L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

AGENT DOUBLE : Michelle Pfeiffer

Découvrez les deux rôles de Michelle Pfeiffer dans des adaptations de comics !

Pour ce mois de mars, vous allez pouvoir découvrir les histoires derrière le film Batman Returns ou bien entrer plus en profondeur dans le Marvel Cinematic Universe. Effectivement, l’Agent Double que l’on introduit ce mois-ci, c’est l’actrice Michelle Pfeiffer !


Qui est Michelle Pfeiffer ?

Michelle Marie Pfeiffer est née à Santa Ana en Californie en avril 1958. La future actrice à rejoint la Fountain Valley High School en obtenant son diplôme en 1976. Au départ, Pfeiffer ne désire pas devenir actrice. Elle entame effectivement une formation de sténographe judiciaire. Mais après cette courte formation, elle choisit finalement la carrière d’actrice. Elle débute sa carrière en participant à des concours de beauté. Après ces concours, la future actrice trouve un agent et démarre sa carrière d’actrice.

Envie d’en apprendre plus sur Invisible Woman ?

invisible Woman Power Girls

=> Lire POWER GIRLS: Invisible Woman <=

Son premier rôle est une apparition dans un épisode de la série Fantasy Island. Plusieurs rôles de télévision se suivent ensuite avant d’arriver au cinéma en 1980 dans un rôle très mineur dans le film Hollywood Knights. Elle joue ensuite dans quelques films, dans des rôles mineurs et retrouve la télévision en 1981. Mais le premier film qui va changer sa vie arrive un an après, puisqu’on la retrouve en tête d’affiche du film Grease 2. Même si le film est un échec critique et commercial, elle se fait tout de même remarquer par quelques journalistes et le producteur d’un petit film pas très connu, Scarface ! Malgré le refus de Brian De Palma de l’engager, Martin Bergman insiste et Michelle Pfeiffer est engagée dans le rôle de la femme de Tony Montana. Ce rôle la propulse au cinéma et les rôles ne tardent pas à arriver. Entre 1984 et 1990, elle joue dans 9 films dont Dangerous Liaisons, The Fabulous Baker Boys et The Witches of Eastwick.

Son rôle le plus marquant des années 90 sera bien évidemment son rôle de Catwoman dans le film Batman Returns. Elle y incarne une Catwoman qui deviendra un sex symbol à la sortie du film. L’actrice joue ensuite dans un film de Scorsese, The Age of Innocence puis dans le film Wolf aux cotés de Jack Nicholson.

Entre 2000 et 2010, l’actrice enchaine les rôles. On la voit aux côtés de Harrison Ford dans What Lies Beneath, aux côtés de Sean Penn dans I Am Sam, et dans deux gros blockbusters en 2007, Hairspray et Stardust. En 2012, Pfeiffer retrouve Tim Burton pour le film Dark Shadows, et joue aux côtés de Johnny Depp, Eva Green et Helena Bonham Carter. En 2017 on la retrouve dans deux propositions très différentes, Mother! et Murder on the Orient Express. L’année suivante, l’actrice prend le rôle de Janet Van Dyne dans le film Ant-Man and the Wasp, puis elle joue en 2020 dans The French Exit qui lui vaudra d’être récompensée.


Michelle Pfeiffer et son rôle de Catwoman

Si au départ, c’est Annette Bening qui doit incarner le personnage dans le film de Tim Burton, cette dernière tombe enceinte quelques jours avant le début du tournage et quitte le projet alors que le costume a été moulé sur son corps. Burton lance alors une nouvelle série de casting et engage Pfeiffer malgré le fait qu’il n’ait jamais vu ses films. L’actrice avouera d’ailleurs être une grande fan du personnage depuis son enfance :

J’étais obsédée par Catwoman depuis que j’étais petite. Quand j’ai vu le premier Batman, j’ai eu très envie de jouer Catwoman. Et d’ailleurs, quelqu’un a été choisi avant moi : Annette Bening, qui est formidable. Et puis elle est tombée enceinte, génial. Et puis j’ai eu le rôle !

