REVIEW SANS SPOILER: Les trois premiers épisodes de “Runaways”


 

Ça y est, la première série née de l’alliance Hulu et Marvel a fait ses premiers pas à l’écran au travers de trois épisodes, nous offrant un premier goût de son nouvel univers. Une réussite ou non ? C’est ce sur quoi l’équipe de l’Univers des Comics se prononcera aujourd’hui avec une review de l’ouverture de la première saison de Runaways.

Runaways, qu’est donc Runaways ? Pour ceux qui n’auraient pas suivi, Runaways raconte les mésaventures d’un groupe d’adolescents après la découverte des activités criminelles de leurs parents et tentant de saisir tous les secrets les entourant. Se découvrant petit à petit de surprenants gadgets ou pouvoirs, ils en apprendront plus sur leurs origines et les véritables activités de leurs familles. Pour ceux qui ne l’aurait pas déjà fait, n’hésitez à lire notre guide de tout ce qu’il faut savoir avant de regarder la série pour mieux vous préparer encore après cette petite review. 

Jusque-là, l’intrigue fonctionne. En trois épisodes, tous les aperçus promis ont été donnés et chaque personnage voit son histoire mise en valeur en prévision de la suite, nous débarrassant au plus vite de toutes les questions auxquelles nous nous attendions déjà pour créer un réel mystère autour de leur situation à tous. L’histoire s’ouvre sur une scène d’ambiance nocturne et sombre et dirige immédiatement l’attention sur un personnage qui nous mènera à l’intrigue principale, puis se lance dans un générique plus que réussi : une succession de plans ne laissant rien présager de l’histoire, mais distribuant les références aux personnages, le tout agrémenté d’une musique aux tons sombres, presque stressante. Rapidement, on entre dans le vif du sujet, mais sans échapper d’abord à une présentation un peu classique des personnages et de leur relation familiale, dernier pilier nécessaire au lancement de la véritable histoire. Une fois les éléments mis en place, l’originalité se porte plus dans l’ambiance que dans le scénario, quelques engrenages ayant encore à se trouver. 

Excellent point pour la série : l’exploitation des enfants comme des parents, nous évitant de rester coincé sur les affaires adolescentes comme c’est le cas pour de trop nombreux teen dramas. Ici, pas un personnage n’est lésiné et tous trouvent leur manière de nous intriguer ou d’attirer notre sympathie par son histoire ou sa personnalité, jetant les stéréotypes manichéens pour nous rappeler qu’il s’agit avant tout d’une affaire de famille. Si les adolescents eux-mêmes ne peuvent échapper à quelques clichés typiquement américains, c’est pour servir l’histoire et sans s’installer de manière obsédante dans le scénario. Quant aux acteurs, tous jouent juste et sans faux pas notable jusque-là, même lorsque la jeunesse de certains pourrait encore le justifier.

Pour ce qui est de la musique, encore une fois, ça fonctionne. Entrecoupée de nombreux hits présents pour souligner la jeunesse ou simplement parfois pour donner le ton, la bande originale elle-même est très réussie et marque les esprits, contribuant pleinement à l’atmosphère. Quant aux effets, rien de troublant jusque-là, le budget ayant été mis, bien que certains éléments peuvent paraître encore légèrement old school sans que cela ne gène en quoi que ce soit. 

Conclusion : Runaways est pour l’instant une véritable réussite et promet énormément pour la suite. Sans pour l’instant atteindre un suspense suffisant que pour vouloir exploser son écran d’impatience, la diffusion du prochain épisode aura de quoi ravir et on a hâte de voir quel ton prendra véritablement la série une fois la mise en place totalement terminée.

Sur ce, n’oubliez pas que le prochain épisode sera disponible dès le 28 novembre, sur Hulu et n’hésitez pas à nous donner à votre tour votre avis en commentaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.