L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

COMICS OUT: Outsiders

Comics and Pride

La chronique Comics Out est de retour ! Vu que cela faisait depuis le début de la saison que n’avions pas abordé une oeuvre publiée par DC Comics, nous voici aujourd’hui pour présenter Outsiders. Saviez-vous que l’oeuvre était considérée comme une oeuvre LGBTQ+ pour certaines histoires ? Mais avant tout, de quoi s’agit-il ?


Qu’est-ce qu’Outsiders ?


Outsiders est le nom de diverses séries de comics qui ont été publiées à travers les années. Celle qui nous intéresse aujourd’hui est la troisième du nom et la plus longue à ce jour, qui dura 50 numéros publiés entre 2003 et 2007 chez DC Comics. A l’exception d’une demi-douzaine de numéros, la série n’a jamais été publiée en version française de manière consistante.

Envie d’en apprendre plus sur Invisible Woman ?

invisible Woman Power Girls

=> Lire POWER GIRLS: Invisible Woman <=

A l’origine, Outsiders fait partie d’un duo de séries, publiées conjointement et centrées sur une toute nouvelle équipe de super-héros, les Outsiders, à la suite des mauvaises relations à l’époque entre Batman et la Justice League. Batman recruta alors Black Lightning, Metamorpho, Geo-Force, Katana, Halo et Looker, et l’équipe se retrouve en vedette à la fois de Batman and the Outsiders entre 1983 et 1987 et la première série Outsiders publiée entre 1985 et 1988. L’équipe obtint ensuite une deuxième série entre 1993 et 1995 avant d’avoir une troisième série près de dix ans plus tard – celle qui fait l’objet de la chronique aujourd’hui.

Dans cette troisième série Outsiders, on ne retrouve pas le line-up originel mais une toute nouvelle version d’Outsiders menée par Nightwing après les évènements de Titans/Young Justice: Graduation Day, qui avait vu la séparation des deux équipes en question, dont Nightwing a fait partie à un moment de sa carrière. L’ex-acolyte de Batman lance alors une nouvelle équipe pourchassant proactivement les super-vilains plutôt que d’être réactive comme les autres équipes.

Nightwing et l’ex-acolyte de Green Arrow, Arsenal, recrutent alors de nouveaux membres dans une équipe qu’ils créent après avoir reçu une donation pour la fonder. Les Outsiders incluent alors aussi la fille du Green Lantern originel, Jade, l’alien du futur et descendante de Brainiac, Indigo, un clone de Metamorpho surnommé Shift, l’héroïne Grace et la fille de Black Lightning, Thunder. Durant ses 4 années d’existence, Outsiders vécut le crossover Infinite Crisis (2006) et vit l’équipe être recrutée par l’organisme d’espionnage Checkmate à la suite de celui-ci, et ce jusqu’à la fin de la série.

Cette troisième série Outsiders était écrite par Judd Winick, un auteur qui, au-delà de ce titre, s’est aussi fait connaitre en écrivant les séries Green Lantern et Green Arrow, ainsi que l’arc narratif devenu culte “Under the Red Hood” dans les pages de Batman, ressuscitant Jason Todd en tant que Red Hood. Winick fut accompagné sur le titre par plusieurs artistes dont Tom Raney et Dan Jurgens. La présence de ce comics dans Comics Out est évidemment parce qu’il y a des représentations LGBTQ+, voyant notamment la série être nominée pour un GLAAD Media Award en 2008.


Outsiders, une nouvelle équipe et les débuts d’une relation homosexuelle iconique


SI Outsiders est un comics représentant la communauté LGBTQ+, c’est car le comics inclut en son sein une relation homosexuelle entre deux femmes. Ces deux femmes sont deux des membres de l’équipe, toutes deux créées pour la série, à savoir Grace Choi et Anissa Pierce.

Grace Choi est une femme d’apparence asiatique qui a échappé à un réseau de prostitution à la puberté, lorsque sa force surhumaine est apparue. Elle réussit à vivre sa vie de manière indépendante et travaille dans un bar lorsqu’Arsenal vient la recruter, ayant fait sa connaissance quelques années plus tôt. La super-héroïne rejoint cette nouvelle équipe dès le premier numéro d’Outsiders et se fait simplement surnommer Grace. Par la suite, il sera révélé qu’elle tient sa force surhumaine des ses origines en tant qu’amazone.

De l’autre côté, Anissa Pierce est la fille de Black Lightning. Détenant une force surhumaine en pouvant manipuler sa densité, elle rejoint elle aussi l’équipe dès le premier numéro de la série, optant pour le nom de Thunder. Un numéro entier de Comics Out a déjà été consacré à celle-ci et nous vous conseillons d’aller le lire pour en apprendre davantage sur Thunder !

