L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

THE DARK SIDE: Ra’s al Ghul

Le vilain du mois

Pour ce mois de février, non seulement The Dark Side est de retour, mais la chronique va se pencher sur un cas bien particulier. Vous avez sans doute entendu parler de ce vilain, mais connaissez-vous réellement Ra’s al Ghul ?


Qui est Ra’s al Ghul ?


Ra’s al Ghul est un personnage créé en 1971 par Dennis O’Neill, Neal Adams et Julius Schwartz et apparu pour la première fois dans le Batman #232. Ses origines ont varié au fil des ans, avec la semi-volonté de les garder floues et entretenir le mystère autour de celui-ci.

Découvrez notre plus récente série Into the Writer-Verse !

=> Lire INTO THE WRITER-VERSE OF JEFF LEMIRE <=

L’âge exact de Ra’s al Ghul est ainsi inconnu mais la caractéristique qui revient dans toutes ses origines est qu’il est un guerrier ayant obtenu l‘immortalité. Avec une histoire longue d’entre 500 et 1000 ans, il a participé à divers évènements historiques mais les lecteurs le connaitront surtout pour l’époque moderne en tant que grand rival du super-héros Batman. Ses connaissances scientifiques et ses capacités de combat le voient rivaliser d’égal à égal avec Bruce Wayne / Batman à de nombreuses reprises.

L’un des adversaires les plus mystérieux et mystiques du Chevalier Noir, il est le fondateur et est à la tête de l’organisation du Démon et de sa force armée, la Ligue des Assassins. Dans ce cadre, Ra’s al Ghul est parfois surnommé la Tête du Démon, qui est aussi la traduction littérale de son nom, un nom d’emprunt que le personnage a choisi, laissant toujours un mystère autour de son véritable nom.

Ra’s al Ghul est souvent associé aux Puits de Lazare, des sources mystiques de longévité qu’il utilise pour entretenir sa de facto immortalité. L’emplacement de ces puits est tenu secret par Ra’s al Ghul et a souvent fait l’objet de nombreuses histoires dans les comics.

Ra’s al Ghul est aussi connu pour être le père de Talia al Ghul, qui est apparue pour la première fois un mois avant lui et qui a déjà été à l’honneur de notre chronique Power Girls. Il est aussi le père de Nyssa Raatko et Dusan al Ghul, ainsi que le grand-père maternel de Damian Wayne.

Ra’s al Ghul, de par son statut, est déjà apparu dans de nombreuses adaptations, que ce soit des adaptations animées ou des jeux vidéo, mais aussi des adaptations en live-action. Il est notamment incarné par Liam Neeson dans la trilogie The Dark Knight et, à la télévision, il apparait sous les traits de Matt Nable dans la série Arrow et Alexander Siddig dans la série Gotham.


Pourquoi Ra’s al Ghul est-il un vilain ?


Ra’s al Ghul apparait comme un des vilains les plus dangereux de Batman et DC Comics, notamment à cause de son influence. Il s’agit d’un homme, qui au-delà de sa longévité et de ses connaissances qui aident à entretenir cette image, a énormément de charisme. Il l’a notamment utilisé pour créer l’organisation du Démon et la Ligue des Assassins, qui ne sont évidemment pas des organisations caritatives avec de tels noms.

Il a notamment fondé ces organisations car il est quelqu’un qui a un besoin maladif de tout contrôler. Il ne cherche pas spécialement – ou du moins pas systématiquement – à contrôler le monde, mais il ressent le besoin de contrôler les moindres faits et gestes de chacun qui travaille pour lui. Tout doit être fait selon sa volonté et sa vision des choses. Cette volonté de contrôle va même jusqu’à vouloir une destinée bien précise pour ses descendants, en particulier sa fille Talia et son petit-fils Damian.

Ra’s al Ghul est surtout aussi obsédé par l’immortalité. Cette obsession, qui peut aussi être comprise comme une peur de vieillir voire de mourir, l’a amené à faire beaucoup de choses contestables. Cela va même au-delà de simplement prolonger sa vie car un arc narratif entier, “The Resurrection of Ra’s al Ghul”, se centre sur la volonté de Ra’s de se réincarner dans un nouveau corps après sa mort présumée. Il ira même jusqu’à vouloir utiliser le corps de son petit-fils pour assouvir cette lubie.

Vous l’aurez compris entre les lignes, Ra’s al Ghul est un homme à l’éthique contestable. Dans le passé, il a même participé à la domination du Troisième Reich et y a même abandonné sa propre fille Nyssa dans un camp de concentration. Le fait aussi que son secret d’immortalité doive reste un secret démontre aussi un égoïsme démesuré, allant même jusqu’à tuer ceux qui partageaient son secret il y a des centaines d’années.

