L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

THE DARK SIDE: Magneto

Le vilain du mois

La saison 3 de The Dark Side touche à sa fin, et quoi de mieux qu’un bon vilain bien iconique que pour terminer la saison avec un grand boum ? Aujourd’hui, on parle de Magneto, vilain que vous connaissez certainement de par l’impact culturel qu’il a eu. Et même s’il fut présent dans plusieurs films, le connaissez-vous réellement ?


Qui est Magneto ?

Magneto utilisant son pouvoir magnétique

Magneto est certainement l’antagoniste le plus connu de l’équipe des mutants de Marvel, les X-Men, et ce n’est pas pour rien. Le personnage, créé par les légendes Stan Lee et Jack Kirby en 1963, apparait en effet dès le premier numéro de X-Men et s’installe dès les premières pages comme un personnage prévu pour rester.

Vous voulez en apprendre plus sur Karl Urban ?

=> Lire AGENT DOUBLE: Karl Urban <=

D’origine allemande et répondant au nom de Max Eisenhardt à la naissance, il grandit aussi dans les années 1930 et subit la montée de l’antisémitisme. Eisenhardt est en effet juif et sa famille fuit en Pologne lors de l’installation d’un gouvernement nazi à la tête de l’Allemagne. Il ne subira toutefois pas le même sort que sa famille qui, après s’être faite capturer et s’étant échappée du ghetto de Varsovie, est exécutée.

Max a en effet développé des pouvoirs de mutant durant son adolescence, comme d’autres détenteurs du génome X. Doué de la capacité de contrôler les pôles magnétiques de tout objet, et donc par extension de pouvoir manipuler les métaux, il est l’un des plus puissants mutants sur terre. Ainsi, il arrive à s’échapper de la fosse commune dans laquelle sa famille est versée mais se fera capturer par la suite et emprisonné dans le camp de concentration d’Auschwitz. Lors de la révolte du 7 octobre 1944, Max s’enfuit du camp en compagnie de Magda, une Rom dont il est tombé amoureux, et le couple part se réfugier en Ukraine, où Max se fait appeler Magnus.

Après que ses pouvoirs soient découverts par la population locale et que celle-ci assassine la fille qu’il avait entre temps eu avec Magda, Magnus devient fou de rage et élimine toute une partie de la ville. Face à ces évènements, qui lui font peur, et reprochant à Magnus de n’avoir rien fait pour sauver leur fille, Magda abandonne Magnus, qui décide de repartir de zéro. Il engage alors un faussaire pour se forger une nouvelle identité et devient Erik Lehnsherr.

C’est en tant qu’Erik Lehnsherr qu’il émigre aux Etats-Unis et se fera connaitre comme Magneto, le mutant extrêmement puissant et opposant régulier des X-Men et plus particulièrement de leur leader Charles Xavier. Cette opposition a aussi été longuement mise en avant au sein de l’univers partagé de films adaptant la franchise X-Men, où il était d’abord incarné par Ian McKellen avant de voir Michael Fassbender incarner une version plus jeune du personnage.


Pourquoi Magneto est-il un vilain ?

Magneto avec un air maléfique

Magneto s’impose dès le premier numéro de X-Men comme le pire ennemi de l’équipe menée par Charles Xavier / Professor X. Comme bon pire ennemi qui se respecte, les actions se font souvent en miroir de celles des héros, et si Charles Xavier a ses X-Men, Magneto fonde la Confrérie des Mutants. Ainsi, non seulement Erik Lehnsherr tient à ce que sa vision du monde se réalise, mais il arrive à rallier d’autres mutants à sa cause.

Car c’est justement sa vision du monde qui fait de lui un vilain si charismatique. Pour lui, le mutant n’est pas homo sapiens, il est homo superior, l’évolution logique de la race humaine. Le problème n’est pas ici l’évolution en tant que telle, mais le fait qu’il considère les mutants comme supérieurs aux être humains non-mutants. La vie d’un mutant a pour lui plus de valeur que celle d’un non-mutant. Ainsi, à plusieurs reprises, il n’hésitera pas à faire usage d’une extrême violence envers les humains, voire d’en tuer ou d’en faire des dommages collatéraux s’il s’agit de défendre sa cause.

Cette notion de supériorité, on le voit à travers les histoires, déteint aussi sur sa personnalité. Il ne s’agit pas seulement de défendre une cause et de considérer les mutants comme supérieurs, Magneto est aussi conscient qu’il est un mutant oméga (c’est-à-dire du plus haut niveau de puissance selon l’échelle de calcul de puissances des mutants) et agit régulièrement en se considérant comme supérieur à certains mutants. Cette façon de se considérer comme quelqu’un d’unique, au point de devoir absolument vivre à contre-courant de la race humaine, est quelque chose qu’on retrouve souvent. Par exemple, la première base de Magneto de la Confrérie des Mutants était un astéroïde gravitant autour de la terre, l’Astéroïde M, car il ne voulait pas vivre aux côtés des humains.