Le rêve de l’actrice devient donc réalité et elle est donc embauchée dans ce rôle. Le costume est alors remoulé sur le corps de l’actrice mais la matière l’empêche de respirer correctement. Entre chaque prise, il fallait donc desserrer le costume. Mais l’enfilage n’était pas une mince affaire non plus. Pfeiffer devait enduire son corps de talc avant d’enfiler le costume. L’air était ensuite aspiré pour que le costume colle à sa peau puis du silicone était posé sur la combinaison pour la faire briller.

L’actrice apprend alors les arts martiaux et le kickboxing ainsi que le maniement du fouet, où elle deviendra très douée grâce à Anthony Delongis, son professeur :

Le fouet a beaucoup contribué à ce rôle. Je ne peux vraiment pas imaginer Catwoman sans le fouet, et aussi sans le fouet d’Anthony.

Malgré son expérience compliquée avec le costume, l’actrice avait indiqué en interview de promotion pour le film Murder on the Orient Express qu’elle aurait aimé reprendre son rôle de Catwoman :

J’aurais adoré ça. Je commençais tout juste à être à l’aise avec le masque et les griffes, comment bien bouger avec ça. Oui il y a eu des discussions sur le sujet puis cela s’est estompé.


Michelle Pfeiffer et son rôle de Janet Van Dyne

On découvre en 2018 que le personnage de Janet Van Dyne sera incarné par Michelle Pfeiffer dans le Marvel Cinematic Universe. L’actrice indiquera que c’est Peyton Reed qui lui a donné envie de jouer le personnage de Janet :

Avec son enthousiasme, Peyton m’a raconté que mon personnage, Janet Van Dyne, était une des premières Avengers de l’histoire. J’ai adoré l’idée de jouer une super-héroïne de mon âge.

Malgré cela, l’actrice a eu du mal à s’engager sur le rôle :

Ils sont très mystérieux [Marvel] et, bien sûr, très secrets dans leurs intrigues. C’est un peu difficile parce que j’ai rencontré Peyton et que je connaissais un peu le personnage, mais il n’y avait pas de scénario. Il faut s’engager sans avoir réellement lu quoi que ce soit.

Après le film Ant-Man and the Wasp, où on voit très peu l’actrice, celle-ci est de retour dans Ant-Man and the Wasp: Quantumania. Dans le troisième film Ant-Man, le rôle de Janet Van Dyne est beaucoup plus important. Une nouvelle fois, avant de jouer le personnage, elle s’entraine physiquement pour pouvoir incarner le personnage au plus proche de ce qu’elle veut :

J’aurais en quelque sorte aimé avoir plus de préparation. Au fur et à mesure que ces choses avancent, cela évolue en quelque sorte avec le temps. Nous avons une préparation. Nous avons des cascadeurs incroyables. Il y a tout un département, et vous êtes incroyablement soutenu. Et il y a une formation qui va avec. Et oui, j’ai juste travaillé avec eux jusqu’à l’épuisement, vraiment, sur certaines de ces scènes plus physiques. Mais c’est très amusant. J’aime faire ce genre de chose. C’est amusant pour moi. Donc, j’aime que Janet soit une sorte de dure à cuire.

En interview, l’actrice indiquera qu’elle aime les films Ant-Man car ils se dégagent des autres films Marvel par leur ambiance unique.


Catwoman et Janet Van Dyne : différences et similarités des deux rôles

Michelle Pfeiffer dans ses rôles de Catwoman (gauche) et Janet Van Dyne (droite)

Les deux personnages sont arrivés à des moments bien différents de la carrière de Pfeiffer. Catwoman, chez DC, était une véritable volonté d’acting de la part de l’actrice, et c’est un rôle qui est arrivé assez tôt dans sa carrière. Pour ce qui est de son rôle chez Marvel, Pfeiffer a hésité pendant un temps avant de rejoindre le Marvel Cinematic Universe. C’est un rôle beaucoup plus récent que le premier. Elle était donc beaucoup plus expérimentée lors du tournage des films Ant-Man qu’au moment de Batman Returns.

