L’EDITO: Comics et cinéma – la fin d’un âge d’or ou seulement ses débuts ?


« Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour être fan de comics qu’actuellement. » –  « Nous vivons dans un âge d’or des films de comics. » –  « Les adaptations de comics sont maintenant rentrées dans la culture mainstream. »

Ces phrases, vous les avez sans doute déjà lues ou entendues mais sont-elles vraies pour autant ? On voit souvent les mots « comics », « cinéma » et « âge d’or » associés, mais est-ce légitime ? Pouvons-nous réellement parler d’un âge d’or des adaptations de comics au cinéma ? Avant de s’avancer dans des définitions scrupuleuses de ce qu’est un âge d’or et de voir si elle s’applique à la situation actuelle, regardons d’abord en arrière et penchons-nous sur les éléments qui peuvent amener à une telle conclusion.

 » On ne peut donc pas dire que les films adaptés de comics soient quelque chose de nouveau. Ce qui est nouveau, c’est la quantité. « 

Avec « Blade », le film « X-Men » fut l’un des premiers de la vague actuelles de films issus de comic books américains

Les comics ne datent pas d’hier et le cinéma non plus, et aussi longtemps que ces deux disciplines ont co-existé nous avons pu assister à un blend de celles-ci. Certes, des films ont été adaptés en comics mais ce qui nous intéressera aujourd’hui est l’inverse : les adaptations de comics en films. Déjà dans les années 1940, des films de comics voyaient le jour tels que Captain America chez Marvel ou encore Adventures of Captain Marvel chez DC. On ne peut donc pas dire que les films adaptés de comics soient quelque chose de nouveau. Ce qui est nouveau, c’est la quantité.

Depuis 1999 avec Blade, les studios ont vraiment investi dans les adaptations de comics. Il n’y a alors pas eu une seule année qui n’a pas eu sa petite sortie cinécomics depuis. Les années 2010 ont ensuite marqué un tournant. Il n’est depuis plus rare de voir deux, trois, voire quatre films adaptés de comics par an dans les salles obscures. Cela ne s’arrête pas là ! Sept films en 2017, sept en 2018, TREIZE en 2019, … Nous vivons dans une période faste pour les adaptations cinématographiques de comic books. Mais peut-on parler d’âge d’or ?

Par définition, un âge d’or est une époque idéale, une période qui voit une montée significative, tant en quantité qu’en qualité, d’un sujet particulier. Les comics ont eux-même connu un âge d’or il y a plusieurs années, un essor aidant les comics et leurs super-héros à se faire connaitre du grand public. Nous pouvons certainement dire que c’est le cas actuellement pour les adaptations de comics au cinéma. Tant qualitativement que quantitativement, les comics sont de plus en plus visibles sur grand écran et font parler d’eux. Certains diront même que les films ont aidé les comics à rentrer dans la culture mainstream.

 » Tant qualitativement que quantitativement, les comics sont de plus en plus visibles sur grand écran et font parler d’eux. « 

Ayant vu l’évolution et la tournure qu’a pris l’industrie du comics au cinéma, la question suivante consiste à se demander si cet âge d’or vient juste de commencer ou si, au contraire, il arrive tout doucement à sa fin. Etant donné que 2019 verra quasiment le même nombre de films sortir en une seule année que 2017 et 2018 réunies, il est difficile de penser et nous aurions tort d’affirmer que cet âge d’or arrive à sa fin.

Les studios de Marvel sont sans doute ceux qui représentent le mieux l’âge d’or actuel

Après tout, Marvel Studios a encore plus de 20 films en développement et leurs possibilités se sont récemment multipliées avec le rachat de la Fox par Disney, voyant le retour des X-Men et autres Fantastic Four à la Maison des idées. DC tente de plus en plus de construire un DC Extended Universe cohérent et bon nombre de films sont également en développement. A ces deux grands éditeurs s’ajoute un troisième pan, celui des indépendants, dont les films commencent petit à petit à apparaitre dans les salles obscures. Trois films issus d’éditeurs indie verront le jour en 2019 (Hellboy, Cowboy Ninja Viking, spin-off de Men in Black) et Spawn devrait sans doute s’ajouter à la liste, mettant fin à plusieurs années exclusivement composées de films Marvel ou DC.

Que peut-on en conclure ? Au vu des récentes évolutions et de la tournure que prend la productions de films adaptés de comics et de leurs univers partagés dans lesquels ils évoluent, il est sûr et certain que nous vivons dans un âge d’or des films de comics. Cette période faste, contrairement à ce qu’on aurait pu penser il y a deux ou trois ans, ne fait que commencer et pourrait durer encore quelques années, voire une dizaine d’année. Une chose est sûre : si cet âge d’or des comics au cinéma doit toucher à sa fin, ce ne sera pas cette année, ni l’année prochaine. Donc rassurez-vous fans de comics, profitez en à fond et vivez votre passion comme moi et toute l’équipe de L’Univers des Comics. Longue vie aux films de comics !

 

Timo Masson,

éditeur-en-chef


A propos de Timo Masson

Editeur-en-chef du site et producteur de la chaine, Timo vous donne rendez-vous chaque mois dans ses chroniques "L'Edito" et "Le Top 5". Sur la chaine, vous pouvez le retrouver dans l'intégralité des émissions, dont notamment "L'Hebdo des Comics" chaque dimanche

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.