REVIEW SANS SPOILER: Supergirl, la deuxième saison


Après la première saison de Supergirl diffusée sur CBS, l’héroïne arrive sur la CW et marque la première apparition, dans la série, de l’homme d’acier. Voici donc la review de la seconde saison de Supergirl.

Sur l’ensemble des épisodes, le changement de chaîne n’a pas grandement modifié le ton ou les thématiques récurrentes comme les amis ou la famille (récurrentes dans toutes les séries de la CW), en revanche on sent tout de même une amélioration en matière d’effets spéciaux qui sonnent plus « justes ».

Au fur et à mesure des épisodes, un méchant de fin de saison se dessine sous le nom de CADMUS. On retrouve aussi de nombreux ennemis qui succèdent pour battre l’héroïne. On retrouve parmi eux MétalloLivewire et bien d’autres.

Outre l’apparition de Superman (joué par un Tyler Hoechlin qui incarne parfaitement l’homme de demain), on découvre aussi le personnage de Lena Luthor, la sœur désespérée de Lex Luthor qui tente de redorer la blason de la famille  (incarnée à la perfection par Katie McGrath prise entre sa mère et sa meilleure amie).

La seconde saison est plus mature et demande à Supergirl de faire des choix impossibles. La série n’a pas forcément de point culminant puisque tous les épisodes sont extrêmement diverses. Chaque épisode à son propre point culminant qu’on ne peut comparer aux autres. Même le cliffhanger n’annonce rien de si surprenant pour une fin de saison.
Voici mon avis sur les acteurs et leurs personnages : Melissa Benoist incarne toujours excellemment bien la fille d’acier alors que j’ai un peu plus de mal avec Mehcad Brooks car je trouve ses d’expressions un peu exagérées. Il joue le photographe, Jimmy Olsen. Chyler Leigh joue très bien la soeur/agent de la DEO, Alex Danvers. Jeremy Jordan incarne brillamment Winn » Schott le meilleur ami de Kara et est toujours aussi drôle. Petit nouveau pour cette saison, Chris Wood incarne très bien le puissant mais néanmoins un peu macho Mon-El. Floriana Lima joue le rôle de Maggie Sawyer mais elle passe quasiment inaperçue. Et enfin David Harewood incarne toujours aussi justement le célèbre Martian Manhunter.

Au niveau de la musique, elle souligne très justement les moments de tendresse mais reste cependant un peu en retrait pendant les scènes de combats. On ne reconnait pas de thème grandiose qui pourrait nous clouer dans notre fauteuil. Au niveau de l’image, rien à dire de particulier sinon qu’elle « fait le boulot ».

Bien entendu Supergirl est loin d’être une série parfaite cependant je dirai qu’elle tient ses promesses de nous faire passer un bon moment et de nous divertir sans baisser de niveau, en matière de qualité, sur la saison, là ou d’autres séries n’y ont pas échappés.

Vous pourrez retrouver Supergirl en automne prochain sur la CW.

Laisser un commentaire