LE DIVAN DES HEROS: The Vulture


Bonjour à toutes et à tous! Avant toute chose, je vous souhaite une très bonne année 2018 et vous souhaite plein d’émerveillement et de découverte dans l’univers des comics et des super-héros. Je sais je sais, on est en février mais bon, je n’avais pas eu l’occasion de le faire dans le numéro précédent. Je tenais à vous remercier tous de continuer à nous lire, à apprécier notre travail. Toute cette énergie positive nous donne envie de travailler toujours plus dur pour vous apporter l’information le plus rapidement et précisément possible. J’aime écrire cette chronique et j’espère que ma passion se propage au gré de votre lecture.

Bon allez trêve de sentimentalisme, aujourd’hui on va parler d’un des ennemis les plus acharnés de l’homme araignée : Le Vautour!

Il est des personnages qui basculent dans l’oubli au fil des années, car ils sont apparus au tout début des aventures d’un héros : on peut penser aux X-Men par exemple, où des vilains tels que Unus l’intouchable ou encore Mimic disparurent car ils n’avaient pas d’impact suffisant sur le héros ou les lecteurs. Mais pas notre personnage du jour. Le Vautour est un titre que beaucoup de personnages ont porté au cours des années dans l’univers Marvel, mais dans cet épisode, nous allons parler du premier personnage qui prit ce pseudonyme.

Adrian Toomes, a.k.a. le Vautour (Vulture en anglais), est un super-méchant créé par Stan Lee et Steve Dikto qui fit son apparition dans Amazing Spider Man #2 en mai 1963. A l’origine, les parents d’Adrian moururent lorsqu’il était très jeune. Il fût élevé par son grand frère Marcus. A l’école, ses professeurs remarquèrent très vite qu’Adrian démontrait une très grande intelligence. Mais un accident de moto rendit son frère paraplégique et ce fût à Adrian de prendre à son tour soin de son grand frère. Toomes fit des études et devint un ingénieur en mécanique et électronique très doué, travaillant sur la création de nouvelles technologies avec son associé Gregory Bestman, au sein de leur petite compagnie d’électronique Bestman and Toomes. Mais ce dernier volait de l’argent derrière le dos de Toomes, et il finit par prendre le contrôle de leur entreprise en l’évinçant. Fou de rage lorsqu’il apprit que Bestman comptait vendre la compagnie, Toomes utilise une de ses dernières inventions, un harnais électromagnétique lui permettant de voler, pour s’introduire dans le bureau de son associé et voler tout l’argent et les inventions qu’ils avaient créés.

Voyant son ego galvanisé par ses nouvelles capacités et par le frisson de l’interdit, Toomes décida de commencer une carrière de criminel, voyant l’incroyable richesse que cela pouvait lui apporter. Mais sa première croisade criminelle fut rapidement arrêtée par Spider-Man, qui l’envoie croupir en prison. Furieux à la suite de cet incident, le Vautour jure de se venger du tisseur. Cependant, son âge le rattrape régulièrement. Il manque de mourir en prison et passe le flambeau à Draco, un autre détenu. Draco est cependant vaincu lors d’un combat opposant Kraven et Spider-Man. Toomes reprend le costume du Vautour mais finit par échouer en maison de retraite. Ironiquement, c’est alors Nathan Lubeski, nouvel amour de May Parker (la tante de Peter Parker), qui rend goût à la vie à un Vautour désespéré. Peu de temps après cependant, le Vautour est cerné par les forces de polices et doit prendre un otage. Il se sert de Nathan comme bouclier sans se rendre compte de l’identité de ce dernier, et Nathan meurt d’une attaque cardiaque dans les bras de May.

