Les crossover events DC Comics les plus marquants de ces 30 dernières années


D’ici quelques jours, nous assisterons à ce qui sera sans doute un moment marquant de la télévision avec le crossover Crisis on Infinite Earths au sein de l’Arrowverse, le tout premier crossover construit comme un réel crossover à la télévision, une histoire de A à Z sur cinq épisodes de cinq séries différentes.

Et si Crisis on Infinite Earths est si particulier, c’est parce qu’il l’a également été sur papier. Tout premier crossover majeur de DC Comics publié en 1986, celui-ci a lancé une mode qui perdure encore aujourd’hui. Et certains crossover events qui ont suivi ces trente dernières années ont eux aussi marqué l’histoire de DC Comics.

Parcourons ensemble les plus marquants de ces events majeurs.


Zero Hour

Commençons avec ce qui fut sans doute l’event le plus marquant des années 1990 : Zero Hour.

Event publié en 1994 sous le nom Zero Hour: Crisis in Time! et écrit par Dan Jurgens et dessiné par Jerry Ordway, Zero Hour voit l’ancien Green Lantern Hal Jordan, maintenant devenu le vilain Parallax, tenter de remodeler le monde. Ce dernier efface alors de l’histoire les évènements qui ont mené à sa chute dans la folie et sa transformation après la destruction de Coast City.

Zero Hour a des prémisses fort similaires à Crisis on Infinite Earths. Alors que le second voyait certaines terres être effacées de l’existence, le premier voit disparaitre des périodes entières de l’histoire. Les héros n’arriveront pas à rétablir la situation mais pourront tout de même arrêter Jordan lorsque que son meilleur ami, Oliver Queen alias Green Arrow, lui lance une flèche dans le coeur.

A l’issue de Zero Hour, plusieurs évènements des années précédentes auront alors été effacés de l’histoire ou modifiés. C’est notamment après cet event que le fils de Green Arrow, Connor Hawke, est introduit ou que Batman commence à être considéré comme une légende urbaine.


Identity Crisis

Dix ans plus tard, les events se font de plus en plus réguliers et le premier de cette nouvelle vague est Identity Crisis.

Ecrit par Brad Meltzer et dessiné par Rags Morales, cet event publié en 2004 nous plonge dans une histoire sombre où certains héros et vilains se seraient faits lavé le cerveau par d’autres héros afin d’oublier certains évènements choquants.

Débutant par le meurtre de Sue Dibny, la femme d’Elongated Man, il est rapidement révélé que celle-ci avait subi un lavage de cerveau pour qu’elle oublie un viol dont elle avait été la victime. Découvrant aussi que la Secret Society of Super-Vilains avait également été victime d’un lavage de cerveau afin qu’ils oublient les identités secrètes de la Justice League, le débat autour de ces lavages de cerveau devient l’une des pièces centrales de ce crossover.

C’est un véritable crise identitaire (d’où le titre) que les héros subissent ct cela aura un impact direct sur l’event suivant.


Infinite Crisis

Suite directe du fameux Crisis on Infinite Earths, Infinite Crisis réintroduit plusieurs personnages de la Terre-2 pré-Crisis on Infinite Earths et d’autres anciennes terres.

Publié entre décembre 2005 et juin 2006, Infinite Crisis est le premier event de cette liste écrit par le talentueux Geoff Johns, assisté au dessin par une team composée de Phil Jimenez, George Pérez, Ivan Reis et Jerry Ordway.

Le crossover débute lorsque les Superman et Lois Lane de Terre-2, Alexander Luthor de Terre-3 et Superboy-Prime (le Superboy de Terre-Prime) s’échappent de leur pocket universe créé à l’issue de Crisis on Infinite Earths. L’histoire aura pour fil conducteur le combat entre Superboy-Prime et Conner Kent, le Superboy de Terre-1. La bataille combinera notamment les multiples terres en une seule « Nouvelle Terre ».

A la fin de ce crossover event, tous les comics de DC ont adopté un label « One Year Later« , voyant un saut dans le temps dans l’ensemble des storylines.


Final Crisis

Passons ensuite sur ce qui était libellé à l’époque comme la der des der (mais bon, on sait tous que ce n’est pas le cas) : Final Crisis.

Publiée en 2008, Final Crisis est écrite par Grant Morrison et dessinée par J.G. Jones, Marcos Rudy, Carlos Pacheco et Doug Mahnke.

Ayant pour antagoniste principal le leader d’Apokolips Darkseid, l’event mettra à mal beaucoup des super-héros de manière individuelle selon l’adage « séparer pour régner ». L’histoire impliquera des voyages dans le temps et dans l’espace, rendant l’action d’autant plus épique.

Final Crisis reste aussi connu pour avoir ramené Barry Allen, le Flash original, à la vie, combattant aux côtés de son successeur Wally West. Cela reste d’autant plus important qu’Allen sera à l’origine d’un autre des events ci-dessous.


Blackest Night

Cela nous mène à ce qui est certainement le crossover le plus marquant des Green Lanterns : Blackest Night.

Dans cet event publié entre 2009 et 2010, Geoff Johns, accompagné d’Ivan Reis au dessin, met en place le plus grand défi pour les Green Lantern Corps dans une histoire centrée sur l’émotion.

Le vilain de l’histoire est Nekron, la personnification de la mort, qui cherche à éliminer toute forme de vie et d’émotion et ramenant à la vie des héros défaits sous la forme de Black Lanterns, des sortes de zombies avec des bagues alimentées par le pouvoir de la mort. Cette histoire aura notamment pour point central l’exploration du prisme complet des émotions.

