L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

COMICS OUT: Apollo

Comics and Pride

C’est parti pour une deuxième saison ! Dernière à revenir de l’intersaison après Agent Double, Power Girls, The Dark Side et Le TOP 5, votre chronique LGBT préférée est de retour ! Comics Out se penchera aujourd’hui sur un personnage plus méconnu de chez DC, mais non moins important pour la communauté LGBTQ+ : Apollo.


Qui est Apollo ?


A l’origine publié chez l’éditeur Wildstorm (un label d’Image Comics appartenant à Jim Lee, ensuite vendu à DC Comics), le personnage d’Apollo fait sa première apparition dans le comics phare du label, Stormwatch, plus précisément dans le quatrième numéro de la deuxième série de ce nom en 1998. Conçu comme un personnage aux ressemblances évidentes avec un certain Superman, Apollo, ou Andrew Pulaski de son véritable nom, nait alors de l’esprit du génialissime duo composé de Warren Ellis et Bryan Hitch. 

Envie de lire un comics dérivé de The Sandman ?

=> Lire COMICS OUT: Death – The Time fo Your Life <=

Apollo est introduit comme l’un des seuls survivants de l’équipe originelle de Stormwatch, en compagnie de Midnighter. Ayant reçu ses pouvoirs de Henry Bendix, plus tard dévoilé comme étant le super-vilain Weatherman, Apollo s’était rebellé et échappé afin d’aider le monde à sa manière pendant cinq longues années. Lorsqu’ils tombent sur une nouvelle équipe Stormwatch, Apollo et Midnighter les attaquent avant de se rendre compte qu’ils n’étaient pas sous les ordres de Bendix. 

Apollo bénéficie ensuite d’une nouvelle vie grâce à une nouvelle identité, mais il sera rapidement tiré vers le monde super-héroïque, rejoignant cette fois-ci une équipe nommée The Authority. Apollo et d’autres personnages tels que Midnighter ont eu leurs histoires les plus mémorables à travers le comics The Authority, également écrit par Warren Ellis. 

Apollo et les membres de The Authority devinrent ensuite des personnages de DC Comics. Comme indiqué plus haut, Wildstorm est vendu à DC Comics et le monde de ce label devient la Terre-50 dans le Multivers DC. Au final, Apollo et compagnie seront même ajoutés à l’univers DC habituel lors du reboot The New 52, mis en vedette d’une nouvelle série Stormwatch qui réécrira les origines des personnages. 

Comme évoqué plus haut, Apollo détient beaucoup de ressemblances avec le super-héros phare de DC Comics, Superman. Il détient des pouvoirs issus du soleil : il absorbe l’énergie solaire et peut l’utiliser pour voler, avoir une force surhumaine, une super-vitesse, une résistance surhumaine ou encore projeter des rayons solaires à l’aide de ses yeux. Ajoutant aussi la manipulation de la matière et la guérison accélérée à son panel de pouvoirs, Apollo est un être quasiment immortel et certainement l’un des plus puissants de DC Comics. Mais Apollo a aussi une autre particularité, vu qu’il est l’un des tout premiers super-héros gay des comics, qui lui vaut une place dans notre chronique Comics Out. Parlons-en, comme d’habitude, dans la section suivante.


Apollo et son homosexualité


Apollo est ouvertement gay mais, fort heureusement, il ne s’agit pas de la seule caractéristique du personnage ni même la principale à être mise en avant. L’homosexualité d’Apollo apparait comme normale, les auteurs écrivant son homosexualité comme une partie de son ADN et qui apparait naturelle pour le personnage. En effet, Apollo assume aussi complètement son homosexualité et nous le voyons régulièrement avec son compagnon. 