Peu de temps après cela, Toomes apprend qu’il est atteint d’un cancer incurable, dû à une exposition trop longue aux radiations électromagnétiques. Pris de remords à l’idée de mourir sans avoir la conscience tranquille, il décide de rembourser ses vieilles dettes : il élimine un à un les personnes qui l’ont trahi, puis se rend chez May Parker afin de lui avouer qu’il est responsable de la mort de Nathan et de lui demander pardon. May Parker le rejette et un combat contre Spider-Man ramène Toomes en prison. Toomes finit par s’évader à nouveau, après avoir lu un article sur le Rejuvenator, un appareil pouvant lui améliorer sa santé. Il s’en empare et s’en sert sur Peter Parker, et regagne temporairement sa jeunesse. Ce dispositif n’a pas fait que le rajeunir, il a complètement guéri son cancer. Ce nouveau Vautour devient alors un vampire aspirant la force vitale de ses victimes. Mais il ne peut conserver cette force vitale que pendant un temps limité, et il se met à voler l’énergie vitale d’innocents afin de regagner sa jeunesse. Puis un peu plus tard, Toomes s’associe à ce moment au Caméléon lorsque celui-ci tente d’apprendre l’identité de Spider-Man grâce à des androïdes à l’image des parents de Peter Parker. À la fin de cette saga, Toomes aspire la vie de la fausse Mme Parker et rajeunit de façon permanente. Le jeune Vautour disparaît cependant lorsque Toomes revient à son âge véritable par DK, cobaye humain se nourrissant, lui aussi, de l’essence de ses victimes. Il redevient alors un vieillard criminel dans un costume de vautour, cherchant à voler de quoi assurer ses vieux jours. Il sera de nombreuses fois confronté à Spider-Man et d’autres héros, cependant il faut savoir que même si Toomes ne se défile jamais d’un combat, il est assez malin pour essayer de l’éviter le plus possible.

Au niveau de son costume et de son allure, Adrian Toomes est un vieil homme d’environ 60-70 ans, chauve, avec un corps assez maigre voir chétif (le corps d’un homme de son âge en somme) et un visage très anguleux, avec un nez proéminent rappelant le bec d’un rapace. Son costume (une combinaison de chute libre) est d’un vert foncé, alors que le plumage des ailes est d’un vert un peu plus clair, et de la fourrure blanche autour du coup, clin d’œil principal au vautour, l’animal. Son harnais lui permet de voler, et le costume que Toomes s’est créé est dans un sens superflu, bien que ses ailes lui permettent de mieux se déplacer dans les airs. Bien sur ici on parle du costume que le personnage arbore dans les comics. Dans Spiderman: Homecoming, le Vautour porte un pantalon de traillis avec un blouson d’aviateur dont le col est doublé de fourrure. Là-dessus, Toomes a créé un exo-squelette lui permettant de voler, avec des turbines et des pinces sur les pieds pour saisir les cargaisons qu’il vole. C’est un homme d’une quarantaine, cinquantaine d’année, avec des cheveux et un visage moins angulaire que dans le comics (le très bon Michael Keaton prête ses traits au méchant dans le film).

La première chose que l’on peu remarquer dans l’essence de ce personnage est directement liée à son allure : en effet, à l’époque où Dikto et Lee ont créé le personnage du vautour, le lecteur était plutôt habitué à voir un méchant très imposant, très musclé et pas forcement très rusé. Il utilisait des pouvoirs surpuissants ou simplement une force herculéenne pour commettre ses crimes et affronter les héros tel que le tisseur. Toomes marque un réel décrochage par rapport à cet imaginaire du méchant : un vieil homme intelligent et rusé, un génie criminel utilisant plus son esprit que ses muscles pour commettre ses crimes. C’est peut être pour cette raison, à cause de ce décalage dans l’imaginaire de l’époque que le personnage du Vautour est resté un des méchants les plus connus de l’homme araignée. Il offrait d’autres challenges à notre héros, le poussant à utiliser ses ressources intellectuelles pour déjouer ses plans.

Ensuite, essayons de nous plonger dans les motivations véritables du personnage: Pourquoi Toomes, respectable ingénieur et créateur d’inventions de génie, a décidé d’embrasser une carrière de criminel ? Certes, nous l’avons vu, il fut trahi par son associé et décida de se venger en dérobant tout l’argent et les inventions de son entreprise. Et c’est à ce moment là qu’il prit conscience qu’il pouvait devenir très riche grâce à sa technologie. Mais dans les comics, on voit une évolution de ses motivations: Peu après avoir provoqué la mort de son ami Nathan Lubeski, il décida de faire amende honorable en volant de l’argent pour réparer ses torts, pensant que cela suffirait à apaiser sa conscience. Mais lorsque May Parker refusa sa rédemption au vautour, celui-ci repartit dans ses activités criminelles. Mais sa motivation criminelle s’en trouva changée : pensant au futur, il décida d’assurer sa retraite et de voler de quoi vivre en paix ses vieux jours. Tout comme le vautour qui dévore une proie tout juste morte, Toomes personnifie les attraits de cet animal dans son attitude : il est impitoyable et avide.

