THE DARK SIDE : Apocalypse


Bienvenue à toutes et tous dans un nouveau numéro de notre chronique 100% made in UDC : The Dark Side. Dans cette chronique, nous cherchons à analyser un vilain iconique de l’univers des super-héros, de comprendre ce qui a fait de lui un antagoniste de nos héros préférés. Au mois de mai dernier, nous avions découvert l’anti-héros Captain Cold, le chef des Lascars de Central City, devenu l’un des ennemis les plus iconiques de Flash. Mais en ce beau mois de juin, nous avons décidé de revenir à l’origine des mutants, avec le tout premier d’entre eux ayant jamais existé : Apocalypse !


Qui est Apocalypse ?

Apocalypse , de son vrai nom En Sabah Nur, est un super-vilain de l’univers Marvel. Il fut créé par l’écrivaine Louise Simonson et l’artiste Jackson Guice, et apparut pour la première fois dans le comic book X-Factor #5 en juin 1986.

En Sabah Nur naquit en Egypte ancienne il y a 5000 ans à Akkaba, dans la Vallée des Rois. Malheureusement, il naquit laid et difforme, et fût abandonné dans le désert. Recueilli par un chef nomade du nom de Baal des Sables Pourpres, ce dernier sentit la puissance du nouveau-né et voulut en faire un dieu. Il commença par le nommer En Sabah Nur, ce qui signifie « le Premier » en arabe, puis lui apprit les règles de la tribu : vivre ou mourir. C’est de là qu’Apocalypse tiendra son caractère absolu.

Plus tard, son clan sera exterminé, il perdra son père adoptif et sera réduit en esclavage sous le joug du pharaon Rama-Tut (le futur Kang), mais refusera de le servir. Rama-tut lui tirera alors dessus, avec une arme futuriste. En Sabah Nur sera laissé à l’agonie dans le désert, et découvrira alors ses pouvoirs mutants latents. Il prendra alors le contrôle de l’empire dès que Rama-tut disparaîtra dans le temps. Par la suite, pendant plusieurs siècles, il voyagera de par le monde, où plusieurs nations le vénèreront comme un dieu.

Bien des siècles plus tard, En Sabah Nur découvre un vaisseau extraterrestre écrasé dans une plaine de Mongolie : C’était un ancien vaisseau appartenant aux Célestes, une race de Titans à l’origine de la création de l’Homme et des Eternels. Son intrusion dans le vaisseau altèrera son génome, l’améliorant grâce aux machines des Célestes. Dès lors, Apocalypse devient l’être le plus puissant qui existe. Par la suite, il rencontrera Cable qui, arrivant du futur, le tuera en lui explosant la tête d’un coup de pistolet. Mais Ozymandias, le lieutenant d’Apocalypse, récupérera son corps et le ramènera dans le vaisseau des Célestes pour lui permettre de revenir à la vie.

Dès lors, il sera maintenu en animation suspendue, et continuera de traverser le temps endormi, jusqu’à notre époque. Il fera plusieurs rencontres au travers des époques, et altèrera certains mutants, comme Nathaniel Essex, qu’il transformera en Mister Sinister. Il se réveille à l’époque actuelle lorsque Cable arrive dans le présent. Il continue par la suite ses tentatives de domination du monde, en manipulant certains héros comme Angel par exemple, et s’opposera de nombreuses fois aux X-Men. Il finira par conquérir et dominer un temps le monde, dans l’histoire l’Ere d’Apocalypse, avant d’être vaincu.

Le personnage apparait dans le dessin animé X-Men: Evolution dans les années 2000, et est le méchant principal dans le film X-Men: Apocalypse de Bryan Singer, sorti en 2016. Le personnage y est interprété par Oscar Isaac.


En quoi Apocalypse est-il un vilain ?

Comme il a été dit, Apocalypse est l’un des plus vieux mutants existant, voir même le plus ancien puisqu’il a plus de 5000 ans. Il a vécu et voyagé au travers d’innombrables époques, il a vu des empires émerger et s’effondrer, il a été à l’origine de changements importants dans l’histoire de certains des mutants les plus connus du monde. Bien qu’il ait passé la majeure partie de son existence en animation suspendue, il semblerait qu’Apocalypse soit immortel : en effet, outre sa constitution mutante lui permettant de résister aux ravages du temps et aux blessures, le mutant peut guérir s’il est gravement blessé en se plongeant dans un état comateux, où il peut récupérer grâce à l’aide de machines d’origine extraterrestre.

Sa résistance, son extrême longévité et le fait qu’il ait été témoin de nombreuses périodes de l’histoire humaine viennent renforcer son fanatisme : Apocalypse est obsédé par la théorie de Darwin, qui prône que seuls les plus aptes, les plus forts peuvent survivent. Selon le mutant, les humains sont une branche inférieure de l’humanité, qu’il considère comme du bétail, et que l’Homo Superior (les mutants) doit dominer selon lui.