Sa façon de dénigrer les humains a même parfois été comparée au fascisme, que ce soit dans l’histoire ou en-dehors. Il augmenta même ses pouvoirs et prit le contrôle des pôles magnétiques de la terre pour faire du chantage et exiger la création d’une nation muante. Cela mènera à la création de celle-ci sur l’île de Genosha, que Magneto dirigea lui-même pendant un temps évidemment.

En résumé, Magneto est un vilain de taille car il a une vision du monde à défendre et n’a aucune pitié pour ceux qu’il considère comme ses adversaires. Rien ni personne ne peut se mettre dans son chemin, et son leadership et son intelligence, sans oublier ses pouvoirs de mutant extrêmement puissants, sont autant d’outils qui l’aident à accomplir ses desseins.


Magneto est-il vraiment un vilain ?

Magneto en tant que membre des X-Men

Magneto a pour coeur de défendre la race mutante et, quelle que soit la manière, il faut bien comprendre les origines du personnage pour comprendre pourquoi ses convictions sont souvent aussi extrêmes. Magneto, jusqu’au moment où il est devenu celui qu’on connait, a subi des souffrances des plus inimaginables, avec pour point commun le rejet. Dans son enfance, le jeune Max Einsenhardt a connu l’antisémitisme, et certains des pires endroits du régime nazi, tels que le ghetto de Varsovie et le camp de la mort d’Auschwitz. Il est impossible pour quelqu’un de ne pas ressortir vivant de là sans être traumatisé à vie, d’autant plus quand on en ressort sans sa famille.

En tant que Magnus, il vit la réclusion avec sa femme pour ne pas dévoiler ses pouvoirs au monde, mais lorsque ceux-ci sont dévoilés par inadvertence, il vit sans doute ce qu’il y a de pire pour un parent, voyant sa fille mourir sous ses yeux lorsque la population locale décide de brûler la maison du couple avec leur fille à l’intérieur. N’importe quel parent comprendra la rage qu’a connue Magnus à la suite de ces évènements.

Le fait d’être père est aussi un aspect important de la personnalité de Magneto et qui le tire vers la rédemption. Après avoir perdu la jeune Anya, sa femme Magda l’a quitté mais celle-ci était enceinte et donne naissance à Pietro et Wanda (Quicksilver et Scarlet Witch). Magneto ignore ainsi qu’il est à nouveau père et, lorsqu’il l’apprendra, il tentera à plusieurs reprises de se racheter auprès de ses enfants. Par exemple, dans The Children’s Crusade, lorsqu’il apprend que Billy et Tommy, les fils de Scarlet Witch, sont à la recherche de leur mère, il arrêtera tout pour partir à sa recherche en leur compagnie et leur offrir ce qu’il n’a pas pu donner à ses propres enfants : une présence d’un parent.

La relation avec ses enfants et l’un des facteurs qui ont mené Magneto à progressivement passer de vilain à anti-héros, voir même en héros. Considérant Charles Xavier comme son égal, et même son ami, malgré des avis totalement différents sur la manière de solutionner le problème de la discrimination envers les mutants, il l’aidera à de nombreuses reprises et fera même partie des X-Men à plusieurs occasions. Ayant la volonté que la race mutante perdure, il n’hésitera pas non plus à mener les New Mutants ou encore à fonder un nouvel institut avec Emma Frost pour entrainer les mutants de demain.

Au final, Magneto n’est pas quelqu’un de fondamentalement violent, il est surtout animé par cette volonté de ne pas voir la race mutante subir les mêmes atrocités qu’ont connus les Juifs durant l’Holocauste. Il lui arrive régulièrement de pouvoir débattre pacifiquement de ses idées mais voudra toujours que les droits des mutants de soient pas bafoués. Dans ce sens, on peut même considérer qu’il est le plus grand défenseur des mutants. Et au final, les mutants sont une minorité et ceci est dans l’air du temps : n’est-il pas normal de défendre les minorités, de faire en sorte qu’elles aient les même droits que les autres ? Car sinon, si Magneto n’avait pas défendu les mutants comme il l’a fait, peut-on être sûr qu’ils existeraient encore ? Et si son but est de défendre les opprimés, ne rentre-t-il justement pas dans la définition du héros ? Après tout, s’il y a bien un personnage qui prouve que le négatif et le positif peuvent se situer à des pôles opposés mais coexister tout de même, c’est certainement Magneto.


Vous avez manqué les derniers numéros de The Dark Side ? Voici les derniers numéros en date :

Chaque mois, nous produisons aussi quatre autre chroniques : Power Girls, qui se centre sur des personnages féminins des comics (le mois dernier : Green Lantern (Jessica Cruz)); Comics Out qui met en avant des personnages LGBT des comics (le dernier numéro de la saison 3 : Northstar) ; Agent Double, qui présente des acteurs et actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois dernier : Jessica Alba) ; et le Top 5 qui présente divers sujets sous format de top, comme le TOP 5 des plateformes de streaming pour les fans de comics.

Et si vous aimez notre contenu original, ne manquez pas nos séries originales comme Les Armures d’Iron Man dans le MCU ou notre toute nouvelle série PubliStory.

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire KNOW YOUR CLASSICS: Gotham by Gaslight <=