REVIEW SANS SPOILER: Arrow, la sixième saison


 

Arrow — « Life Sentence » — Image Number: AR623b_0061.jpg — Pictured: Stephen Amell as Oliver Queen/Green Arrow — Photo: Diyah Pera/The CW — © The CW Network, LLC. All rights reserved.

Oliver et sa team vont pouvoir ranger leurs flèches et autres armes afin de prendre un repos bien mérité pour cette saison qui a été particulièrement éprouvante pour l’ensemble de la team Arrow. Nous pouvons désormais faire un bilan de cette tumultueuse saison sans la spoiler.

Dans cette saison, Oliver a un plus grand nombre de responsabilités au sein de Star City mais il doit jongler avec ses fonctions, sa vie de justicier, ses responsabilités parentales, ses ennemis  et sa fonction de chef d’équipe ; autant dire qu’il a un agenda extrêmement chargé.

Sur la pléthore de relations qui on été explorées, une grande place est faite au thème de la paternité tout au long de la saison et cela concerne la quasi-totalité des membres masculins de la série.

Cette saison a bien sûr un boss final mais il y a toutefois eu une grande quantité de vilains qui ont chacun  marqué de leur style leur passage dans la série. La part belle a été faite aux capacités intellectuelles des vilains qui sont de veritables « masterminds» ce qui offre une autre approche que des supers combattants formés par une guilde ninja secrète (et qui se font rétamer au final).

Les combats ainsi que les scènes d’action sont toujours de bonne qualité dans Arrow et cette saison ne me fait pas démentir. L’évolution des personnages dans cette saison est cohérente. On voit les nouveaux membres de la team Arrow prendre plus d’ampleur et parfois même voler la vedette à Oliver.

Mais comment se termine donc cette saison sans spoiler bien sûr !

Cette saison ne se termine pas avec un cliffanger comme ce fut souvent le cas précédemment mais plutôt avec de grosses interrogations qui vont sans doute trouver réponse dans la saison à venir. Certains vont devoir trouver une façon d’aider Star City, d’autres vont devoir apprendre à vivre avec leurs remords, d’autres vont devoir trouver la lumière et expier leurs péchés, sans oublier ceux qui vont se rendre sur le chemin de la vengeance.

A mon avis, cette saison sert de fondation à la suivante et malgré un changement majeure  dans la direction scénaristique pour la prochaine saison (Beth Schwartz sera l’unique showrunner de la série remplaçant Marc Guggenheim et Wendy Mericle), les bases qui on été posées vont définir la saison 7 d’Arrow dans les grandes lignes.

Retour prévu en automne sur la CW.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.