COMICS OUT: Miss America


Comics Out est de retour ce mois-ci avec une héroïne Marvel que peu de gens connaissent. Voici donc la chronique qui vous permet de découvrir différents personnages LGBTQ à travers les différents univers de comics ! Pour cette troisième édition, nous allons donc découvrir qui est Miss America !


Qui est Miss America ?


America Chavez est un personnage très peu connu de l’univers Marvel et pourtant elle existe depuis déjà 9 années au sein des publications de la Maison des idées. Créée par Joey Casey (X-Men, Cable, Hulk, ou encore Hellboy) et Nick Dragotta (Marvel Zombies, Superman – American Alien East of West), elle rejoint l’équipe Teen Brigade, une organisation secrète d’adolescents datant de la première moitié du XXe siècle dont la mission a toujours été d’aider les héros de l’époque, pour sa première apparition dans le comics Vengeance #1.

On la découvre dans la zone 51 alors qu’elle s’introduit par effraction dans une prison. On découvrira plus tard qu’elle a été élevée par ses mères Amelia et Elena Chavez dans l’Utopian Parallel, une réalité hors du temps et en présence de l’être connu sous le nom de Demiurge. Elle a d’ailleurs absorbé les pouvoirs de cet être sans le faire exprès car elle était baignée dans ceux-ci. A l’âge de 6 ans, ses mères se sacrifient pour protéger l’Utopian Parallel, la laissant seule avec un désir de prouver qu’elle est une héroïne. Elle quitta ensuite sa réalité et voyagea de réalité en réalité avant d’atterrir sur Terre sous le nom de Miss America !

Concernant ses pouvoirs, elle possède une force et une endurance surhumaine. Elle a également la capacité de voler et de créer des trous dans les réalités pour traverser les dimensions. Elle peut également aller presque aussi vite que la vitesse de la lumière. De plus, lorsqu’elle frappe un ennemi elle peut l’éclater en pleins de fragments d’étoiles. Enfin dans les situations les plus extrêmes, elle peut projeter une étoile qui libère une puissante explosion d’énergie.

Au cours des comics elle a fait partie d’un grand nombre d’équipes dont bien évidemment la Teen Brigade mais aussi les Young Avengers, A-Force, les West Coast Avengers ou encore les Ultimates. On la retrouve notamment dans deux des events Marvel les plus importants : Secret Wars et Civil War II. Concernant les adaptations, on a déjà pu retrouver America Chavez dans les jeux LEGO Marvel’s Avengers et LEGO Marvel Super Heroes 2 et il y a quelques mois, il a été annoncé que Marvel recherchait une actrice pour jouer le personnage dans le second opus des aventures du docteur le plus connu de Marvel : Doctor Strange in the Multiverse of Madness ! Des rumeurs font également état d’une série Miss America qui arriverait sur Disney+ !


Miss America et son homosexualité


Apparaissant dans une vague de nouveaux personnages, America Chavez correspond à la diversité sexuelle que l’on retrouve dans notre monde et elle colle bien plus à la réalité que certains personnages créés il y a plus longtemps. Par exemple, elle a déclaré qu’elle n’était pas interessée par les hommes, et cela après une « experimentation » qui caractérise le baiser qu’elle a échangé avec Ultimate Nullifier avant qu’elle quitte l’équipe de la Teen Brigade dans les Young Avengers #10 et #15.

En dehors de ce très court épisode avec Ultimate Nullifier, l’héroïne assume pleinement sa sexualité et flirte avec Kate Bishop qui est sa meilleure amie et également un love-interest régulier (qu’elle appelle « Princesse ») alors que celle-ci est en couple avec une certaine Lisa. Bishop entretient une relation très intéressante avec Chavez, les deux jeunes héroïnes se soutenant l’une et l’autre et se réconfortant comme lors de la mort de War Machine dans Civil War II. Cependant entre les deux héroïnes, aucune relation amoureuse n’est encore née, peut-être cela viendra-t-il dans les années à venir ? Après tout, dans un univers alternatif, Kate Bishop, appelée Lady Katherine of Bishop déclare que Chavez est une amante étoilée en voyant les étoiles blanches sur son costume.

A côté de cette relation ambigüe avec Kate Bishop, Miss America est en couple avec Lisa Halloran, comme on peut le voir dans le comics Avengers Volume 6 #0. Lisa est une technicienne médicale d’urgence en formation qui devient ensuite ambulancière paramédicale au McCarthy Medical Institute où elle rencontre également Jane Foster. Elle entretient une relation à très longue distance (on parle quand même de deux parties de l’univers) avec elle.

