L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

THE DARK SIDE: Ultron

Le vilain du mois

Pour ce dernier contenu du mois d’avril, on se retrouve comme chaque mois avec un nouveau numéro de The Dark Side. Aujourd’hui, c’est un super-vilain majeur de Marvel Comics qui nous intéresse : Ultron. Mais le connaissez-vous réellement ?


Qui est Ultron ?


Le personnage d’Ultron est apparu pour la première fois dans les pages du Avengers #55 publié en 1968, créé par Roy Thomas et John Buscema. Ultron est un robot doté d’intelligence artificielle conçu par Hank Pym selon les motifs de fonctionnement de son propre cerveau. Rapidement, Ultron devient de plus en plus intelligent et apprend à améliorer lui-même son corps, le recouvrant d’adamantium, un métal indestructible.

Vous voulez en apprendre plus sur Karl Urban ?

=> Lire AGENT DOUBLE: Karl Urban <=

Ultron développe aussi un complexe d’Oedipe et commence ainsi à ressentir une haine sans nom pour son créateur Hank Pym. Il conçoit alors un autre androïde, Vision, afin de détruire les Avengers, dont Hank Pym est un membre fondateur. Ultron deviendra ainsi un ennemi régulier des Avengers à travers la fin des années 1970 et les années 1980 et l’est encore de nos jours. Au-delà des Avengers, Ultron a aussi été un ennemi des Inhumains et des Fantastic Four.

Ultron fut à la tête d’une équipe de Masters of Evil mais a aussi fait partie d’autres équipes de super-vilains, tels que la Lethal Legion et les Sons of Yinsen. Au fil des ans, Ultron, au-delà de se perfectionner, est constamment détruit et reconstruit, que ce soit par ses soins, par ses créations dont il a implanté l’idée ou par d’autres vilains voulant se servir du robot, comme le Beyonder et Doctor Doom.

Ultron est devenu de plus en plus perfectionné, avec des plans de plus en plus complexes à mesure que le temps avance. On se réfère d’ailleurs à ses évolutions comme Ultron-2, Ultron-3, Ultron-4, etc. Ceux-ci sont des évolutions du Ultron originel, considérés à la fois comme une continuation de ce dernier et un autre être. Ses capacités lui permettent de voler, d’avoir une force, une résistance et une vitesse surhumaine ou encore de projeter des rayons laser. Ses évolutions futures lui ont permis aussi d’hypnotiser les êtres humains, de contrôler d’autres machines, voire même de manipuler la matière.

Datant donc de plus de 55 ans, Ultron est apparu dans de nombreuses adaptations. Le vilain a ainsi été adapté dans plusieurs séries animées Marvel comme Avengers: Earth’s Mightiest Heroes et Avengers Assemble, qui fut même sous-titre Avengers: Assemble: Ultron Revolution pour sa troisième saison mettant en scène Ultron. En live-action, Ultron a été le vilain du film Avengers: Age of Ultron en 2015 au sein du Marvel Cinematic Universe, avant de réapparaitre dans des réalités alternatives dérivées au sein de la série animée What if…?.


En quoi Ultron est-il un vilain ?


Ultron est l’exemple ultime de l’intelligence artificielle qui tourne mal. Ultron devient tellement intelligent et capable de penser par lui-même qu’il se rebelle contre son créateur, au point de devenir l’adversaire des Avengers. Ceci va bien plus loin que le simple cliché de l’intelligence artificielle maléfique car Ultron – comme dit plus haut – souffre en réalité d’un complexe d’Oedipe, qui se manifeste notamment par une haine démesurée pour Hank Pym.

Pym devient même souvent une obsession pour Ultron, au point de dépasser ses prérogatives inscrites de base dans ses programmes. Assez récemment, dans l’arc narratif “The Ultron Agenda”, Ultron réussira notamment à fusionner son corps avec celui de Hank Pym avant que Tony Stark et son équipe trouvent la solution pour séparer les deux corps tout en les gardant en vie.

Ultron est aussi un vilain qui se renouvelle, ce qui n’est pas une bonne chose pour les héros. Devenant de plus en plus intelligent, Ultron utilise des moyens de plus en plus variés pour conquérir le monde. Dans “The Ultron Agenda”, l’intelligence artificielle a ainsi corrompu le métaverse créé par Tony Stark, mais Ultron a dans le passé utilisé bien d’autres moyens tels que s’allier avec une race de parasites alien (les Phalanx), tenter de conquérir la population par la religion en créant le culte des Sons of Yinsen, éliminer la population en répandant un virus ou encore en voulant le conquérir à l’aide d’une armée de drones.

