélioration du métabolisme et de l’homéostasie thermique (super-vitesse) et Wanda obtint des dons de télékinésie et de manipulation mentale.

 

Dans le film, Wanda utilise son pouvoir de manipulation mentale pour laisser entrevoir à Stark un futur où il serait responsable de la chute du monde et des Avengers. Dans cette vision, Captain America lui dit, dans un dernier souffle, qu’il « aurait pu faire plus, qu’il aurait pu tous les sauver ». Wanda cherche à planter une graine de discorde au sein de l’équipe afin de la déchirer et donc de la détruire de l’intérieur. Au niveau du caractère, elle est similaire à son incarnation comics : sombre, elle est la seule à pouvoir raisonner son frère Pietro qui est souvent impulsif. Les jumeaux s’allient d’ailleurs à Ultron dans un premier temps pour « sauver le monde » de la menace que représentent les Avengers (d’après Ultron), mais ils finissent par le trahir lorsque Wanda utilise ses pouvoirs pour lire l’esprit d’Ultron et entrevoit le génocide qu’il prévoit. On retrouve beaucoup moins le côté sociopathe du personnage du comics, lorsque la compassion envers leur prochain pousse les jumeaux à aider les Avengers. Mais lorsque Pietro meurt en sauvant Hawkeye et un enfant, Wanda le ressent comme si c’était elle qui mourrait, et laisse libre court à ses pouvoirs, détruisant tous les clones d’Ultron qu’elle affrontait. Retrouvant l’enveloppe principale du robot fou, il lui dit qu’elle mourra si elle reste là. Ce à quoi elle répond « c’est déjà fait » . Puis enchaîne sur « Sais-tu ce qu’on ressent quand on meurt? On ressent cela. » en lui arrachant son cœur mécanique. A partir de là, selon moi, Wanda devient réellement instable.

Imaginons une seconde ce qu’elle a pu ressentir. Son frère jumeau meurt, et sachant que les jumeaux ont souvent un lien très fort et une sorte de connexion inexplicable, elle l’a ressenti. Mais surtout cette sensation a été décuplée avec ses pouvoirs. Il y a de quoi devenir fou de chagrin, assez pour vous faire basculer dans un état second. Suite à ces événements, on arrive à Captain America: Civil War. Wanda, ayant été intégrée dans la nouvelle équipe des Avengers, effectue une mission en Afrique. N’ayant pas encore pleinement la maîtrise de ses pouvoirs, elle provoque une catastrophe en voulant sauver Captain America. A partir de là, elle est exposée à la haine, la colère et la peur de la population qui voit en elle un monstre. Elle doute, elle se replie sur elle-même et devient plus instable psychologiquement. Même si dans le MCU, elle n’est pas manipulée par Magneto, elle n’en reste pas moins jeune et influençable, malgré sa grande force de caractère. Bien qu’elle n’ait pas encore perdu pied dans le MCU, les prochains films nous diront si elle prend la même voie que dans le comics.

Scarlet Witch est un personnage que je connaissais assez peu, mais qui m’a toujours paru faire partie de ces anti-héros torturés qui s’égarent en voulant se racheter, comme Punisher, ou Deadpool. Pour moi, Wanda est une personne qui fut écrasée par la violence du monde dès son plus jeune âge, la poussant à se détacher peu à peu des autres, se déconnectant de la vie. Ayant eu une mère adoptive aimante, elle compta beaucoup sur la protection et la chaleur de la famille. C’est notamment pour cela qu’elle suivit à de nombreuses reprises son père dans sa croisade contre l’humanité. Elle n’est pas fondamentalement mauvaise, et n’a pas de mauvaise intention. Wanda est juste une personne qui a subit beaucoup de mauvaises choses qui l’ont brisée. Et ça l’a rendu instable émotionnellement, essayant de faire avec tout ça du mieux qu’elle a pu. Mais ses pouvoirs augmentèrent avec son instabilité, et renforcèrent par la même occasion son instabilité émotionnelle. Un cercle vicieux sans fin, jusqu’au point de non retour. On dit qu’un grand pouvoir est souvent un don, et c’est notamment le discours du Professeur X. Mais un grand pouvoir peut aussi s’avérer être une malédiction. Wanda en est un exemple criant.

 


A propos de Max Chauvineau

L'un des deux éditeurs à la tête de l'équipe française de L'Univers des Comics, Max vous donne rendez-vous chaque mois dans sa chronique, "Le Divan des Héros"

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.