L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

COMICS OUT: Thunder

Comics and Pride

7 articles à lire avant “Doctor Strange in the Multiverse of Madness”

bénéficie de la promo jusqu’au 29 mai !

MADNESS pour 60% de réduction sur ta première année de Jeune Titan, Fantastique Gardien ou Lanterne de la Galaxie


Coup de tonnerre dans Comics Out ce mois-ci ! Vous nous excuserez ce jeu de mot, mais nous allons effectivement parler du personnage de Thunder, personnage plus méconnu dans les comics mais qui a réussi à briller et se faire connaitre à la télévision. Thunder, l’exemple parfait de la représentation LGBT ? On se penche là dessus tout de suite.


Qui est Thunder ?


Héroïne ayant gagné en popularité auprès du public mainstream ces dernières années, Anissa Pierce alias Thunder est un personnage relativement récent dans les comics. Avec un peu moins d’une vingtaine d’années à son actif, elle apparut pour la première fois dans les pages du Outsiders #1 d’août 2003, créée par Judd Winick et Tom Raney.


Le comics DC à ne pas louper en ce mois de mai !

Pars pour l’espace sans plus attendre avec la nouvelle Green Lantern dans Far Sector


Anissa Pierce obtient ses pouvoirs de manière héréditaire, s’avérant en effet être la fille du super-héros Black Lightning. Celui-ci étant extrêmement protecteur, il passe cependant un marché avec elle, l’interdisant d’utiliser ses pouvoirs ou de faire toute activité d’ordre super-héroïque tant qu’elle n’a pas terminé ses études. Il ne faudra pas attendre plus loin que le jour de la remise des diplômes d’Anissa pour que celle-ci, dont l’idée trottait visiblement dans sa tête depuis longtemps, ne sorte faire ses premiers actes héroïques en tant que Thunder.

Malgré son nom d’héroïne qui n’est pas sans faire écho à celui de son père, Thunder n’a pas du tout les mêmes pouvoirs. Elle bénéficie d’une force surhumaine en pouvant varier la densité de son corps, et l’une de ses techniques favorites reste de créer des ondes de chocs en frappant violemment dans ses mains. Dès sa première apparition, Thunder se fait conseiller par Arsenal sur le fait qu’elle apprendrait mieux les ficelles du monde super-héroïque en travaillant au sein d’une équipe, la voyant ainsi rejoindre les Outsiders. Malgré qu’elle ait aussi fait partie de la Justice League, c’est principalement aux Outsiders que Thunder sera associée et ce, depuis sa création.

De par leurs activités, les Outsiders ne seront pas toujours considérés comme du bon côté de la loi par les autres équipes emblématiques de l’univers DC. Ce sera notamment le cas après les évènements d’Infinite Crisis, lorsqu’on les retrouve un an après ceux-ci (toute la ligne éditoriale de DC Comics avait alors fait pareil et arborait le sous-titre “One Year Later”). Un problème n’arrivant jamais seul, c’est Black Lightning qui débarque dans l’appartement de Thunder – où se cachent les Outsiders – afin que l’équipe se rende, ce qu’Anissa refusera, démontrant une nouvelle fois son indépendance de son père.

Cette relation avec son père a notamment été mise en avant dans la série Black Lightning de la CW, l’une des séries de l’Arrowverse, dans laquelle Thunder est un des personnages principaux. Dès la première saison, Anissa Pierce devient une super-héroïne et nous avons l’occasion de suivre son parcours initiatique avant de devenir Thunder. Un autre aspect de sa personnalité sera aussi abordé dans la série, d’où sa présence dans notre chronique Comics Out, et c’est ce dont nous parlons dans la section suivante.


Thunder et son homosexualité


Anissa Pierce alias Thunder est effectivement aussi connue pour être une des icônes LGBT de DC Comics. Certainement l’une des plus connues aux côtés de Kate Kane / Batwoman et Renee Montoya, Thunder est une héroïne lesbienne. Assumant ses pouvoirs et sa sexualité, Thunder apparait comme une femme libérée dès ses premières apparitions dans le comics Outsiders.

C’est un peu plus de trois ans après sa première apparition – dans le Outsiders #41 plus précisément – que Thunder sera officiellement affichée comme homosexuelle dans les pages de DC Comics. Elle débute en effet une relation avec son équipière Grace Choi, dont les premiers numéros laissaient plutôt sous-entendre que l’entente n’était pas au beau fixe entre les deux membres des Outsiders. Celles-ci se sont cependant rapprochées au point de s’avouer leurs sentiments et de se mettre en couple en 2007.

Le couple Thunder / Grace est un des couples ayant la durée la plus longue, subsistant encore après la storyline “One Year Later”. On y retrouve en effet Anissa et Grace vivant ensemble dans leur appartement lors de la fameuse confrontation avec le père d’Anissa, Black Lightning, comme déjà expliqué plus haut. Ayant véritablement trouvé la femme de sa vie, Anissa défendra Grace en signalant à son père qu’elle avait été plus présente pour elle que lui ne l’avait été.