Cependant, dans la série Marvel Knights, Spider-Man enquête sur un possible complot impliquant plusieurs méchants. Il croise la route de Toomes qui s’apprête à braquer un baron de la pègre. L’interceptant juste avant, Spidey immobilise Toomes et lui demande ce qu’il comptait faire. C’est alors que Toomes lui explique que sa fille avait repris contact avec lui, souhaitant qu’il revienne dans sa vie et qu’il connaisse sa petite fille. Malheureusement celle-ci était atteinte d’une forme très avancée de cancer et sa mère n’avait pas l’argent pour lui payer les soins adéquats. C’est alors que Toomes décida de poursuivre sa carrière de criminel pour soigner sa petite fille et mettre sa famille à l’abri du besoin. Un acte de pure compassion qui détonne un peu avec le personnage, plutôt connu pour sa nature égoïste et cupide.

De plus dans Spider-Man: Homecoming, Adrian Toomes est le chef de l’entreprise Bestman Salvage, ayant obtenu un contrat pour s’occuper de nettoyer toutes les zones accidentés dans la ville de New York. Après la bataille de New York ayant lieu dans Avengers, Toomes croit avoir touché le gros lot en ayant le monopole sur le nettoyage des sites où les batailles ont eu lieu dans la ville. Mais un nouveau département du gouvernement, Damage Control, débarque sur le chantier où Toomes et son équipe travaillent, et leur annonce qu’ils prennent les commandes à partir de là et que Toomes et son équipe sont relevés de leurs fonctions. Toomes demande à la responsable de lui laisser son chantier car il a une famille et des employés à faire vivre mais elle refuse d’entendre raison. Adrian et son équipe ont alors une grande discussion sur l’avenir de leur entreprise et se rendent compte qu’ils sont toujours en possession de débris extraterrestres. Toomes décide alors de devenir hors-la-loi en utilisant la technologie Chitauri (extraterrestre) pour créer des armes qu’il revend une fortune au marché noir. Cette voie lui permet de subvenir aux besoins de sa famille, aussi longtemps que lui et son équipe restent discret et n’éveillent pas les soupçons des autorités, des Avengers ou de Damage Control.

On a ici une vision de Toomes plus émotionnelle, plus humaine que celle du comics, où le personnage est un père de famille et un patron qui doit prendre des décisions difficiles face à un énorme revers de fortune. Pour ma part je trouve qu’on ne peut pas détester Toomes dans le film car il a cette maturité, ce recul sur sa situation qui fait de lui un leader, alors qu’il est plutôt du genre effacé au sein d’une équipe dans la version comics. Mais le personnage a toujours cette caractéristique de prendre ses responsabilités et de savoir prendre des décisions difficiles et parfois très altruistes. Dans le film, il découvre que Peter Parker est Spider-Man et il sait que ce n’est qu’un gosse et surtout qu’il a sauvé la vie de sa fille, c’est pourquoi il lui laisse une chance de partir et d’oublier tout ça. Il lui offre une porte de sortie car même si Toomes est conscient que ce qu’il fait est mal, il le fait pour sa famille, pour la mettre à l’abri du besoin. C’est une prise de liberté risquée mais intéressante vis à vis du personnage des comics, qui donne un peu plus de profondeur. On a toujours cette dimension d’intelligence mise au service du crime, mais dans une voie « noble » si on peut dire.

Le personnage du Vautour existe depuis le tout début des aventures du tisseur, et il fait partit de ces personnages qui restent ancrés fortement dans l’imaginaire de Spider-Man, notamment à cause de son ton décalé par rapport aux autres vilains de cette époque. Pour moi, je ne connaissais ce personnage que très peu, l’ayant aperçu dans la série animée des années 90. Je me suis intéressé un peu plus à lui lorsque j’ai lu cette histoire dont j’ai parlé plus haut dans Marvel Knights, avec sa petite fille. J’ai découvert un personnage avec plus de profondeur que ce que j’imaginais : Adrian Toomes est un méchant cupide, envieux et machiavélique, mais pas forcément mauvais. Tout d’abord ingénieur respectable avant de devenir criminel, il prit conscience du mal qu’il avait fait et chercha à se racheter. Plusieurs fois. Car comme le disait le Professeur Charles Xavier: « Ce n’est pas parce que quelqu’un trébuche ou s’égare en chemin que cela signifie qu’il est perdu pour toujours ». Et pour moi Toomes, qui reste un méchant fondamentalement, fait partie de ces quelques personnages capables de rédemption. Qu’en dites-vous?


A propos de Max Chauvineau

L'un des deux éditeurs à la tête de l'équipe française de L'Univers des Comics, Max vous donne rendez-vous chaque mois dans sa chronique, "Le Divan des Héros"

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.