BATMAN: THE LONG HALLOWEEN, PART ONE: Bon ou mauvais ? On vous donne le verdict !



Ca y est, le dernier film d’animation de l’univers DC vient de sortir le 22 juin dernier : Batman: The Long Halloween Part One. Alors bien évidemment, la team UDC vous offre une première review du film, garantie sans spoiler !

Le film est adapté du comics écrit par Jeph Loeb (Batman: Dark Victory, Batman: Hush) et dessiné par Tim Sale (Spider-Man: Blue, Batman: Dark Victory) qui fût publié entre 1996 et 1997. C’est une histoire sombre, qui se déroule à une époque où Batman était simplement un justicier qui combattait et arrêtait les criminels, et c’est donc l’une des premières enquêtes du Chevalier Noir. On découvre également la vie du procureur Harvey Dent, avant qu’il ne devienne Double-Face. L’histoire développée dans le comics étant longue et complexe, l’adaptation du comics est donc faite en deux parties, deux films.

Nous avons besoin de vous pour récupérer l’accès à notre site !

Afin d’évincer le Sphinx qui a pris le contrôle de L’Univers des Comics, il faut que vous nous aidiez à résoudre l’énigme qui s’y trouve ! En attendant de trouver la solution, nous vous remercions pour votre assiduité et votre patience et vous fournissons le code promo ultime jusqu’au 31 octobre : HACK50. Grâce à celui-ci, vous bénéficiez de 25 % de réduction sur chacun de nos abonnements annuels !

N’attendez pas pour en profiter !

La ville de Gotham City est en proie à la violence et au chaos. La pègre règne sur Gotham, avec à sa tête la famille Falcone, dirigée d’une main de fer par Carmine Falcone. Depuis des années, le justicier connu sous le nom de Batman œuvre pour protéger la ville en arrêtant les criminels, faisant équipe avec le Capitaine James Gordon et le procureur Harvey Dent. Mais un mystérieux tueur surnommé Holiday apparaît et commence à s’en prendre à la pègre, et notamment à l’entourage de Falcone, laissant derrière lui de nombreux cadavres. Un élément étrange relie les meurtres entre eux : ils ont tous été commis un jour férié. 

Le film est extrêmement fidèle au comics d’origine : la narration prend son temps pour déployer l’histoire, qui n’est jamais précipitée malgré les ellipses temporelles de plusieurs mois. L’ambiance visuelle est sombre et intrigante, comme étouffée, nous donnant un sentiment de suffocation dans une ville en proie à la violence. L’histoire est captivante, et nous tient en alerte du début à la fin, avant de nous laisser sur un cliffanger, qui sera résolu dans la partie 2.

La musique ponctue bien les scènes, d’action ou autre, et n’est jamais proéminente même si elle reste omniprésente. Le casting vocal est d’une justesse étonnante, chacun des actrices et acteurs retranscrivant avec brio l’essence de leur personnage. Un petit bémol cependant, concernant le rythme qui s’essouffle parfois, notamment lors des scènes de dialogue qui sont parfois lentes.

Quoiqu’il en soit, Batman: The Long Halloween, Part One est une belle surprise en ce mois de juin, que la team UDC vous conseille vivement ! Bon visionnage !


Découvrez aussi nos dernières reviews :

Publicités

Et toi, quel super-héros es-tu ?


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.