Thunder est une femme qui assume et affiche fièrement son homosexualité, d’où son statut d’icône LGBT de chez DC. En effet, Anissa représente même deux minorités vu qu’elle est la première super-héroïne noire ET lesbienne. Sa confiance en elle et son intelligence font d’elle un véritable exemple pour les jeunes filles qui auraient peur de sortir du placard ou qui n’auraient pas de modèle auquel se référer.

On voit aussi clairement ce charisme interprété à l’écran dans la série Black Lightning. Une visibilité et une représentation d’autant plus positives qu’Anissa Pierce / Thunder n’est pas « seulement » noire, lesbienne et nantie de super-pouvoirs, mais la jeune femme est également titulaire d’un doctorat en médecine et enseignante à mi-temps dans le lycée de la ville. Activiste, passionnée, c’est dans le même temps une fille aimante envers ses parents ainsi qu’une grande sœur très protectrice, à l’écoute et disponible avec sa benjamine Jennifer.


Thunder et l’évolution de son image


Comme dit plus haut, l’homosexualité du personnage d’Anissa Pierce / Thunder a été révélée relativement tôt dans son histoire. Il n’aura effectivement pas fallu attendre 20 ans comme certains personnages, ce qui laisse penser à une préméditation du coming out du personnage dans les pages de Outsiders par l’auteur Judd WInick. Le début de la relation entre Anissa Pierce et Grace Choi aura cependant été fortement critiqué par les lecteurs, qui reprochaient à Winick de simplement ajouter de nouveaux personnages LGBT selon une volonté globale de DC Comics. Paraissant un peu brusque et inattendu, ce début de relation est notamment expliqué par la difficulté de Grace d’exprimer ses sentiments, et que les attaques envers Anissa depuis le début de la série n’étaient au final que pour attirer son attention.

Plus de dix ans plus tard, c’est une toute autre histoire à la télévision, où l’homosexualité et les relations amoureuses d’Anissa sont presque élevées en tant qu’un des points forts de la série Black Lightning. A l’image des comics, la série de The CW a conservé l’orientation sexuelle du personnage qui apparaît, dès les premiers épisodes (chose rare à la télévision) comme une lesbienne revendiquée et assumée, à l’inverse d’autres séries telles que Supergirl ou Wynonna Earp par exemple, où l’on peut suivre tout le processus de questionnement personnel et de coming out d’héroïnes telles qu’Alex Danvers ou bien Waverly Earp pour ne citer qu’elles.

Cependant, même s’il n’est pas rare, à présent, de voir dans les séries télévisées – qui plus est les adaptations de comics – des personnages membres de la communauté LGBTQ+, la télévision reste encore indéniablement dominée par des personnages principaux masculins. Dans ces conditions, le rayonnement et l’impact d’Anissa Pierce / Thunder va au-delà d’un personnage simplement « jeune et cool ». En quelques mois, le temps d’une première saison, la jeune femme s’est littéralement hissée au rang d’emblème pour toute une communauté et toute une génération, en offrant davantage de visibilité aux personnages à la fois afro-américains et lesbiens.

L’héroïne est campée par Nafessa Williams dans la série et est une des premières à s’exprimer sur l’impact de son personnage, espérant que cela inspire les parents d’enfants homosexuels dans leur éducation, un peu à l’instar d’un Jefferson Pierce dans la série, qui a toujours accepté sa fille comme elle est et l’a même poussée à être elle-même. Williams aura pu pousser quant à elle la représentation du personnage encore plus loin dans les saisons suivantes, Thunder rencontrant et se mettant en couple avec Grace Choi dans la série également, pour ensuite offrir l’un des rares mariages lesbiens et mixtes à la télévision.

Thunder est au final, et sans aucun doute, l’un des meilleurs exemples de représentation LGBT dans les comics et à la télévision, et certainement un excellent exemple à suivre.


Vous avez manqué les derniers numéros de Comics Out ? Retrouvez-les ci-dessous :

Chaque mois, nous produisons aussi quatre autres chroniques que vous apprécierez certainement : Power Girls, qui présente des personnages féminins des comics (le mois dernier : Scarlet Witch) ; The Dark Side qui se centre sur les vilains des comics (le mois dernier : Mordo) ; Agent Double, qui présente des acteurs/actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois dernier : Angelina Jolie) ; et le TOP 5, qui aborde chaque mois un thème différent sous forme de top 5, comme les meilleures versions de Hulk

Retrouvez aussi notre autre contenu original, nos One-Shots ! On y parle de sujets divers et variés, comme les plus longs films adaptés de comics ou les personnages de The Boys qui mériteraient leur spin-off

Publicités

Et toi, quel super-héros es-tu ?