Quels éléments faut-il pour une bonne adaptation audio d’un comics ?


Il y a 20 ans, les films X-Men, Spider-Man ou encore Fantastic Four lançaient la tendance des blockbusters hollywoodiens adaptés de comics, tendance encore bien présente malgré les différents reports avec près de 10 films par an pour les deux prochaines années. Il y a 10 ans, les adaptations de comics ont aussi commencé à proliférer en séries TV avec des Arrow, Agents of S.H.I.E..L.D. ou encore The Walking Dead. Celle-ci est aussi bien présente, en prouvent les nombreuses séries de l’Arrowverse sur la CW ou l’extension de l’univers Walking Dead sur AMC, même si la tendance actuelle en terme de séries, débutée en 2015, est plus aux séries sur les plateformes de streaming telles que Netflix, Amazon Prime ou encore Disney+, qui regorgent d’adaptations, et en auront d’autant plus à l’avenir.

Et si la nouvelle tendance était à l’audio ? Après la sortie cet été du livre audio The Sandman sur Audible, Skybound a récemment révélé des productions audio sur la plateforme dont une adaptation de son comics Gasolina. DC misent quant à eux assez fort sur le médium, ayant signé à la fois un contrat de production avec la plateforme de séries audio Serial Box avec des séries centrées sur Batman et Wonder Woman, et même un contrat de six productions sur la plateforme majeure Spotify, dont la série Batman Unburied. Et si les comics commencent de plus en plus à être adaptés en audio, il est intéressant de se pencher sur le sujet et de se poser la question : que faut-il au juste pour faire une bonne adaptation audio d’un comics ? Réponse ci-dessous.


Des personnages jouant la carte de l’introspection


L’un des éléments intéressants dans l’adaptation audio d’un comics, qui est essentiellement graphique à la base, est de pouvoir se plonger dans la tête du personnage.

A l’instar d’un roman, en l’absence du visuel, l’auditeur doit pouvoir savoir comment les personnages pensent et cela peut justement permettre de creuser la personnalité de certains personnages ou d’accentuer la psychologie, déviante ou non, pour d’autres.

Dans ce cadre, le livre audio The Sandman était un très bel exemple, vu que cela a permis de creuser la façon de penser de Dream, le personnage principal, magnifiquement interprété par James McAvoy. Quant à la série audio Batman Unburied sur Spotify, celle-ci a d’ores et déjà vocation à rentrer dans la tête de Bruce Wayne et, donc, de Batman.

Il est en réalité difficile d’imaginer un meilleur personnage que Batman pour ce genre d’adaptation. Le personnage n’est pas des plus simples dans sa façon de penser, agit de manière totalement opposée en tant que Bruce Wayne et en tant que Batman, et en tant que le meilleur détective de l’univers DC, suivre une enquête en audio ne peut qu’être passionnant.


Des images folles vers une ambiance travaillée


On peut se dire de prime abord qu’adapter une oeuvre essentiellement graphique en oeuvre audio n’est pas la meilleure des idées. On recherche depuis des années à adapter de la meilleure façon possible les comics en film ou en série. Et si justement une adaptation audio pouvait être la meilleure solution dans certains cas ?

En effet, plus les planches d’un comics ou roman graphique seront splendides, ou plus le monde visuellement décrit est décalé, époustouflant, voire complètement fou, plus il sera difficile de le retranscrire à l’écran. Ainsi, l’adaptation en audio permettrait à l’auditeur de se faire sa propre image grâce à son imagination. Pas besoin de grands budgets et d’effets visuels onéreux, l’auditeur fait le travail.

Et dans certains cas, c’est au final pas plus mal. Un exemple serait une adaptation de Saga, le comics indé le plus primé au monde, de Brian K. Vaughan et Fiona Staples. Le monde de Saga est tellement décalé avec des personnages tellement fous qu’une adaptation visuelle pourrait transformer un comics génial avec un monde extraordinaire en une adaptation au look kitsch, voire complètement débile, tout simplement car cela ne rendrait peut-être jamais bien à l’écran, qu’importe le budget. Une adaptation audio, à l’inverse, permettrait à l’auditeur de se représenter les personnages, aussi fous qu’un homme avec une tête de télévision, un grand chat détectant les mensonges ou un petit phoque qui parle, vivre cette expérience en audio pourrait être d’autant plus bénéfique à une adaptation du comics devenu culte.


Un narrateur ? Le must


Si nous commençons à avoir beaucoup d’action ou beaucoup de descriptif dans une adaptation audio, le mieux est encore alors d’inclure un narrateur. Cette voix, à l’instar des livres, servira de repère et permettra de ramener l’auditeur égaré sur le fil rouge de l’histoire.

La présence d’un narrateur n’est peut-être pas une condition sine qua non pour une adaptation audio d’un comics mais c’est clairement un must. De plus, pour certains comics, il n’y a pas grand chose à faire pour adapter car le matériel source possède déjà un narrateur. On peut à nouveau citer l’exemple de Saga de Brian K. Vaughan, dans lequel la jeune Hazel sert de narratrice relatant son histoire passée.

Le livre audio The Sandman avait notamment décidé d’utiliser un narrateur pour raconter l’histoire de Dream. L’interprétation d’un tel rôle sera d’autant plus essentielle, plus que dans un livre où nous nous imaginons la voix, et Neil Gaiman, créateur du comics Sandman, s’était prêté au jeu en réussissant l’exercice avec brio.


De bons acteurs


Il s’agit peut-être ici de l’élément le plus évident, mais pour faire une bonne adaptation audio d’un comics, il nous faudra de bons acteurs.

Attention car de bons acteurs de films et séries, qui seraient peut-être de grands noms, ne sont pas forcément de bons acteurs vocaux ! Quand on enregistre une oeuvre audio, on ne peut plus se reposer sur les expressions faciales, la gestuelle ou les mouvements dans l’espace : seule la voix compte. L’acteur doit pouvoir ainsi presque se forcer et mettre toute l’émotion possible dans sa voix pour réellement incarner le personnage rien qu’avec l’intonation, le volume et l’accent utilisés.

The Sandman est une parfait illustration de ce qu’un bon cast audio devrait être. Les acteurs sont aussi, certes, des acteurs connus de Hollywood, mais on se rend compte qu’il n’ont pas été engagés juste à la tête. Andy Serkis, Kat Dennings, Taron Egerton ou encore Michael Sheen nous livrent de superbes performances, tandis que James McAvoy transcende complètement le rôle de Dream, apportant de l’émotion et une certaine humanité au personnage rien que dans sa façon de l’interpréter.


Quels comics pourraient bien donner en adaptation audio selon vous ? Dites-le nous dans les commentaires !

Vous aimez ce genre de sujets ? Découvrez nos derniers One-Shots :

Chaque mois, nous abordons aussi des sujets plus poussés dans nos articles Focus. Par exemple, nous avons parlé récemment des différentes identités de Black Widow et du bilan des Eisner Awards 2020.

This content is available exclusively to members of this creator's Patreon at $4.99 or more.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.