Vu l’étendue de ses pouvoirs et sa puissance, ainsi que les enseignements de son père d’adoption, Apocalypse est persuadé d’être un Dieu, et considère que tous, humains comme mutants, doivent vivre sous son règne. Ce fut d’ailleurs le cas durant le crossover Age of Apocalypse entre 1995 et 1996, où Apocalypse commence sa guerre de survie du plus fort 10 ans avant la date qu’avait prédit Mr. Sinister. Il réussit à s’emparer du monde et à dominer les humains à l’aide d’une armée d’Infinis, des soldats clonés, et de ses 4 Cavaliers. La ville de New York devient l’île d’Apocalypse, et dans la démesure de son égo, il fit remplacer la Statue de la Liberté par une statue le représentant.

Apocalypse n’a aucune considération pour la vie humaine, et voit les mutants comme des sujets dont il peut disposer selon ses souhaits. Il a fait d’innombrables expériences sur les mutants, forçant parfois l’activation du gène X (qui donne ses capacités au mutant) comme chez Mr Sinister, ou encore lorsqu’il rendit ses ailes à Angel après que celui-ci les perdit, avant de faire de lui l’un de ses Cavaliers d’Apocalypse. A travers son histoire, ce qu’il a vu, ce qu’il a expérimenté comme traumatisme, Apocalypse est devenu profondément misanthrope, rejetant avec véhémence l’humanité qui l’avait banni. Voilà donc ce qui fait de lui un méchant : son manque total d’humanité. C’est à la fois sa plus grande force et sa plus grande faiblesse.


Apocalypse est-il vraiment un vilain ?

Apocalypse et Magneto partagent la même vision de la place de l’Homo superior dans le monde, à savoir que les mutants sont une évolution naturelle de l’espèce humaine, et qu’ils représentent l’avenir de l’humanité. Cependant, là où Magneto souhaite simplement que les mutants soient aux contrôle de l’humanité toute entière, Apocalypse ne voit les humains que comme des êtres inférieurs qu’il souhaite réduire en esclavage. Sa vision extrémiste fait de lui un être extrêmement dangereux.

Cependant, sa vision extrémiste du monde et sa perception de lui-même en tant qu’être supérieur à tout les autres, il les doit à son père adoptif Baal. Ce dernier voulait faire d’Apocalypse un dieu au yeux des hommes, et lui a donc raconté continuellement qu’il avait une destinée exceptionnelle, tout en l’éduquant à la dure aux coutumes de sa tribu de nomade. Après tout, le credo de la tribu est une leçon à laquelle fait écho la théorie de Darwin, et qui ne fera que renforcer sa volonté de domination.

Dans le film X-Men: Apocalypse, le personnage fût trahi lors de son règne en Egypte Ancienne. Enfermé en stase pour le protéger par l’un de ses cavaliers, il se réveille à notre époque moderne pour découvrir ce que l’homme à fait au monde, et comme il traite les mutants. Apocalypse se voit comme le patriarche de l’espèce mutante, et considère chacun des mutants comme ses enfants. Dans sa vision tordue et extrémiste de la réalité, il est le sauveur du monde et veut protéger son espèce. Son but est donc louable, même s’il reste un être amoral et cruel.

Mais rappelons nous du commencement de l’histoire du personnage : il fut abandonné en tant que nouveau-né dans le désert pour y mourir, car il était né différent. Ce qui lui manque en amour maternel et paternel, Apocalypse le combla avec le modèle de son père d’adoption, qu’il vit malheureusement mourir sous ses yeux lors d’une attaque. Il fut ensuite réduit en esclavage par le pharaon de l’époque. De sa longue existence, le personnage a connu le pire de l’humanité, ce qui peut expliquer son caractère dénigrant envers les humains.

Qui sait, si En Sabah Nur n’avait pas été abandonné mais aimé comme chaque enfant le mérite, peut être aurait-il bien tourné, peut-être serait-il devenu un phare pour l’humanité, guidant mutants et humains vers un futur radieux. Mais ce ne fut pas le cas, et au travers des années depuis sa création, le personnage d’Apocalypse n’a pas tellement évolué, restant sur la même ligne de pensée extrémiste et représentant un être perfide, dangereux et avide de pouvoir. Il est, et restera probablement l’une des plus grandes menaces des X-Men et de l’univers Marvel.


Vous avez manqué les derniers numéros de The Dark Side ? Voici les derniers numéros en date :

Chaque mois, nous produisons aussi quatre autre chroniques : Power Girls, qui se centre sur des personnages féminins des comics (le mois passé : Stargirl) ; Comics Out qui met en avant des personnages LGBT des comics (le mois passé : Wiccan) ; Agent Double, qui présente des acteurs et actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois passé : Zachary Levi) ; et le Top 5 qui présente divers sujets sous format de top, comme le Top 5 des métiers de super-héros.

Toutes les semaines, nous produisons aussi des One-Shots. On y discute notamment de quels comics indépendants seront adaptés au cinéma ou encore de ce que pourraient raconter les séries Black Panther: Wakanda Forever ou The Marvels.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.