LES TRÉSORS DU COMICS: The Walking Dead


Février ! Dans un mois c’est le printemps, soit le retour du pollen, des fleufleurs, des fruits et des bébés moutons. Mais c’est aussi le dégel et bientôt la chaleur nous rapportera le doux parfum de la chaire en décomposition, le chant guttural des mâchoires tombantes s’élèvera dans les airs et le sol sera huilé du sang et du contenu des intestins de nos amis. Oui, car sous peu arrivera le vingt-neuvième tome du trésor des comics que le coffre nous propose ce mois-ci, j’ai nommé The Walking Dead !

The Walking Dead, qui de nos jours ne connaît pas ce titre ? De près ou de loin, nous avons tous un jour entendu parler du célèbre comics ayant donné vie à l’une des séries les plus regardées de sa génération. Sombre, pleine de suspense et de personnages aussi attachants que repoussants, elle invite ses lecteurs à envisager la tournure que prendrait leur quotidien, leur univers et leur personnalité face aux épreuves que subit Rick Grimes et ses compagnons de route. L’histoire en bref : celui-ci se réveille un jour après un long coma, à la suite d’une blessure subie dans l’exercice de ses fonctions de shérif, et découvre que l’apocalypse zombie a débuté au cours de son sommeil. Faible et désorienté, il part aussitôt à la recherche de sa femme et de son fils, l’entrainant dans une interminable épopée survivaliste glaçante. Accompagnées d’un graphisme cru, certaines scènes vous feront grimacer et fermer l’œuvre pendant quelques minutes pour mieux savourer et endurer les malheurs de Rick.

Unique en son genre, The Walking Dead s’est fait un véritable nom dans l’univers des comics aussi bien que dans celui des morts-vivants de par son identité. Possédant des personnages à la personnalité marquée et s’appropriant des termes le distinguant (tel que rôdeurs – ou walkers en VO – pour désigner les zombies), il innove sans innover, visitant tous les aspects classiques de la civilisation retombée à zéro. Un tel succès que la série a d’ailleurs donné naissance à de nombreuses adaptations et œuvres additionnelles, dont la série homonyme et son spin-off Fear the Walking Dead, mais aussi des romans et l’excellente série de jeux signée Telltale Games.

Plus que connu à présent, l’auteur de ce classique est Robert Kirkman. Originaire du Kentucky, il est aussi le créateur des célèbres Invincible et Marvel Zombies, et plus récemment d’Outcast, qui connait actuellement un certain succès et a sa propre adaptation télévisée. Friand d’horreur, de petit écran, de comics et de littérature, il est aussi producteur et scénariste pour les adaptations de ses propres œuvres, ainsi que l’auteur des romans consacrés à certains personnages de The Walking Dead. Bref, il ne se donne pas à moitié à l’univers qu’il a lui-même si bien créé et y apporte d’une manière ou d’une autre plus de détails chaque année.

Le dessinateur est Tony Moore, co-créateur de l’œuvre, mais dont le flambeau a rapidement été repris par Charlie Adlard. Si Moore a donné son identité graphique à la série, il n’a cependant dessiné que les six premiers numéros (équivalent au premier tome de la version francophone) et n’a après cela dessiné que les couvertures des dix-huit numéros ayant suivi. Pour sa part, Charlie Adlard est un auteur et dessinateur britannique dont la patte a marqué de très nombreuses séries connues. Pour exemple : Judge Dredd, The X-Files, ou encore Rogue Trooper. Sa caractéristique ici est le talent avec lequel il joue sur l’encrage pour donner à ses volumes toute leur vie. Si certaines images en sont très sombres, cela ne l’empêche pas de garder d’autres passages doux, se contentant d’un trait fin et d’une coloration en teinte de gris bien dosée. Et croyez-moi, pas toujours besoin de mettre des couches de rouges pour donner à du sang son aspect sinistre et rebutant.  Quant à son sens de la mise en scène, voyez vous-même :

Eh oui, ça fait beaucoup de zombies. Sur ce, il est temps d’en finir pour se lancer dans la prochaine aventure. D’après ce que je vois ici, le mois prochain sera propice à un petit voyage dans le temps, histoire de voir comment se débrouilleraient certains héros dans une époque plus lointaine. Une idée de laquelle ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.