L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

AGENT DOUBLE : Doug Jones

Découvrez un acteur que vous avez sans doute déjà vu sans jamais vraiment le voir !

Pour ce mois d’avril, c’est d’un acteur très spécial dont nous allons parler puisqu’il a incarné de très nombreux personnages non-humains et en a même fait sa spécialité : Doug Jones.


Qui est Doug Jones ?

Vous ne connaissez peut-être pas son visage mais vous l’avez très certainement déjà vu. C’est comme cela que l’on pourrait résumer l’acteur, mime et contorsionniste américain né le 24 mai 1960. Dès son adolescence, à l’université de Ball State, il a mis à profit son expérience de mime pour incarner la mascotte de l’école “Charlie Cardinal“.

Envie d’en apprendre plus sur Lois Lane ?

=> Lire POWER GIRLS: .Lois Lane <=

 Il rejoint l’industrie de la télévision dans les années 80, incarnant un personnage publicitaire nommé “Mac Tonight“. Cependant il devra attendre les années 90 pour commencer à incarner des personnages dans des films et séries. On pourra effectivement le retrouver avec du maquillage prothétique en 1993 dans le film Walt Disney Pictures Hocus Pocus, incarnant le zombie William “Billy” Butcherson avec du maquillage et puis en 2002 dans le rôle de Morlock. Mais on le retrouve également sans maquillage prothétique dans plusieurs films comme Batman Returns où il a un petit rôle, Adaptation et Mystery Men.

En 2004 on le retrouve à l’affiche du premier film qui va constituer l’un des deux films que l’on disséquera juste après, Hellboy. Il y incarne Abe Sapien, à nouveau sous maquillage prothétique et est doublé pour le premier film par un autre acteur avant de pouvoir se doubler lui-même dans la suite du film. Il retrouve ensuite Guillermo Del Toro qui l’avait dirigé dans Hellboy et Mimic, pour le film Pan’s Labyrinth où il incarne l’un des personnages les plus importants, le Faune.

Il joue ensuite dans le film Lady in the Water de M. Night Shyamalan avant de retrouver son personnage d’Abe Sapien dans le film animé Hellboy Animated. En juin 2007 on le découvre ensuite à l’affiche du film Fantastic Four: Rise of the Silver Surfer où il joue le personnage complexe du Silver Surfer. Malheureusement pour l’acteur, sa carrière ne décolle pas vraiment malgré des rôles assez importants, son visage étant très souvent caché par des prothèses et du maquillage.

En 2010, on le retrouve dans le film Gainsbourg (Vie héroïque), jouant le rôle de La Gueule, la muse fantastique grotesque et sosie malveillant qui taquine, guide et accompagne Serge Gainsbourg tout au long de sa vie. Fait intéressant, ce sont les techniciens VFX du studio DDT Efectos Especiales qui avaient travaillé avec lui pour le film Pan’s Labyrinth, qui ont demandé qu’il ait le rôle pour sa capacité à ne pas se plaindre lors des séquences maquillage et prothèses lourdes.

Dans Hocus Pocus 2, Doug Jones a également retrouvé son rôle de Billy Butcherson. On a également pu le voir dans la série Star Trek: Discovery.


Doug Jones et son rôle d’Abe Sapien

Pour Hellboy, l’acteur américain retrouve son réalisateur fétiche et découvre un personnage unique :

Abe Sapien est magnifique. C’est incroyable de grandir avec lui dans ce film et voir tant de niveaux de personnalité différents apparaître maintenant.

L’acteur a indiqué que le maquillage / rôle d’Abe Sapien était le plus compliqué de sa carrière pour lui :

Je dois en faire une partie de mon être et de ma physicalité et encore une fois, jouer est une expérience corporelle complète et cela en fait partie lorsque vous incarnez un personnage costumé. Même s’il s’agit d’un maquillage de sept heures, c’était le premier film Hellboy le plus difficile. Pour Abe Sapien, je portais 12 prothèses collées sur moi de la tête aux pieds, la peinture se fondant dedans, sur une peau rasée. C’était tout un processus et quand j’en avais fini, sept heures plus tard, je devais commencer une journée de tournage de 12 heures. C’était la partie la plus difficile. Ensuite, il me fallait encore deux heures pour me nettoyer et rentrer chez moi. C’était le plus grand défi.

Dans le second film, il incarne non pas un mais trois personnages :

Quand j’ai lu le script pour la première fois et que j’ai vu à quel point Abe était grand et beau sur presque chaque page du script et puis, attendez, deux autres personnages également ? Je savais que je n’allais pas beaucoup dormir. C’est pourquoi je suis rentré à la maison plus épuisé que jamais.

L’acteur a donc été ravi de pouvoir jouer à nouveau pour Del Toro mais s’est retrouvé exténué :

Premièrement, je n’ai jamais été aussi épuisé, épuisé et il me manquait un morceau de mon âme après avoir fait ce film et deuxièmement, je n’ai jamais été aussi épanoui et satisfait en tant qu’acteur. Pouvoir reprendre un rôle dans une suite est quelque chose que je n’ai jamais fait auparavant.


