LES ARCHIVES MARVEL : 1962 !


Dans le monde en 1962, le face-à-face nucléaire entre l’URSS et les Etats-Unis prend fin. Les russes enlèvent leurs missiles de Cuba et les américains promettent de lever l’embargo et de ne pas envahir l’île. Au Mississippi, le premier étudiant noir est accepté dans une université. Andy Warhol expose ses boîtes de soupes et les premières pomme-chips sont vendues au goût fromage et oignon.

Dans le monde de la musique, les Beatles enregistrent leur premier 45 tours (Love Me Do) et les Rolling Stones se forment. On notera les naissances de Axl Rose (Guns N’ Roses), Anthony Kiedis (Red Hot Chili Peppers) et Marc Lavoine.

Au cinoche sort Jules et Jim de François Truffaut, La Guerre des boutons, Lolita de Stanley Kubrick et Le Jour le plus long. On pleurera la mort de Marylin. Les stars Jim Carrey, Marie Trintignant, Tom Cruise, David Fincher, Demi Moore et Jodie Foster naissent cette année là.

En BD sort le premier tome de Benoît Brisefer par un certain Peyo.

Chez Marvel Comics, 1962 est une année charnière. En effet, suite à la parution de The Fantastic Four n°1 en novembre dernier, la maison d’édition est inondée de courriers de lecteurs réclamant de nouvelles aventures de super-héros. Ce que Stan Lee fait avec plaisir mais à la condition qu’il puisse le faire, encore une fois, à sa manière.

Ainsi en janvier, dans Tales To Astonish n°27 apparaît un certain Henry « Hank » Pym. Bien que ses débuts soient discrets, il crée malgré tout lors de sa première apparition dans l’histoire « L’homme dans la fourmilière » une potion permettant de rétrécir un homme à la taille d’un insecte. Le personnage est inspiré d’un film sorti en 1957 L’Homme qui rétrécit. Mais le personnage est encore loin d’être le héros Giant-Man ou Goliath tel que nous le connaitrons plus tard. Après cette première apparition, Hank Pym ne reviendra qu’au mois de septembre dans le n°35.

Dans The Fantastic Four n°2 apparaissent les Skrulls, créatures à tête d’insecte pouvant prendre l’apparence de n’importe qui. Dans The Fantastic Four n°3, à la demande des lecteurs, les héros se retrouvent costumés et se déplacent en véhicule volant. Toujours dans le numéro 3, Miracle Man apparaît et deviendra le vilain perpétuel des Quatre Fantastiques, capable de créer des illusions à grande échelle. Fatigué de devoir obéir, la Torche Humaine quitte l’équipe mais reviendra dans le numéro 4. Dans ce The Fantastic Four n° 4 réapparait un super-héros de l’âge d’or des comics. Namor est retrouvé par Johnny Storm (Torche Humaine) qui est devenu un barbu amnésique. Lorsqu’il récupère la mémoire, il découvre que sa ville natale a été détruite et déclare la guerre à l’humanité, il reprend sa mission initiale qu’il avait déjà en 1939. Dans le The Fantastic Four n°5, apparaît la première tentative de Lee et Kirby de créer un super-vilain digne de ce nom et lui donne le nom de Dr Doom. Il est le seul à avoir le pouvoir de détruire les FF et a pour désir de conquérir la Terre. Lui et Namor feront équipe dès le n°6.

En mai, le magazine Teen-Age Romance s’arrête au n° 86 pour laisser place au comics The Incredible Hulk n°1. Stan Lee, content de son travail avec Kirby sur les FF, s’associe de nouveau avec lui pour créer l’histoire du scientifique Dr Bruce Banner qui travaille sur une bombe G (gamma). Afin de sauver un étudiant, il pénètre dans la zone de test mais est trahi par un espion russe et prend une vague de rayon gamma qui le transforme en Hulk une fois la nuit tombée et redevient humain au petit jour. D’abord gris, Hulk devient vite vert car la couleur grise n’est pas fiable lors des impressions à l’époque.

En août, dans Amazing Fantasy n°15, qui est le nouveau nom de Amazing Adult Fantasy, apparaît un nouveau super-héros. Mais au lieu de faire de l’adolescent de l’histoire l’assistant du super-héros, il fait de l’ado le héros de l’histoire avec des superpouvoirs mais les problèmes de tous les ados : manque d’argent, déceptions, ignoré, etc. Stan Lee étant un fan d’un pulp du nom de The Spider : Master Of Men, demande à Kirby puis à Ditko de créer un personnage aux pouvoirs de l’araignée. C’est vers la version du deuxième que Lee penchera. Peter Parker possède déjà son oncle Ben et sa tante May par qui il a été élevé, élève doué mais ignoré par les filles et moqué par ses camarades. Il est piqué par une araignée radioactive lors d’une visite d’une exposition scientifique. Il fait d’abord des combats de catch pour gagner de l’argent puis devient le héros que l’on connaît dès que son oncle meurt assassiné par un cambrioleur qu’il a laissé volontairement filer. Il apprend qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Dans Journey Into Mystery n°83, Stan Lee qui croule littéralement sous la masse de boulot demande à son frère de créer un nouveau héros, plus fort que Hulk et plus puissant que les FF. Un journaliste ayant qualifié les super-héros de « mythologie contemporaine » et étant lui-même fan des dieux nordiques, Stan demandé à son frère Larry Lieber de créer l’histoire de Thor. Dans le N°85 apparaît Loki qui se libère de sa prison arbre et part combattre à l’aide de la magie son demi-frère. Il est vaincu et est renvoyé sur Asgard via le Bifrost, un pont arc-en-ciel.

On s’arrête ici pour 1962. On se retrouve la semaine prochaine pour 1963 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.