Au départ, la relation entre Grace et Thunder est loin d’être évidente, les deux héroïnes travaillant ensemble et s’entendant bien sur le terrain mais n’arrêtant pas de se prendre le bec en-dehors des missions. Les deux femmes semblent plus opposées qu’autre chose lors de leurs premières interactions mais ces tensions s’apaiseront au fur et à mesure pour évoluer en une relation basée sur le respect. En réalité, il sera même révélé plus tard que cette relation évoluera durant la période d’un après les évènements d’Infinite Crisis.

En effet, Grace et Thunder finiront finalement pas s’avouer leurs sentiments respectifs et se mettre en couple, devenant l’un des couples LGBTQ+ les plus durables de DC Comics. Cette révélation, non seulement de l’existence du couple, mais aussi de l’homosexualité des deux femmes, n’apparait qu’assez tard dans la série, n’apparaissant en couple que durant les dix derniers numéros. Toutefois, la relation perdurera et réapparaitra à plusieurs reprises dans les comics Outsiders suivants.


Outsiders est-elle une bonne représentation LGBTQ+ ?


Il est difficile de s’exprimer sur le fait de savoir si Outsiders est une bonne représentation LGBTQ+ ou non. Tout d’abord, il est à noter que l’histoire homosexuelle au sein du comics n’est qu’une histoire secondaire et – comme dit plus haut – n’est officiellement dévoilée que sur la fin de la série. Il est donc important de comprendre qu’avant tout, Outsiders est une série de comics de super-héros et que les thèmes LGBTQ+ ne sont que quelques éléments d’intrigues sous-jacentes.

Ainsi, même si ce dernier élément ne suffit pas à dire qu’il ne s’agit pas d’une bonne représentation de la communauté LGBTQ+, la manière dont la relation lesbienne fut introduite pourrait tendre vers une mauvaise représentation. En effet, la relation entre Grace et Thunder est annoncée lors du 41e numéro d’Outsiders, après un saut dans le temps d’un an, dévoilant l’homosexualité des personnages par la même occasion. Cette annonce prend la forme d’un simple fait dans la série malgré l’importance de l’information et les personnages ne sont en réalité vu en couple qu’à quelques reprises.

Toutefois, même si cette introduction maladroite du couple Grace/Thunder n’est pas très positive, le fait que ce couple existe a énormément d’impact positif sur DC Comics dans son ensemble. En effet, individuellement, Anissa Pierce / Thunder et Grace Choi sont deux des rares personnages LGBTQ+ de DC à ne pas être blancs de peau. Cette double-représentation de communautés va même plus loin vu que le duo est l’un des premiers couples homosexuels interraciaux de l’histoire de DC Comics.

Par cet aspect, on peut ainsi dire qu’Outsiders est une bonne représentation de la communauté LGBTQ+, repoussant les limites de la représentation dans les comics. Même si le couple n’est pas exploré en profondeur dans Outsiders, le comics aura eu l’honneur de créer un précédent, pour voir ensuite le couple fleurir à travers des histoires futures. Ainsi, malgré une relation homosexuelle comme élément plus que secondaire, Outsiders a tout de même été reconnu comme une bonne représentation LGBTQ+ pour avoir créé ce couple qui reste à ce jour l’un des couples homosexuels les plus marquants de DC Comics, au point de même être adapté à l’écran, au sein de la série Black Lightning.


Vous avez manqué les derniers numéros de Comics Out ? Retrouvez-les ci-dessous :

Chaque mois, nous produisons aussi six autres chroniques variées : Old But Gold, qui présente des comics primés aux Eisner et Harvey Awards (le mois dernier : Watchmen) ; Know Your Classics, qui présente des comics qui ont marqué l’industrie du comic book (le mois dernier : New Warriors) ; Power Girls, qui se centre sur les personnages féminins des comics (le mois dernier : Madame Web)The Dark Side, qui présente les vilains des comics (le mois dernier : Taskmaster) ; Agent Double, qui présente des acteurs/actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois dernier : Michael B. Jordan) ; et le Top 5, qui présente un sujet différent chaque mois, comme le TOP 5 des adaptations de comics les plus attendues en 2024 le mois dernier.

Et si vous aimez notre contenu original, ne manquez pas nos séries d’articles UDC Original comme Les Armures d’Iron Man dans le MCU, la série qui compte déjà deux saisons PubliStory, et la récente Into the Writer-Verse.

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire AGENT DOUBLE: Doug Jones <=


On souhaite un bon anniversaire à Urban Indies, le label de comics indépendants d'Urban Comics, qui fête ses 10 ans !

A cette occasion, c'est eux qui vous régalent en vous proposant une sélection de 10 comics, tous vendus au prix imbattable de 10 € pièce. En effet, ce sont bel et bien 10 comics indépendants à découvrir dès aujourd'hui si ce n'est pas encore fait ! Foncez !