THE DARK SIDE: Captain Cold


Bienvenue à toutes et tous dans un nouveau numéro de notre chronique Dark Side made in UDC. Dans The Dark Side, notre équipe éditoriale cherche à analyser un vilain iconique de l’univers des super-héros, de comprendre ce qui a fait de lui un antagoniste de nos héros préférés. Au mois d’avril dernier, nous nous étions attelés au personnage ambivalent de Double-Face, l’ancien Chevalier Blanc de Gotham City, devenu l’un des ennemis les plus iconiques de Batman. Mais en ce doux mois de mai, nous avons décidé de rafraîchir l’atmosphère en nous consacrant à l’un des ennemis récurrents de Flash : Captain Cold !


Qui est Captain Cold ?

Le personnage de Captain Cold, dont la véritable identité est Leonard Snart, est un super-vilain, et anti-héros assumé créé par John Broome et Carmine Infantino, apparaissant dans Showcase #8 en juin 1957. Leonard Snart naquit aux Etats-Unis, et fût élevé avec sa sœur Lisa par un père violent, un ancien flic devenu alcoolique. Il se sauva de l’emprise de son père, et se réfugia auprès de son grand-père qui travaillait avec un camion frigorifique. Lorsque ce dernier mourut, Snart en eût assez de la brutalité de son père, et il se lança dans une carrière criminelle. Débutant, il se joignit à un groupe de voleurs pour planifier un braquage. La bande de criminels rata son braquage et se fit arrêtée par le super-héros The Flash, l’alias de Barry Allen, qui les envoya en prison. Ruminant dans sa cellule, Snart comprit alors qu’il devait trouver un moyen de contrer Flash.

Il lit un jour un article théorisant que les émissions d’énergie d’un cyclotron pourraient potentiellement affecter les objets doués de grande vélocité. Il crée alors les plans d’une arme de poing se basant sur cette théorie, et dévalise un laboratoire travaillant dans ce domaine pour achever son arme expérimentale. Un garde le surprend et Snart utilise son arme par inadvertance sur lui. Il se rend alors compte que son arme fonctionne d’une manière qu’il n’avait pas imaginé : puisant dans l’humidité de l’air autour du garde, l’arme créée de la glace. Fasciné et intrigué par ce résultat, Snart s’habille alors d’une parka, porte une visière et décide de prendre le surnom de Captain Cold, le maître du zéro absolu. Snart poursuit alors ses activités criminelles non violentes, croisant régulièrement Flash sur sa route.

Mais Snart est aussi connu comme le leader d’une équipe de super-criminels : les Lascars. Cette équipe se forme pour la première fois quand un autre ennemi du Flash, Gorilla Grodd les fait évader de prison pour distraire Flash. Lorsque Golden Glider est tuée par le vilain Chillblaine, Captain Cold va tuer l’assassin de sa sœur en le poussant du haut d’un bâtiment après l’avoir gelé. Peu de temps après, Snart est accusé d’une série de meurtres qu’il n’a pas commis. S’alliant à Flash, Cold découvre que le nouveau Mister Element est derrière ces meurtres, en simulant les effets de l’arme de Captain Cold, et le duo l’arrête.

Plus tard, lorsque l’équipe se reforme, Captain Cold est nommé chef des Lascars. Son adresse et son expérience font de lui un leader respecté. Les lascars se distinguent des autres équipes de super-criminels par le fait qu’ils ont un vrai esprit d’équipe, qu’ils se soutiennent et qu’ils ont une règle d’or, imposée par Snart : On ne tue pas.

Côté adaptations, apparaissent pour la première fois dans la série The Flash des années 90, Captain Cold est joué par Michael Champion. Cold apparaît également dans un épisode de Smallville. Cependant la dernière incarnation du personnage est la plus populaire, apparu dans l’Arrowverse de la CW dans les premiers épisodes de la première saison de The Flash. Captain Cold y est joué par Wentworth Miller (Prison Break), et sera un méchant récurrent de la série, et un anti-héros dans la série Legends of Tomorrow.


En quoi Captain Cold est-il un vilain ?

Captain Cold n’est pas un métahumain comme la plupart des héros et vilains. Il n’est qu’un humain qui tire son pouvoir de son équipement, et plus particulièrement de son Frigolver, faisant de Cold le maître du zéro absolu. Cependant, lors du reboot de l’Univers DC en 2011 avec les New 52, une version plus jeune de Captain Cold est introduite, alors que son histoire reste la même. Cependant, sa sœur n’a jamais été Golden Glider, et est mourante d’un cancer sur un lit d’hôpital. Après qu’une EMP ait frappé l’hôpital, Cold apprend que le laser qui pourrait sauver la vie de sa sœur n’a pas assez d’énergie. L’EMP ayant (semble-t-il) été causé par Flash, Cold le blâme pour tout ce qui lui est arrivé. Suivant une règle stricte de ne ‘jamais tuer », Snart décide de briser cette règle et de tuer le héros. Il décide pour cela d’équilibrer les chances et se soumet volontairement à une série d’expériences pour devenir un métahumain. Il obtient des pouvoirs basés sur la glace, incluant la capacité de ralentir les molécules autour de lui, créant un champ d’inertie qui réduit la vitesse de Flash à un niveau humain, ce qui lui permet de le battre sans effort.