Doug Jones et son rôle de Silver Surfer

En 2007, Doug Jones incarne le Silver Surfer, personnage très intéressant des comics. Il expliquera en interview que c’est son histoire tragique qui l’a attiré :

Le Silver Surfer a eu une histoire assez tragique, il s’est en quelque sorte mis au service de Galactus pour sauver sa planète natale de la destruction. La femme qu’il aime est là-bas et il vit donc une vie solitaire, mais c’est pour une raison plus grave.

Malheureusement, à la sortie du film, Jones est déçu d’apprendre que sa voix dans le film avait été doublée par un autre acteur, Laurence Fishburne. Après avoir cherché les raisons, il s’est rendu compte que des pressions avaient été mises au studio afin d’ajouter davantage de « gros noms » au film. Cela a servi d’exemple à Jones, qui a ensuite ajouté une clause à ses contrats garantissant qu’aucun dialogue anglais de ses personnages ne serait doublé.

Quant au retour pour un autre film, Jones restait très ouvert malgré sa mauvaise surprise :

J’ai toujours été intéressé. En fait, lorsque j’ai participé à la suite, Fantastic Four: Rise of the Silver Surfer, dans le rôle du Silver Surfer, mon contrat consistait en trois films. Ils avaient alors l’intention de me ramener. Il était assorti d’un mandat d’un certain nombre d’années qui est maintenant dépassé. Au départ, j’en voulais plus. S’ils revenaient maintenant et disaient “Nous voulons que vous soyez le Silver Surfer”, je sauterais dessus.

A la sortie du reboot des films Fantastic Four, en interview, Jones a expliqué ce qu’il savait :

D’après ce que j’avais compris, cela faisait partie de cet accord de trois films qui n’a jamais abouti. J. Michael Strazynski a écrit un scénario pour le spin-off et quoi qu’il soit arrivé avec ce scénario, c’est à ce moment-là que j’ai perdu le contact. Je n’ai jamais vu le scénario. Les discussions se sont un peu estompées et tout d’un coup, il y a un reboot !


Abe Sapien et Silver Surfer : différences et similarités des deux rôles

Bien que les films se déroulent dans des univers bien différents, il y a tout de même plusieurs points communs et notamment le fait que ce sont des personnages héroïques avec des passés tragiques. Les films sont sortis avec assez peu d’années d’intervalle et dans les deux cas, Doug Jones y incarne un personnage secondaire assez important pour le film.

L’acteur a également dit qu’il aimait ces personnages pour une raison particulière :

Je pense que c’est le sentiment d’avoir une famille retrouvée. Silver Surfer a trouvé une famille avec les Fantastic Four, pour commencer. Dans les films, il est devenu membre de leur équipe, faisant partie de la solution plutôt que du problème. Pour l’équipe B.P.R.D., nous sommes une bande de monstres et nous nous sommes retrouvés, avons trouvé une famille, donc je pense que c’est ce qui m’attire. Ce sentiment de famille retrouvée. Cela devient de plus en plus courant dans la société. J’aime faire partie de ces histoires.

Sur les deux films, Jones a eu des raisons de nuancer ses expériences, sur Hellboy et sa suite, par les très nombreuses heures de maquillage et sur Fantastic Four, par la mauvaise surprise que sa voix soit finalement remplacée par celle de Laurence Fishburne.

D’un côté nous avons un film Hellboy sombre tirant un peu sur l’horreur, dont les comics sont publiés par Dark Horse et de l’autre un film Marvel Fantastic Four familial et lumineux. Hellboy avait un aspect beaucoup plus “film d’auteur”, porté par Del Toro, là où la suite de Fantastic Four portait déjà les marques des gros blockbusters hollywoodiens de Marvel.

En revanche, dans les deux cas, il est très peu probable qu’on revoit Jones dans un rôle ou dans un autre, même s’il a été proposé à Jones de venir faire un caméo dans le reboot de Hellboy qu’il n’a pas pu faire à cause d’un problème d’emploi du temps.


A travers les nombreux personnages étranges et uniques qu’il a incarnés, Doug Jones a pu notamment découvrir l’univers des Fantastic Four et de Hellboy. Il a pu incarner des personnages forts qui ont marqué de nombreux spectateurs et mettre sa marque dans le cinéma.


Vous avez raté les derniers numéros d’Agent Double ? Découvrez-les ici :

Chaque mois, nous produisons aussi six autres chroniques : Power Girls sur les personnages féminins de comics (le mois dernier : Black Canary) ; The Dark Side sur les vilains des comics (le mois dernier : Deadshot) Comics Out sur les comics LGBTQ+ (le mois denrier : The Magic Fish) ; Old But Gold sur les grands classiques primés des comics (le mois dernier : Hate) ; Know Your Classics sur les oeuvres qui ont marqué l’industrie du comics (le mois dernier : Batman: Son of the Demon) ; et le Top 5, qui présente chaque mois un sujet sous forme de Top 5 (le mois dernier : Le TOP 5 des morts les plus tristes dans les adaptations de comics).

Découvrez aussi nos séries UDC Original, parmi lesquelles la série ayant déjà eu deux saisons PubliStory et la toute nouvelle Into the Writer-Verse

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire AGENT DOUBLE: Hugo Weaving <=