5 fois où les super-vilains l’ont emporté sur les super-héros


A la veille d’Halloween, il est temps de s’avouer ce qui nous fait tous peur, à nous fans de comics. Que vous l’avouiez ou non, que vous le sachiez ou pas encore, ce qui effraie le plus les fans de comics c’est l’idée de voir nos héros favoris s’incliner face à leurs ennemis de manière tragique et/ou violente. Et ceci est malheureusement arrivé quelques fois, de quoi justifier cette peur !

On dit parfois que pour vaincre une peur, il faut l’affronter. C’est ce que je vous propose aujourd’hui. Affrontons ensemble cette peur en parcourant cinq moments iconiques et violents des comics qui ont vu tomber nos super-héros favoris.

NB: Nous rentrerons dans les détails des événements, donc il va sans dire que ce qui suit contient des spoilers pour les comics concernés.


Superman

Nous commencerons cette liste par ce qui a sans doute été l’une des morts les plus médiatisées dans les comics, celle de l’iconique Superman, survenue dans l’arc très équivoque « The Death of Superman« , publié entre décembre 1992 et janvier 1993 au sein plusieurs titres centrés sur Superman et co-écrit par Louise Simonson, Dan Jurgens, Jerry Ordway et Roger Stern.

L’histoire commence lorsqu’une créature sort de terre, détruisant tout sur son passage. Cette créature, née durant la préhistoire de Krypton et surnommée Doomsday, avait déjà fait des ravages sur plusieurs planètes avant de s’écraser sur terre, sa capsule s’écrasant profondément sous terre. Cette info n’était pas encore connue lors de la première apparition du personnage et la Justice League International, non loin de l’endroit des méfaits de la créature, s’en est sans doute mordue les doigts.

Les différents membres de la JLI sont tous défaits les uns après les autres par la force surhumaine de Doomsday ; certains tels que Blue Beetle sont même dans un état critique. Superman entend ses coéquipiers en détresse et arrive à la rescousse.

Superman est cependant au four et au moulin, la force dévastatrice de Doomsday rivalisant la sienne mais mettant aussi beaucoup de gens en danger. La destruction continue autour du combat entre ces deux titans que sont Superman et Doomsday. Personne ne sait les aider tant leurs puissances sont incommensurables.

Le combat continue avec une intensité rare pour Superman, Doomsday le faisant même saigner. Au bord de l’épuisement, les deux opposant finiront par se donner un coup fatal respectif simultanément, les deux s’écroulant, les corps absents de vie.

Il ne s’agit ici pas d’une victoire pleine pour Doomsday, qui n’avait certainement pas planifié une telle attaque au vu de son esprit primaire, car la créature périt aussi dans le combat. La créature restera toutefois dans les annales pour avoir tué celui que tout le monde pensait invincible, un homme d’acier protecteur du monde qui s’éteint en janvier 1993 dans les pages du Superman #75.

Bien sûr, vous vous en doutez, Superman est revenu, mais nous ne nous étalerons pas sur le sujet. On notera que l’absence de Superman a créé un chaos pour savoir qui serait le nouveau Superman, notamment exploré dans les parties suivantes de l’arc « The Death of Superman« , intitulées « Funeral for a Friend » et « Reign of the Supermen ».


Spider-Man

Spidey, de par sa nature, a souvent connu des coups durs, mais rien n’a été comparable au coup de massue donné par Doctor Octopus au cours d’un body swap de légende.

Otto Octavius alias Doctor Octopus est un des plus vieux ennemis de l’homme-araignée, lui ayant mené de multiples combats et ayant occupé la tête des Sinister Six à de nombreuses reprises. Mais Octopus se fait vieux et après ces différents combats, il est au bout de sa vie.

Cependant, si le corps ne suit plus, l’esprit du savant fou a toujours le même QI. L’objectif d’Octopus : frapper Spider-Man comme jamais et éviter la mort par la même occasion. Il développe alors un appareil capable d’échanger les esprits de deux individus. Par un stratagème des plus ingénieux, Octopus parvient à faire tomber Spidey dans le pièce et intervertit de corps avec le héros.

Dans un des moments le plus émouvants de la série Amazing Spider-Man, en apothéose de son numéro 700, Peter Parker s’éteint enfermé dans le corps d’Octopus, qui n’avait plus que quelques minutes à vivre. Otto Octavius vit alors dans le corps de Spider-Man et est frappé par une salve de souvenirs de Peter juste avant que ce dernier ne s’éteigne. La phrase « Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités » prend alors tout son sens pour Octavius.

Cet arc narratif verra Peter s’absenter des comics de Marvel pendant près de trois ans. Octavius, habitant secrètement le corps de Peter Parker, s’est alors juré d’être un meilleur Spider-Man, supérieur à ce que Peter avait réalisé. Mais l’entourage de Spidey commence à se rendre compte que le bon vieux Peter a changé… Les aventures d’Octavius dans Superior Spider-Man et le retour de Parker sont d’ores et déjà une histoire culte de Spider-Man.


Batman

A l’instar de son collègue Superman plus haut, Batman a également eu droit à sa défaite marquante, même si celle-ci n’a pas mené à la mort de ce dernier, contrairement au tragique destin de l’homme d’acier.

Cette défaite marquante du Chevalier noir est survenue au sein de l’arc « Knightfall » publié dans les pages de Batman et Detective Comics entre avril et juillet 1993 sous la plume de Chuck Dixon et Doug Moensch.

L’histoire commence avec une évasion de masse de l’Arkham Asylum à Gotham City. Cette évasion est orchestrée par le super-vilain Bane, qui a pour but de détruire Batman physiquement et mentalement.