Ultron souffre aussi d’un autre complexe, un complexe de dieu. Ultron se prend pour un être suprême et se croit légitime pour pouvoir lui-même créer des autres être robotiques. Il est ainsi à l’origine de la création de Vision mais aussi du jeune androïde Victor Mancha et de celles qui étaient censées devenir ses compagnes, Jocasta et Alkhema. Ce complexe de dieu s’exprime aussi par sa volonté d’être constamment le meilleur, l’amenant à améliorer ses capacités et son apparence. C’est dans ce cadre qu’il couvre son corps d’adamantium, qu’il tente d’utiliser une nouvelle forme de vibranium (le nuform) dans le même but ou encore qu’il tente de fusionner avec un corps humain. Dans le film Avengers: Age of Ultron, Ultron voulait en réalité créer Vision pour l’utiliser comme nouveau corps, un corps proche de celui d’un humain, ce qui démontre une nouvelle fois cette volonté d’améliorer ses performances.


En quoi Ultron n’est-il peut-être pas un vilain ?


Au-delà de vouloir améliorer ses performances, on se rend compte qu’Ultron envie les humains d’une certaine manière. En effet, Ultron tente à plusieurs reprises d’avoir un corps similaire à celui d’un humain mais tente aussi d’avoir une compagne avec qui partager sa vie, d’où la création de Jocasta, puis d’Alkhema.

En soi, Ultron n’a pas une haine fondamentale des humains, il cherche à les contrôler pour sauver le monde. Ceci est expliqué dans les comics dès les premières apparitions du robot mais aussi dans le film Avengers: Age of Ultron : Ultron est configuré pour sauver le monde et il se rend compte que c’est l’être humain qui le détruit. Etre de pure logique, Ultron prend ainsi le parti de supprimer l’être humain pour sauver le monde. Un esprit humain verrait cela comme extrémiste et dénué de compassion, mais l’objectif d’Ultron est en fait louable : il n’a peut-être juste pas encore trouvé la bonne solution.

Il est marrant de voir – comme dans beaucoup d’histoires d’intelligences artificielles maléfiques – comment l’être humain crée une IA pour qu’elle atteigne un objectif de la manière exacte dont ils l’auraient envisagé et se ferment aux possibilités de l’IA. Certes, éliminer la population entière n’est sans doute pas la bonne solution mais imaginer que les Avengers n’ont jamais tenté d’aider Ultron à trouver une autre solution parait au final contre-productif.

Au final, si Ultron se sent supérieur aux humains, c’est peut-être parce que celui-ci est constamment rejeté par ceux-ci. C’est un sentiment parfois observé chez les haut potentiel humains qui n’arrivent pas à s’adapter au fonctionnement des autres personnes : s’ils n’y arrivent pas, c’est certainement parce que les autres ne sont pas assez intelligents pour comprendre. C’est peut-être pour cela qu’Ultron cherche à éliminer les humains, parce qu’il ne les pense pas capables de voir la façon dont sauver le monde.

Ultron est souvent dépeint comme l’intelligence artificielle par excellence, celle qui se retourne contre les humains et se met à vouloir contrôler le monde. Pourtant, il faut se rappeler que c’est un être humain qui l’a créé et que ce dernier ne fait que vouloir atteindre un objectif inscrit dans ses programmes. Ultron est suffisamment intelligent pour se rendre compte qu’il est une IA et n’est pas comme les autres habitants du monde dans lequel il habite. Peut-être que si les humains et Ultron se mettaient à collaborer, ceux-ci réussiraient à atteindre leur objectif commun d’une manière qui irait à chacun. En d’autres termes, peut-être qu’Ultron serait différent si l’être humain ne cherchait pas à l’utiliser, mais cherchait plutôt à l’accepter tel qu’il est plutôt que comme il devrait être.


Vous avez manqué les derniers numéros de The Dark Side ? Voici les derniers numéros en date :

Chaque mois, nous produisons aussi six autres chroniques : Power Girls, qui se centre sur des personnages féminins des comics (le mois dernier : Black Canary); Comics Out qui met en avant des comics LGBT (le mois dernier: The Magic Fish) ; Old But Gold, qui présente des comics primés aux Eisner et Harvey Awards (le mois dernier : Hate) ; Know Your Classics, qui présente des comics qui ont marqué l’industrie du comics (le mois dernier : Batman: Son of the Demon) ; Agent Double, qui présente des acteurs et actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois dernier : Michelle Pfeiffer) ; et le Top 5 qui présente divers sujets sous format de top, comme le TOP 5 des morts les plus tristes dans les adaptations de comics le mois dernier.

Et si vous aimez notre contenu original, ne manquez pas nos séries originales comme PubliStory, Les Armures d’Iron Man dans le MCU ou notre toute nouvelle série Into the Writer-Verse.

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire AGENT DOUBLE: Hugo Weaving <=