LES TRÉSORS DU COMICS: Old Man Logan


Une nouvelle année débute et le temps est venu de plonger à pieds joints dans les aventures d’un héros incontournable de l’univers Marvel, un combattant au sang chaud et au squelette de métal, rendu plus que jamais justice au travers du comics de ce mois-ci, en véritable trésor. C’est parti pour Old Man Logan, un hommage au plus sauvage des X-Men.

Old Man Logan, voilà un titre qui marque. Au cours d’un récit tout particulier, Mark Millar (eh oui, encore lui !) nous propose de découvrir sa vision du futur de l’univers Marvel, et plus précisément celui de Logan. Dans un avenir qui n’a rien de radieux, tous les vilains de ce monde ont enfin pris l’initiative de se rassembler pour mettre fin à l’intégralité de leurs ennemis et de créer l’univers chaotique dont ils ont toujours rêvé. Des années après leur affreuse prise de contrôle, Logan, l’un des derniers représentants de la caste des héros, a rangé ses griffes et renié pleinement le titre de Wolverine. Fermier vivant l’humble bonheur dont il rêvait, il prend soin de sa famille jusqu’au jour où l’argent vient à manquer, les rendant vulnérables aux humeurs tyranniques des Banner, les maîtres du domaine. Par chance, Hawkeye, survivant lui aussi de la vieille tragédie, vient lui proposer de l’accompagner dans une aventure sanglante. Parcourant les États-Unis et rencontrant ennemis et héritiers du mal, les deux héros nous amènent à découvrir toutes les saveurs de ce monde chaotique, mais surtout les origines des regrets et cauchemars de Logan.

Originalement publié en six parties, Old Man Logan rassemble les numéros 66 à 72 de Wolverine et est devenu un incontournable pour tout fan de l’X-Men au caractère animal. Sombre et gore, il nous offre un avenir des plus déprimants – mais passionnant – et apporte sa pierre à l’univers Marvel au travers de nouveaux personnages inattendus, tandis que certains restent pour le meilleur et pour le pire. Pour ceux que cela intéresserait, il existe d’ailleurs un prequel nommé Old Man Hawkeye, ainsi qu’un Deadpool vs Old Man Logan y faisant suite depuis très récemment, tous deux signés par différents artistes.

C’est encore une fois Mark Millar qui est à l’honneur, son imagination ne se tarissant jamais et en faisant l’un des scénaristes de comics les plus iconiques de ces vingt dernières années, et, espérons-nous, pour les vingt prochaines à venir. Sa dernière œuvre, Reborn, vient d’ailleurs de faire son entrée dans les pays francophones. Au travers Old Man Logan, Millar s’approprie cette fois l’univers Marvel, après s’être amusé avec l’Homme d’Acier de DC, et abandonne pour une fois sa tendance à montrer le pire, pour cette fois faire ressortir le meilleur. De la dévastation peut naître la rédemption. Pour ceux auxquels ce nom n’évoquerait encore rien, Mark Millar est un scénariste écossais très connu, notamment pour ses œuvres incontournables telles que Wanted, The Secret Service, Superman: Red Son ou encore Civil War.

Après Nemesis, que nous vous présentions au cours du Villains Month, c’est encore une fois Steve McNiven qui se joint à l’auteur pour offrir sa vision graphique unique aux personnages de cet opus. Tout en respectant les personnages que nous connaissons tous, il profite de leur âge pour se les approprier avec habilité et leur offre une dimension supplémentaire par son sens de la composition et ses expressions impeccables. Ses dessins ont d’ailleurs tant de personnalité que l’on ne peut que se laisser happer par ceux-ci et se plonger dans la minutie des détails. Découvrez d’ailleurs ci-dessous certaines de ses œuvres :

Pour tout amoureux de Wolverine, ce tome est décidément une œuvre dont on ne peut pas se passer. Pour les autres, il vous fera tomber amoureux. Étant donné que je cicatrise encore de la dernière fois, je ne plongerai pas la main dans ce maudit coffre pour ce mois. D’autant que les grognements qui en sortent sont plutôt effrayants. Qui sait ce qui pourrait m’y mordre… ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.