DANS LES COULISSES: Gail Simone


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l’occasion du Ladies Month, toutes les chroniques mettent en avant des personnages ou personnalités féminines, et Dans les coulisses ne fait pas exception ! Et elle fait même d’une pierre deux coups en présentant à la fois une scénariste et une héroïne ! Voici :

 

UNE OEUVRE A LA LOUPE

Batgirl: The Darkest Reflection

Gail Simone et Ardian Syaf

L’histoire du comics débute en pleine action alors que Batgirl sauve un couple qui est cambriolé par un groupe de 4 voyous. Elle s’en sort de justesse, se rendant compte que l’impact psychologique laissé par la balle que le Joker lui a tiré dessus est toujours là.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On découvre alors dans l’ombre un antagoniste qui se profile suivant une liste.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On retrouve alors Barbara Gordon qui suit le cours de sa vie, se trouve une colocataire puis se retrouve pour la première fois à cet ennemi encore inconnu dénommé Mirror et au moment ou celui-ci pointe son arme sur l’héroïne, elle revoit le joker faire feu sur elle et se bloque alors que son ennemi balance sous ses yeux un policier du haut de l’étage d’un hôpital où ils sont.

Une course poursuite débute alors entre Batgirl et Mirror. Cependant celle-ci finit mal pour l’héroïne qui se retrouve propulsée sur une voiture et perd de vue son ennemi. Cependant grâce aux informations qu’elle a pu glaner, Batgirl se renseigne sur son ennemi. Elle se rend jusqu’à son appartement et se fait piéger en découvrant que Mirror est un homme qui a perdu sa famille dans un accident de voiture et s’en est sortit vivant alors qu’il aurait voulu mourir avec eux. Elle rejoint un train piégé avant de découvrir que le train piégé n’est pas celui qu’elle pensait et devant ses yeux le train explose.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après s’être remise de sa défaite, elle laisse un message sur la tombe de la famille de Mirror lui donnant rendez-vous dans un cirque et plus précisément dans une maison des miroirs pour leur dernier combat.

Batgirl gagne le combat de justesse et parvient à mettre hors d’état de nuire l’ex agent cependant celle-ci n’a pas le temps de souffler puisque quelques jours après, alors qu’elle empêche un groupe de criminels de braquer des citoyens, elle fait la rencontre de Gretel qui semble contrôler les hommes. C’est ainsi qu’elle se retrouve à devoir affronter quelqu’un qu’elle n’aurait pas voulu :

En lui rappelant le meurtre de ses parents elle fait sortir Bruce Wayne de l’emprise de Gretel mais celle-ci s’est déjà échappée. Batgirl a donc l’idée de tendre un piège à Gretel en utilisant un appât qui n’est autre que Bruce Wayne. Gretel se prend au jeu et essaye de tuer Wayne en utilisant son pouvoir de persuasion sur les hommes armés autour de lui mais il se défend et Batgirl rejoint Gretel et l’affronte en face à face. Elle parvient ensuite à la mettre hors d’état de nuire.

Les personnages sont viscéralement intéressants et nous font comprendre leurs motivations très efficacement. Le comics est tellement bien écrit que nous nous intéressons aussi bien à la vie de Barbara Gordon qu’à celle de Batgirl.

Le seul point faible du scénario pourrait être que l’approche du méchant n’est pas si innovante mais ce point faible reste tout de même très mineur comparé à la qualité du comics.

L’antagoniste étant crée pour le comics, et jamais apparu, cela rajoute un peu de fraicheur à l’histoire et la rend assez originale.

Batgirl: The Darkest Reflection est bien moins intense en terme d’impact sur l’univers DC que des series comme Blackest Night cependant c’est dans des comics comme Batgirl que nous apprenons à nous attacher au personnage, qui donne encore plus d’impact dans des grands cross-over entre plusieurs personnages.

Batgirl: The Darkest Reflection est bien plus intimiste et troublant que Blackest Night qui jouait sur le grand nombre de personnages. Ici, les enjeux sont moins importants que la planète entière ou l’univers entier mais l’héroïne agit tout de même à l’échelle d’une ville.

Le comics évoque le symptôme post-traumatique qu’on voit assez peu dans les comics surtout chez des grands éditeurs comme DC ou Marvel. Ici le symbole post traumatique est présent aussi bien au niveau de Barbara Gordon qui se remet peu à peu de l’agression violente du Joker que de Mirror qui ne parvient pas à se remettre de la mort de sa famille.

Mêmes les méchants finissent par être touchants car on se rend compte que finalement ils étaient des petre bons jusqu’à ce qu’un évènement dans leurs vies les fasses passer du mauvais coté.

 

Biographie :

Née le 29 Juillet 1974, n’est pas du tout prédestinée à être scénariste de comics puisqu’elle débute sa carrière professionnelle en tant que coiffeuse ! Elle se met ensuite à écrire sur le site Women in Refrigerators puis sur le site Comic Book Ressources avec sa chronique You’ll All Be Sorry!.

Evoluant dans le monde des comics elle se met à écrire des épisodes de comics The Simpsons ! Après avoir écrit sur les Simpsons, elle passe chez Marvel chez qui elle écrit Deadpool puis chez DC chez qui elle signe de nombreux comics en débutant par les comics Birds Of Prey.

De 2003 à 2013 elle écrit sur de nombreux comics DC (voir Bibliographie) puis écrit sur Red Sonja pour Dynamite Comics puis en 2015, Tomb Raider pour Dark Horse.

 

Faits Divers :

-Sur le site Women in Refrigerators, Simone et ses collègues recensaient le nombre de femmes tuées, violées, ou autrement victimes d’indignités traumatiques comme moyen de complot ou pression sur le personnage masculin.

-Elle a travaillé sur les séries animées Justice League Unlimited et Batman: The Brave and The Bold.

-Gail Simone est l’une des femmes les plus influentes et connues du monde des comics.

-Voici le compte Twitter de Gail Simone : https://twitter.com/gailsimone

-Vous pouvez retrouver une interview de la scénariste de comics sur le Monde.

-Elle est la première personne à avoir reçue le True Believers Comic Award.

 

Bibliographie :

 

DC :

-Rose and Thorn #1-6

-Villains United #1-6

-Secret Six #1-6

Birds of Prey #56-90, 92-108

The All-New Atom #1-15, 17-18, 20

JLA: Classified 2004

Wonder Woman vol. 3

Secret Six #1-14

Birds of Prey vol. 2

Batgirl volumes 1-5

 

Marvel :

-Deadpool #65-69

-Agent X #1-7, 13-15

-Marvelous Adventures of Gus Beezer

 

Dark Horse :

Leaving Megalopolis

Tomb Raider

 

Dynamite Entertainment :

-Red Sonja Vol 2

Legends of Red Sonja volume 1

 

Autres :

-Welcome to Tranquility #1-12 chez Wildstorm Comics

Welcome to Tranquility : One Foot In The Grave #1-6 chez Wildstorm Comics

-Killer Princesses #1-3 chez Oni Press

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.