Blackest Night aura pour suite directe un event antagoniste nommé Brightest Day, principalement dans les pages de Green Lantern et Green Lantern Corps.


Flashpoint

On en parlait plus haut, Barry Allen provoquera une vent à lui seul dans celui qui se nomme Flashpoint.

Ecrit par Geoff Johns et dessiné par Andy Kubert, Flashpoint est publié en 2011 et prend pour point de départ une décision unilatérale de Barry Allen.

Flash voyage en l’occurence dans le temps pour empêcher le meurtre de sa mère, ce qui provoquera des changements considérables à l’univers. En tentant de réparer son erreur, Barry créera un changement énorme dans le statu quo de DC Comics.

A l’issue de Flashpoint, DC Comics lançait alors son New 52, un relaunch massif composé de 52 titres où tous les héros étaient rebootés, offrant un point d’entrée pour les nouveaux lecteurs. Par la même occasion, l’ensemble des terres alternatives de DC se voyait limité à 52 terres (d’où le terme de New 52).


Forever Evil

Certainement l’event le plus marquant de la Justice League de l’ère New 52, Forever Evil est l’event que nous vous présentons ensuite.

Crossover écrit par Geoff Johns (à nouveau) et dessiné par David Finch, Forever Evil a été publié dans une mini-série ainsi que dans les pages de Justice League et Justice League of America entre septembre 2013 et mai 2014.

Toute l’histoire part de l’arrivée du Crime Syndicate après les évènements de Trinity War, qui avait vu la Justice League, la Justice League of America et la Justice League Dark s’affronter et ainsi diminuer leurs forces. Le Crime Syndicate, équivalent de la Terre-3 de la Justice League dans laquelle tous les membres sont de super-vilains prend alors possession de la terre et, avec ses héros déchus, ce sera alors aux super-vilains de la Terre-1 de la défendre.

Cet event aura plusieurs impacts sur différents personnages, tel que la dissolution de la Justice League of America (créée par A.R.G.U.S.), l’abandon du titre de Nightwing par Dick Grayson ou le passage de Lex Luthor dans la Justice League.


DC Rebirth

Nouveau relaunch suivant le New 52, DC Rebirth est le plus récent de DC Comics.

Le One-Shot DC Universe Rebirth Special sorti en 2016 et écrit (encore une fois) par Geoff Johns a pour but de refaire un seul et unique univers au sein de DC Comics. Celui-ci, fort semblable à celui qui existait avant Flashpoint, incorpore toutefois la continuité du New 52 en solutionnant quelques problèmes.

DC Rebirth voit ainsi le retour de certains personnages absents du New 52, telle que la version pré-Flashpoint de Wally West, ou révise certains pour ressembler à leurs anciennes versions, comme ce fut le cas pour Ray Palmer/Atom et Ted Kord/Blue Beetle. Enfin, DC Rebirth est aussi connu pour avoir fusionné le monde de Watchmen avec le reste du DC Universe.


Dark Nights: Metal

Premier event majeur suivant le relaunch DC Rebirth, nous vous présentons ensuite Dark Nights: Metal.

Ecrite d’une main de maître par Scott Snyder et dessinée par Greg Capullo, alias le duo à la tête de la série Batman depuis le New 52, Dark Nights: Metal (2018) a une sonorité avec The Dark Knight et ce n’est pas pour rien.

L’histoire tourne en effet essentiellement autour de Batman et d’une prophétie qui l’entourerait. L’event nous introduit également au Dark Multiverse, un concept qui prendra de plus en plus d’ampleur les années suivantes.

Dark Nights: Metal verra ainsi plusieurs versions alternatives de Batman se pointer et bouleverser à jamais l’univers DC.


Heroes in Crisis

Dernier en date, Heroes in Crisis est certainement l’event de cette année.

Publiée en 2019, Hereos in Crisis est dessinée par Clay Mann et écrite par Tom King, auteur lauréat de l’Eisner Award du meilleur auteur lors de la dernière San Diego Comic-Con.

L’histoire implique principalement les séries The Flash et Batman, deux des séries majeures du line-up de DC Comics, mais, à l’inverse des précédents crossovers avec le label “crisis”, celui-ci est plus intimiste et moins massif, l’histoire étant construire comme la résolution d’un meurtre et non un combat épique.

Heroes in Crisis, comme chaque crossover event, aura bien sûr des répercussions, qui seront encore à analyser dans les prochains mois et les prochaines publications de DC Comics.


Vous l’aurez remarqué en lisant ces mots, beaucoup de crossover events ont effectivement marqué l’histoire de DC Comics depuis Crisis on Infinite Earths ! Et d’autres feront sans doute de même dans les années à venir !

Si vous voulez suivre l’actualité des comics, en VF et en VO, suivez L’Univers des Comics qui vous concocte chaque mois des sélections de sorties en francophonie et aux USA.

NB : Au cours de cet article, vous avez notamment pu retrouver des liens redirigeant vers les pages Amazon des différents comics proposés. Il ne s’agit en aucun cas d’un article sponsorisé mais bien d’une sélection de notre part. L’Univers des Comics touche toutefois une commission sur les achats si vous les faites via ces liens. Cela ne vous coûte rien de plus que le prix de votre panier et cela aide le site à grandir et vous fournir du contenu de qualité. Si vous voulez récompenser les conseils que nous concoctons, pensez-y 😉


A propos de Timo Masson

Editeur-en-chef du site et producteur de la chaine, Timo vous donne rendez-vous chaque mois dans ses chroniques "L'Edito" et "Le Top 5". Sur la chaine, vous pouvez le retrouver dans l'intégralité des émissions, dont notamment "L'Hebdo des Comics" chaque dimanche

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.