Cold est un criminel de bas étage, un rebut sympathique doublé d’un gangster à l’ancienne, qui persiste à ne tuer qu’en dernier recours (même si cette règle a été officielle tardivement). Malgré son costume coloré, il est le moins théâtral des Lascars. Snart est un criminel froid et manquant d’envergure, qui cherche à garder son équipe soudée.

Cependant, sa boussole morale fut parfois ébranlée, comme lorsque Chillbane tua sa sœur Lisa, après que cette dernière ait appris la mort « supposée » de son frère. Apprenant le meurtre de sa sœur, Cold, fou de rage, traqua, accula et tua Chillbane en le congelant avant de le jeter d’un toit. De même, lors de Final Crisis, Snart se retrouve à nouveau devant son père, lorsque celui-ci est kidnappé par un autre groupe de faux Lascars. Il le confronte à propos de son enfance et de l’abus qu’il a subi, et le sort de sa sœur. Mais son père l’insulte lui et sa mère, ce qui pousse Snart à le frapper, sans pour autant être capable de le tuer, mais Heatwave s’en chargera.

Pour résumer simplement le personnage, Captain Cold est motivé par trois choses : l’argent bien sûr, les femmes (il apprécie particulièrement les mannequins, même s’il est bien plus correct que Captain Boomerang avec ces dames), et bien sûr l’idée de vaincre Flash. En dehors des Lascars, le personnage a pu faire équipe avec d’autres vilains comme Catwoman, la Société Secrète des Super-Vilains et il a été le garde du corps de Lex Luthor lors de l’arc sur la pandémie créée par le virus Amazo.


Captain Cold est-il vraiment un vilain ?

On l’a dit précédemment, ce qui différencie les Lascars des autres équipes de super-vilains, c’est leur principe fondateur : les Lascars ne tuent pas. Et cette règle provient de Captain Cold lui même qui, bien que criminel, n’a jamais été violent s’il pouvait l’éviter, lors de ses braquages ou de toutes autre activité immorale. Cette règle fut probablement influencée par l’enfance difficile de Léonard Snart.

Georges « Digger » Harkness aka Captain Boomerang, l’un des membres fondateurs des Lascars, enfreignit cette règle lors des événements d’Identity Crisis, et fût engagé pour tuer le père de Tim Drake, le Robin de l’époque. Il remplit sa part du contrat mais mourut également. Ayant enfreint la règle d’or de l’équipe, Boomerang sera pourtant enterré dans le cimetière secret des Lascars, mais sera descendu en flamme par les autres Lascars, et sa réputation restera salie jusqu’à sa résurrection durant les événements de Brightest Day, où Cold accepte son retour dans l’équipe.

Car même si Captain Cold peut paraître froid et sans remords, le code qu’il s’impose, ainsi que son équipe, sont les choses les plus importantes pour lui depuis la mort de sa sœur, et c’est pour cela qu’il fit preuve de compassion et de tolérance envers Boomerang. Les Lascars sont sa famille, et pour Snart, la famille est ce qui compte le plus au monde. Au fur et à mesure, Cold oscillera entre les rôles de vilain et d’anti-héros, allant même jusqu’à protéger la Terre du Syndicat du Crime dans Forever Evil, ou lors de la pandémie du virus Amazo, voire même protéger Central City des criminels lorsque Flash semble avoir disparu. Il est le héros improbable que personne n’attend.

Le personnage de Captain Cold a toujours était considéré comme un vilain de second zone, manquant d’envergure. Souvent tourné en personnage ridicule et sans danger dans les séries animées Justice League, Young Justice ou autre, Cold n’a jamais obtenu la renommée d’un Mr. Freeze, d’un Lex Luthor ou d’un Sinestro. Cependant, Wentworth Miller semble avoir redonné de la prestance au personnage dans l’univers de la CW. De plus dans les comics, depuis les événements de Flashpoint, Captain Cold s’est vu offrir plus de profondeur, plus de reliefs, faisant de lui un anti-héros plus qu’un criminel. Souvent sous-estimé, Cold s’avère néanmoins un ennemi récurrent de Flash, devenant même parfois un allié des plus inattendus dans les périodes de crises.


Vous avez manqué les derniers numéros de The Dark Side ? Voici les derniers numéros en date :

Chaque mois, nous produisons aussi quatre autre chroniques : Power Girls, qui se centre sur des personnages féminins des comics (le mois passé : X-23) ; Comics Out qui met en avant des personnages LGBT des comics (le mois passé : Renée Montoya) ; Agent Double, qui présente des acteurs et actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois passé : Natalie Portman) ; et le Top 5 qui présente divers sujets sous format de top, comme le Top 5 des versions décalées de Deadpool.

Toutes les semaines, nous produisons aussi des One-Shots. On y parle notamment du lien des séries Disney+ et les films Marvel ou de la raison pour laquelle les Green Lanterns ont la mythologie la plus riche de DC Comics.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.