« Stargirl » accueille ses méchants


Décidément, on n’a arrête plus Stargirl !

Après avoir annoncé, la semaine passée, l’arrivée de nouveaux acteurs, notamment Joel McHale pour le rôle de Starman, Brian Stapf et Lou Ferrigno Jr. qui joueront respectivement Wildcat et Hourman, ainsi que plus récemment Henry Thomas qui incarnera le Dr. Mid-Nite, il semblerait que le casting soit en passe de s’élargir encore un peu plus en accueillant, certains diront enfin, ses méchants !

En effet, l’Injustice Society, digne adversaire de la Justice Society of America dans laquelle œuvre notre chère Courtney Whitmore, alias Stargirl (Brec Bassinger), vient donc de recruter ses trois premiers membres.

Tout d’abord l’actrice américano-coréenne Joy Osmanski, déjà vu dans de nombreux rôles comiques à la télévision, en particulier dans The Loop, Smantha Who ?, Devious Maid ou bien plus sérieusement dans Grey’s Anatomy. La quadragénaire incarnera Paula Brooks a.k.a Tigress décrite ainsi : « Protégeant et subvenant aux besoins de sa famille, Paula Brooks chasse les proies les plus dangereuses du monde – des humains – en tant que Tigress. »

Ensuite, Neil Hopkins, le Charlie Pace accro à l’héroïne dans Lost, interprètera Lawrence ‘Crusher’ Crock, a.k.a Sportsmaster, dont on nous dit : « Il considère ses activités criminelles comme un jeu où il faut gagner – et ses concurrents comme des cibles à tuer. La seule chose plus importante pour Crock que le ‘jeu’ est sa famille. » 

Enfin, l’acteur originaire de Taïwan, Nelson Lee principalement connu pour avoir joué dans Blade, sera Dragon King, présenté par cette phrase : « Homme cagoulé mortel et mystérieux, ce scientifique controversé mène des expériences sur lui-même et sur ses victimes depuis les années 1940. »

La prochaine plateforme de vidéos DC Universe a donc clairement décidé de frapper un grand coup en recrutant du sang neuf afin de gonfler les rangs de sa nouvelle série Stargirl, prévue pour courant 2019. Adaptée du roman graphique de Goeff Johns, celle-ci revient sur les aventures d’une lycéenne en classe de seconde qui inspire un groupe improbable de jeunes héros pour arrêter les vilains du passé. Ce sera la toute première équipe de super-héros, la Justice Society of America.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.