« The Maxx » adapté par Channing Tatum


Lassé de ne pouvoir d’épanouir dans le rôle de Gambit, Channing Tatum a désormais jeté son dévolu sur un autre comics, The Maxx.

En effet, si l’on en croit les informations relayées ce week-end par le site The Hollywood Reporter, l’acteur américain serait sur le point de s’entendre avec le producteur Roy Lee afin que leurs maisons de productions respectives, Free Association et Vertigo Entertainment s’associent pour développer une version filmée de The Maxx.

Crée par Sam Kieth dans les années ’90 pour Image Comics, The Maxx fait figure d’ovni dans le monde du roman graphique. Celui-ci revient sur les péripéties de Julie Winters, une jeune femme qui, suite à une agression sexuelle, se réfugie mentalement dans le monde imaginaire de son enfance, l’Outback, dont elle était la reine. Dans cet univers parallèle, la reine, Julie, est protégée par un imposant personnage, The Maxx, qui n’est autre, dans la vraie vie, qu’un clochard. Peu à peu, la frontière entre monde réel et monde onirique tend à s’effacer.

Ce ne sera pas la première adaptation de The Maxx puisque déjà, en 1995, le comics avait fait l’objet d’une série audio de 13 épisodes sur MTV, laquelle avait été récompensée par le Annie Award de la meilleure série animée.

Pour l’heure, le projet en est encore au stade embryonnaire. De nombreuses questions restent sans réponse quant à l’adaptation du roman graphique, à commencer par le format choisi. S’agira-t-il d’une série télévisée ou bien d’un long métrage ? Il semblerait que le duo Tatum / Lee se soient mis à rechercher activement une équipe de scénaristes et un réalisateur.

Il faut dire que le concept du comics est loin d’être intéressant et, pour peu que les moyens technologiques et financiers soient mis efficacement à disposition, pourrait donner à l’arrivée une jolie surprise en terme de contenu.

Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.