Valiant Comics : l’autre univers partagé


Marvel et DC Comics détiennent ensemble 80 % du marché des comics. Il y a encore quelques années, ceux-ci représentaient 90 %. Ceci n’est au final pas tant la diminution de ces éditeurs majeurs mais la montée des éditeurs indépendants qui fut flagrante ces dernières années.

Dans une série d’articles qui commence avec ce numéro, nous vous proposons de nous pencher sur ces différents éditeurs indépendants, qui dessinent eux aussi le paysage du comics.

Avec une toute première adaptation cinématographique à venir dans un mois, nous vous présentons pour débuter l’éditeur Valiant Comics qui, vous verrez, a une histoire assez tumultueuse.


Débuts en fanfare pour Valiant Comics

Les origines de Valiant remontent à 1988 et commencent grâce à un échec. Jim Shooter, ancien éditeur-en-chef de Marvel, l’avocat Steven J. Massarsky et d’autres investisseurs tentent de racheter Marvel cette année-là mais ceux-ci échoueront, ne proposant que la deuxième meilleure offre. A la place, Shooter et ses associés décident de créer une nouvelle entreprise : Voyager Communications.

De Voyager Communications nait alors la ligne d’édition Valiant Comics, dont Shooter officie alors comme éditeur-en-chef. Les premiers comics de Valiant, Magnus, Robot Fighter et Solar, Man of the Atom, commencent alors à être publiés dès 1991 et Valiant rencontre la consécration dès ses débuts, obtenant dès 1992 le prix du Meilleur éditeur, devenant les premières éditions à obtenir ce prix après Marvel et DC, malgré moins de 5 % de parts de marché.


L’ère Acclaim Comics

En 1994, victime de son succès, Valiant Comics est racheté par Acclaim Entertainment et ainsi renommé Acclaim Comics. La nouvelle maison-mère de (l’ex-)Valiant était surtout à la base un développeur et éditeur de jeux vidéo.

Acclaim produisit alors bon nombre d’adaptations en jeux vidéo des personnages de Valiant tels que Shadow Man, Turok: Dinosaur Hunter ou même un crossover avec Iron Man de Marvel dans Iron Man and X-O Manowar in Heavy Metal.


Faillite et renaissance

Acclaim Entertainment, à côté de Valiant, perd malheureusement une grosse franchise de jeux vidéo et devient insolvable, provoquant la banqueroute de la compagnie entière. Certains des personnages sous license de Valiant, à savoir Turok, Solar et Magnus, repartirent alors vers leurs propriétaires, Classic Media, tandis que les personnages originaux (Archer & Armstrong, Bloodshot, X-O Manowar, …) furent rachetés en 2005 par un groupe d’entrepreneurs menés par Dinesh Shamdasani et Jason Kothari, qui acquièrent ainsi l’entièreté des droits sur la librairie originale de Valiant Comics.

C’est alors que naquit Valiant Entertainment, qui se contente dans un premier temps de publier des nouvelles collections des oeuvres originales agrémentées de courtes histoires par l’ancien éditeur-en-chef de Valiant Jim Shooter. Deux de ces nouvelles collections finissent même parmi les dix meilleures collections de leurs années respectives, réveillant des idées chez les détenteurs de Valiant Entertainment.

L’idée ? Relancer l’univers Valiant en réintroduisant tous les personnages mythiques de cet univers. L’idée prit forme en 2012, lorsque que Valiant Entertainment commença à publier ses premiers comics. Durant l’Eté de Valiant 2012, cinq séries débutèrent pour lancer cet univers partagé, avec un énorme succès, à tel point que Valiant fut l’éditeur avec le plus de nominations aux Harvey Awards en 2016, avec plus de 50 nominations, tous titres confondus.

En 2018, Valiant Entertainment fut acquise à 100% par DMG Entertainment, qui détenait déjà 57% des parts. Le focus est désormais axé sur les adaptations, dont aucune n’avait encore été réalisée depuis le lancement de Valiant Entertainment, tout en laissant la ligne d’édition inchangée.


Les plus gros succès de Valiant

Valiant Entertainment est un éditeur indépendant avec son propre univers partagé dans lequel évoluent tous ses personnages, à l’instar de Marvel et DC Comics. Après le lancement sous une nouvelle ère, l’éditeur a notamment été celui avec le plus de nominations aux Harvey Awards en 2014, 2015 et 2016.

Les deux personnages étant le plus vendus et les plus primés chez Valiant sont Bloodshot, un soldat amélioré par des nanobots, et X-O Manowar, un visigoth armé d’une armure alien futuriste. Tous deux ont eu plusieurs séries depuis la relance de Valiant Entertainment avec des auteurs de renom tels que Christos Gage et Jeff Lemire pour Bloodshot, ou Robert Venditti et Matt Kindt pour X-O Manowar.

D’autres personnages connus de l’univers Valiant sont Eternal Warrior, un des meilleurs guerriers de tous les temps, bénéficiant du don d’immortalité ; Ninjak, un agent du MI6 et ninja ; et les Harbinger, qui sont en quelque sorte les mutants de Valiant, des humains qui peuvent être « déclenchés » et révéler des pouvoirs.


Quid des adaptations ?

Valiant n’a eu qu’une seule adaptation cinématographique ou télévisuelle pour l’instant, et il s’agit de la web-série Ninjak vs. the Valiant Universe, à la fois sur YouTube et Comicbook.com en 2018. Mais après ce semi-flop, nous aurons droit à la véritable première adaptation avec le film Bloodshot d’ici un mois.

D’autres adaptations sont aussi en développement. On parle d’un film Harbinger, d’un film X-O Manowar, d’un film Shadowman ou même une série Quantum & Woody produite par les frères Anthony et Joe Russo, réalisateurs du dernier Avengers: Endgame. Aucune de celles-ci n’est toutefois encore suffisamment avancée pour avoir une date de sortie.


Vous l’aurez compris, Valiant est l’un de ces éditeurs avec un potentiel monstre. Construit autour d’un univers partagé comme le font les deux grands éditeurs majeurs Marvel et DC, Valiant offre ainsi une variété de personnages et un nombre d’histoires seulement limités par l’imagination. Avec des personnages originaux et des teams créatives talentueuses, cet éditeur est un bon point d’entrée pour le lecteur qui voudrait se lancer dans le monde des comics indépendants.

Si Valiant Comics est un éditeur qui vous tente, nous vous avons concocté une sélection de comics publiés en VF chez Bliss Comics ci-dessous.

NB : Ceci est une sélection de notre part et n’est en rien un article sponsorisé. Toutefois, si vous commandez via ces liens, L’Univers des Comics touchera une commission sur les achats. Cela ne change absolument rien pour vous, mais énormément pour L’Univers des Comics, qui pourra ainsi grandir et continuer à vous offrir un contenu de qualité. Pensez-y 😉


A propos de Timo Masson

Editeur-en-chef du site et producteur de la chaine, Timo vous donne rendez-vous chaque mois dans ses chroniques "L'Edito" et "Le Top 5". Sur la chaine, vous pouvez le retrouver dans l'intégralité des émissions, dont notamment "L'Hebdo des Comics" chaque dimanche

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.