Pourtant, Ra’s al Ghul est incontestablement très intelligent, même s’il utilise cette intelligence à des fins criminelles. Il n’a par contre pas une intelligence émotionnelle très développée, comme en atteste sa relation vec ses enfants mais aussi l’absence de valeur dans la vie d’autrui, sentiment renforcé par son impression de toute-puissance et d’immortalité.


Pourquoi Ra’s al Ghul n’est-il peut-être pas un vilain ?


Nous l’avons dit plus haut, Ra’s al Ghul n’utilise pas son intelligence pour faire le bien… ou tout du moins c’est ce que le public perçoit. Le but ultime de Ra’s al Ghul est de créer un monde avec un parfait équilibre environnemental. En effet, durant ses longues années d’existence, Ra’s al Ghul a vécu l’évolution du monde et notamment l’industrialisation. Voyant celle-ci se répandre sur la majeure partie de la terre, Ra’s commença à haïr les être humains, étant d’avis qu’ils étaient en train de détruire la beauté naturelle de la planète.

Ra’s al Ghul fut étiqueté du terme d’éco-terroriste à cause de ses méthodes extrémistes pour sauver la terre, pensant qu’il faut diminuer la population de la terre pour la sauver. Même si ces méthodes – qu’on peut rapprocher à celles du super-vilain Thanos – sont extrêmes, le but final de Ra’s al Ghul n’a dans le fond rien de mauvais.

Ra’s al Ghul est aussi quelqu’un pour qui l’héritage et le legs sont très importants. D’une part, comme dit plus haut, il tient à léguer une terre florissante et en bonne santé à ceux qui survivent (même si peu nombreux) et, d’autre part, même s’il prolonge sa vie, il n’a pas vocation à rester éternellement sur terre. Il prépare ainsi consciencieusement sa succession et est méticuleux dans le choix de celui qui héritera de la tête du Démon et de la Ligue des Assassins. La famille est pour lui quelque chose d’important et avoir une descendance qui perpétra ses idées est aussi quelque chose qui lui tient à coeur.

Pour les personnes qu’il en estime dignes, Ra’s al Ghul est aussi quelqu’un qui peut exprimer énormément de respect. Batman est d’ailleurs un bon exemple, car Ra’s al Ghul le considère comme son égal et le surnomme même “Détective”, titre qui selon lui reflète la haute intelligence que le Chevalier Noir possède. Même s’il a déduit l’identité de Batman, il empêchera à plusieurs reprises que l’information fuite. Revenant à l’idée d’héritage, Ra’s al Ghul voit même Batman comme son digne héritier, d’autant plus au vu de la relation qu’il a entretenu un temps avec sa fille Talia.

Enfin, un détail à ne pas négliger est que l’utilisation – d’autant plus une utilisation prolongée – des Puits de Lazare mène à la démence. Même si Ra’s al Ghul avait étudié les effets des Puits de Lazare en tant qu’homme de sciences durant sa jeunesse, il n’était pas au courant que son utilisation le rendrait fou. Certaines idées démesurées ou extrêmes de Ra’s al Ghul peuvent ainsi être attribuées à cette démence dont il souffre et dont il est inconscient.

Ra’s al Ghul est au final un homme qui est devenu tellement obsédé par son idéal qu’il en a perdu la raison et toute clarté et objectivité sur le sujet. Il est un homme qui tend constamment vers un idéal et souhaite léguer quelque chose de mieux à ses héritiers et aux survivants de la planète. On dit parfois que la fin justifie les moyens, mais les moyens définissent-ils l’homme, ou est-ce la fin ?


Vous avez manqué les derniers numéros de The Dark Side ? Voici les derniers numéros en date :

Chaque mois, nous produisons aussi six autres chroniques : Power Girls, qui se centre sur des personnages féminins des comics (le mois dernier : Madame Web); Comics Out qui met en avant des comics LGBT (le mois dernier: World of Wakanda) ; Old But Gold, qui présente des comics primés aux Eisner et Harvey Awards (le mois dernier : Watchmen) ; Know Your Classics, qui présente des comics qui ont marqué l’industrie du comics (le mois dernier : New Warriors) ; Agent Double, qui présente des acteurs et actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois dernier : Michael B. Jordan) ; et le Top 5 qui présente divers sujets sous format de top, comme le TOP 5 des adaptations de comics les plus attendues en 2024 le mois dernier.

Et si vous aimez notre contenu original, ne manquez pas nos séries originales comme PubliStory, Les Armures d’Iron Man dans le MCU ou notre toute nouvelle série Into the Writer-Verse.

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire KNOW YOUR CLASSICS: Batman – Son of the Demon <=


On souhaite un bon anniversaire à Urban Indies, le label de comics indépendants d'Urban Comics, qui fête ses 10 ans !

A cette occasion, c'est eux qui vous régalent en vous proposant une sélection de 10 comics, tous vendus au prix imbattable de 10 € pièce. En effet, ce sont bel et bien 10 comics indépendants à découvrir dès aujourd'hui si ce n'est pas encore fait ! Foncez !