America Chavez casse les clichés de la femme lesbienne, en représentant l’Amérique par une hispanique lesbienne. C’est une femme puissante et indépendante, qui n’a pas peur de ses sentiments ni de les montrer. Malgré ses manières parfois rudes, elle peut se montrer plus douce voire sentimentale. On peut également citer ce moment où Loki dit « Ugh, est-ce que l’amour va vraiment tous nous sauver ? » et où elle répond « oui. Quiconque dit le contraire se fait écraser. »

Etant elle même issue de parents homosexuels, elle n’éprouve pas de difficulté à assumer son homosexualité, là où d’autres personnages ont peut-être plus de mal à faire leur coming out. America n’a d’ailleurs jamais fait de coming out, celle-ci trouvant cela naturel au final, représentant ici la preuve qu’une jeune femme peut être bien dans ses bottes et totalement équilibrée après avoir été élevée par des parents du même sexe, en déplaisent aux détracteurs.


L’évolution de l’image de Miss America


Après ses apparitions dans d’autres séries, l’héroïne obtient sa propre série, écrite par une auteure du bronx d’origine portoricaine, Gabby Rivera, elle aussi homosexuelle. L’auteure va même plus loin en faisant de Chavez une héroïne de genre neutre (ou troisième genre) : elle ne se considère ni homme, ni femme. Rivera explique lors d’interviews diverses qu’elle a mélangé la culture latine et hispanique avec son identité sexuelle, et l’auteure choisit de définir son personnage comme « Latinx« , permettant d’avoir un titre non-genrée entre Latino et Latina.

Evidemment, la décision de l’auteure fait forcément écho aux débats actuels sur l’identité de genre et la reconnaissance de plus de 2 genres (homme et femme), demandée par la communauté LGBTQ. Actuellement, un certain nombre de pays reconnaissent ce genre d’un point de vu légal : l’Australie, l’Inde, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande, le Pakistan et d’autres.

L’intérêt de créer un personnage aussi atypique que Miss America permet de représenter deux minorités qui existent dans le monde, et notamment aux Etats-Unis. La communauté latino-américaine représente 16.3% de la population américaine, et c’est la première fois que l’on retrouve un personnage issu de cette communauté qui a eu sa propre série, bien qu’elle prit fin il y a deux ans. Ensuite, elle représente une autre part de la communauté LGBTQ, à savoir les homosexuels et les personnes non-genrées. Dans l’ensemble, ce personnage permet de donner plus de visibilité à ces communautés, tout en développant au travers des pages du comics les enjeux qu’affrontent actuellement ces minorités.

Globalement, ce personnage à connu un franc succès auprès des lectrices et lecteurs, aimant son côté tête brulée et femme puissante, ainsi que le fait qu’elle s’assume complétement. Elle ne suit que la voie qu’elle a tracée, et elle n’a pas sa langue dans sa poche ! 

Le personnage est déjà accompli et très indépendant en lui-même, possédant de très puissants pouvoirs, et choisissant ses propres combats. Peut être que du côté émotionnel, Miss America pourrait un peu plus se poser avec une compagne, ou en tout cas mettre plus en avant cette relation car cet aspect du personnage reste très discret et apparait ici et là dans les comics plutôt que d’être un trait présent tout le temps. On pourrait également parler du fait que parmi les lecteurs, le personnage reste très peu connu et c’est dommage car c’est un personnage très intéressant. Elle mériterait d’être plus mise en avant dans les comics.


Au final America Chavez est un personnage vraiment intéressant et très puissant de Marvel. Si sa sexualité est évoquée de temps en temps, le personnage est très peu connu et mériterait d’être plus mis en avant. Peut-être son rôle au sein des Ultimates ou dans une adaptation cinématographique ou télévisuelle permettra la découverte de ce personnage qui a sûrement de belles années devant lui !


Comics Out revient chaque mois avec un nouveau numéro. En attendant, découvrez notre numéro précédent sur John Constantine.

Et si vous aimez, vous aimerez aussi sans doute nos autres chroniques : The Dark Side, qui présente un vilain chaque mois, dont Thanos en septembre ; Power Girls, qui met en avant des personnages féminins, comme Wonder Woman le mois passé ; Agent Double, qui se centre sur des acteurs/actrices ayant joué au moins deux rôles de comics, à l’instar de Aaron Taylor-Johnson ; ou encore notre TOP 5, qui listait les meilleurs films DC des 20 dernières années lors du numéro de septembre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.