Les deux personnages sont également opposés par leurs rôles. Catwoman est très souvent catégorisée comme une méchante bien qu’elle ait un aspect anti-héros. Pour ce qui est de Janet, en revanche, elle est une super-héroïne qui a suivi l’ancien Ant-Man dans de nombreuses missions. C’est d’ailleurs un trait qu’elle ne partage pas avec la Catwoman de Burton puisque celle-ci est très solitaire et ne s’allie avec des personnes que par intérêt ou lorsqu’elle est obligée.

Les deux personnages partagent en revanche de fortes personnalités et sont des personnages féminins intéressants, bien que Catwoman soit beaucoup plus marquante et restée dans l’imaginaire commun. Les deux personnages ont également des rôles importants dans les films où ils sont.

L’actrice a fait assez peu de retour sur son rôle de Janet Van Dyne, le rôle étant encore assez peu connu et ayant beaucoup moins de recul que pour son rôle de Catwoman. Il est donc difficile de comparer les ressentis de l’actrice, bien qu’on sache qu’elle aurait bien aimé retrouver son personnage de Catwoman dans un film spin-off réalisé par Tim Burton qui était en ébauche à un moment. Il est toutefois certain de pouvoir dire que Pfeiffer a aimé les deux rôles qu’elle a joué.

L’actrice a en revanche indiqué que la différence majeure pour elle résidait dans les différences de technologies :

Batman Returns n’a pas été réalisé avec de super effets spéciaux. En fait, nous avions seulement quelques éléments améliorés avec des effets. C’étaient tous des décors et il n’y avait pas beaucoup de fonds verts.


S’il est une chose que l’on ne peut qu’admettre, c’est que Michelle Pfeiffer a toujours su choisir ses rôles, que cela soit au début de sa carrière, avec l’aide de la chance et du talent, ou bien plus tard, avec son expérience. Avec ses rôles de Catwoman et de Janet Van Dyne, l’actrice s’est offerte une place dans la culture geek et y restera sans doute à jamais. Peut-être pourrons nous la retrouver dans un futur film Avengers, qui sait !


Vous avez raté les derniers numéros d’Agent Double ? Découvrez-les ici :

Chaque mois, nous produisons aussi six autres chroniques : Power Girls sur les personnages féminins de comics (le mois dernier : Yelena Belova) ; The Dark Side sur les vilains des comics (le mois dernier : Ra’s Al Ghul) Comics Out sur les comics LGBTQ+ (le mois denrier : Outsiders) ; Old But Gold sur les grands classiques primés des comics (le mois dernier : Concrete) ; Know Your Classics sur les oeuvres qui ont marqué l’industrie du comics (le mois dernier : Hawkworld) ; et le Top 5, qui présente chaque mois un sujet sous forme de Top 5 (le mois dernier : Le TOP 5 des univers partagés les plus incohérents).

Découvrez aussi nos séries UDC Original, parmi lesquelles la série ayant déjà eu deux saisons PubliStory et la toute nouvelle Into the Writer-Verse

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire KNOW YOUR CLASSICS: Batman – Son of the Demon <=


On souhaite un bon anniversaire à Urban Indies, le label de comics indépendants d'Urban Comics, qui fête ses 10 ans !

A cette occasion, c'est eux qui vous régalent en vous proposant une sélection de 10 comics, tous vendus au prix imbattable de 10 € pièce. En effet, ce sont bel et bien 10 comics indépendants à découvrir dès aujourd'hui si ce n'est pas encore fait ! Foncez !