Des vilains tels que le Joker ou Scarecrow se retrouvent alors dans les rues de la ville natale de Bruce Wayne. Le plan de Bane derrière cette évasion est d’épuiser le Chevalier noir en le voyant devoir affronter les autres vilains un par un. L’issue de ce plan, vous l’aurez deviné, n’est autre qu’un combat final opposant Bane à Batman.

Le combat est violent entre ces deux maitres du combat au corps à corps, mais Bane a un ascendant suite à l’épuisement de la Chauve souris. Bane finit alors par emporter ce duel et brise le dos de Batman sur son genou dans ce qui reste l’un des moments le plus violents de DC Comics.

Cela marquera une défaite lourde de conséquence pour Batman, tant dans son physique que dans son ego. Batman avait effectivement refusé l’aide de Robin pour cette mission et cet acte solitaire aura mené à sa défaite. Le temps de se remettre, il nomme Jean-Paul Valley alias Azrael comme le nouveau Batman, un Batman qui s’avèrera plus violent que l’original et forçant Bruce Wayne à reprendre son titre avec hâte. Ce choix fut aussi une défaite pour Wayne, qui aura préféré Valley à son ancien partenaire Dick Grayson, dont Robin plaidait la cause avec insistance auprès de Batman. Mais l’histoire en décida autrement.


Wolverine

Le mutant aux apparences immortelles de Marvel, Wolverine, a lui aussi subi une lourde défaite, défaite durant laquelle il y a même laissé sa vie.

Dans l’arc narratif Death of Wolverine de Charles Soule et Steve McNiven publié en 2014, le lecteur retrouve Logan, membre éminent des X-Men et directeur de la Jean Grey School of Gifted Students, qui a récemment perdu son facteur de régénération.

Mr Fantastic lui dit qu’il sait probablement développer un sérum afin de lui rendre son facteur de régénération, mais qu’il ne doit pas se battre entre temps, pour éviter de subir des blessures dont il ne saurait pas guérir.

Bien sûr, Logan est une tête de mule et la situation ne s’arrange pas quand plusieurs mercenaires sont à sa poursuite, un contrat étant mis sur sa tête. Après un affrontement avec Nuke, il apprend que le contrat stipule qu’il doit être récupéré en vie. A la recherche d’indices, il apprend finalement auprès de Viper que la personne ayant émis le contrat est le Docteur Cornelius.

Wolverine part alors à la poursuite de Cornelius, qui tentait de récupérer un maximum d’adamantium afin de faire de nouvelles expérimentations. Il lui apprend qu’il est à l’origine de la pose d’adamantium sur son squelette mais qu’il a besoin de lui, non pour l’adamantium mais pour son facteur de régénération. Une fois qu’il apprend que Wolverine ne l’a plus, Cornelius s’enfuit et Logan n’a alors plus le choix : soit il poursuit Cornelius, soit il sauve les sujets-test de Cornelius, en passe de se faire injecter de l’adamantium sur leur squelette, en l’absence de facteur de régénération. Wolverine, en vrai héros, choisira la seconde solution mais celle-ci lui sera fatale, se faisant noyer dans la vague d’adamantium en fusion qui ressort de la cuve. Wolverine suffoque et meurt asphyxié lorsque l’adamantium se durcit.

Il s’agit ici d’une victoire, cette lâche, mais victoire tout de même de la part de Cornelius, qui s’échappe en laissant le héros mourir derrière lui. La mort de Wolverine laissera un impact sur l’entièreté de la communauté mutante pendant les années suivantes, jusqu’à son retour récemment, que nous ne spoilerons pas ici.


Jason Todd

Pour terminer, la défaite suivante est certainement l’une des plus marquantes et des plus violentes de l’histoire des comics.

De retour dans les années 1980, Batman fait équipe avec un nouveau Robin, après l’émancipation de Dick Grayson. Jason Todd est cependant bien différent de son prédécesseur. Beaucoup plus insolent, Todd en fait souvent à sa tête et agit de manière plus impulsive. Et cela lui coûtera la vie.

Victime d’une machination du Joker (on vous en parlait justement la semaine passée), Jason se rend pour retrouver sa mère qu’il croyait morte. Alors que Batman travaille sur une autre mission, il se rend compte de la machination et part aider son acolyte mais ce sera trop tard.

Le Joker avait pris au piège Jason Todd et, dans ce qui est encore l’une des scènes les plus violentes de DC Comics, fracasse Jason à l’aide d’un pied de biche, laissant la folie s’emparer de lui et la vie s’échapper du corps de Jason Todd.

Le Joker impose une double défaite pour Batman ; non seulement, il a tué Jason Todd, mais en plus Batman n’a pas pu l’aider ou du moins n’était pas présent à temps.


Et vous ? Quelle histoire vous a le plus marqué ? Laquelle ou lesquelles avez-vous déjà lue(s) ? Dites-le nous dans les commentaires !

NB : Au cours de cette liste, vous y retrouvez notamment des liens redirigeant vers les pages Amazon des différents comics proposés. Il ne s’agit en aucun cas d’un article sponsorisé mais bien d’une sélection de notre part. L’Univers des Comics touche toutefois une commission sur les achats si vous les faites via ces liens. Cela ne vous coûte rien de plus que le prix de votre panier et cela aide le site à grandir et vous fournir du contenu de qualité. Si vous voulez récompenser les conseils que nous concoctons, pensez-y 😉


A propos de Timo Masson

Editeur-en-chef du site et producteur de la chaine, Timo vous donne rendez-vous chaque mois dans ses chroniques "L'Edito" et "Le Top 5". Sur la chaine, vous pouvez le retrouver dans l'intégralité des émissions, dont notamment "L'Hebdo des Comics" chaque dimanche

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.