La principale relation mise en avant dans les comics est le couple qu’Apollo forme avec un personnage que nous avons déjà présenté la saison passée, son coéquipier de Stormwatch et The Authority, Midnighter. Ensemble sur et en-dehors du terrain, Apollo casse les clichés du couple gay avec Midnighter. En tant que super-héros, il est en plus agréable de voir que les deux se protègent mutuellement selon les situations. Alors qu’Apollo laissera plus souvent Midnighter prendre le rôle de protecteur, surtout lorsqu’il s’agit de dilemmes d’éthique, il protègera Midnighter au combat lorsque celui-ci est dépassé. Apollo est en effet bien plus puissant que son compagnon (ses pouvoirs rivalisent avec ceux de Superman) mais il garde suffisamment confiance en Midnighter pour se débrouiller seul. 

Par cette attitude globale, Apollo casse aussi les clichés et cloue le bec à ceux qui prendraient l’homosexualité pour une faiblesse. Le tout-puissant Apollo démontre même que cela devient une force que de s’accepter entièrement. A vrai dire, on a parfois l’impression qu’Apollo accepte moins ses pouvoirs ou les limites de ceux-ci que son orientation sexuelle. 

Sa relation avec Midnighter apparait toutefois comme réaliste et n’est pas écrite de manière idéaliste. Le couple a eu des hauts et des bas : les deux amants se quittant plusieurs fois pour se remettre ensemble ensuite. Mais au final, les deux héros se sont toujours retrouvés pour former un couple. Ils ont même fini par se marier, et adoptèrent leur ancienne cheffe de The Autority, Jenny Quantum, ramenée à l’état d’enfant lors d’une mission, qu’ils élevèrent comme leur fille.

Apollo et Midnighter promeuvent ainsi indirectement le mariage et l’adoption pour les familles de même sexe, démontrant que deux hommes peuvent former une famille unie autant que le feraient deux personnes de sexe opposé. Pour revenir à cette idée de description réaliste du couple, ils renvoient aussi l’image que toute famille est compliquée. Lorsqu’ils furent une fois séparés, leur fille Jenny avoua qu’elle était “le fruit d’un foyer brisé”, expression courante pour décrire des parents divorcés, mettant ici en avant que ce sont les individus qui sont la cause, et non leur orientation sexuelle.


Apollo et l’évolution de son image


Cet aspect de normalité, nous le retrouvons en Apollo dès ses débuts dans les pages de Stormwatch. Warren Ellis a fait assumer à son personnage son homosexualité depuis sa création, cependant jusqu’à la révélation au grand jour de sa relation avec Midnighter dans les pages de The Autority #8, seuls quelques indices avaient été semés par l’auteur. De plus, avec le reboot des New 52, Midnighter et Apollo ont été introduits au début de leur carrière, inconscients de leur sexualité et de leur attirance mutuelle jusqu’au run de Starlin qui les a aidé à retrouver leurs anciennes formes et leur amour. Depuis 20 ans, à l’instar de son mari, le personnage a évolué grandement en fonction de ses aventures, mais également par rapport à sa relation avec Midnighter. Rappelons que ce dernier et Midnighter se sont mariés et ont adopté Jenny Quantum, ce qui fait d’eux l’un des premier couples gay de comics à non seulement se marier, mais aussi à adopter un enfant. N’ayons pas peur de le dire, Apollo et Midnighter étaient des avant-gardistes pour l’époque. 

Le fait qu’Apollo soit ouvertement gay, mais que les scénaristes n’exploitent pas cela, outre sa relation avec Midnighter, est un point extrêmement positif : hormis quelques fois où on le voit embrasser Midnighter,, l’homosexualité du personnage n’est vraiment pas un trait distinctif permettant de le différencier d’un autre héros. De plus, Apollo a beau assumer sa sexualité, le personnage lui même ne s’épanche jamais dessus ni ne met en avant cet aspect de lui. Au final, ce qui fait la force d’Apollo est le fait qu’il montre parfaitement que ce qui fait un héros n’a rien à voir avec son orientation sexuelle, et qu’il est tout à fait possible d’avoir l’équivalent d’un Superman gay dans les comics. Après tout, Apollo tire son nom du dieu grec éponyme (Apollon) et est décrit comme un être de beauté, déployant charisme et charme dans un corps extrêmement musclé. Fort heureusement, son homosexualité n’a jamais été avancée comme la tache d’ombre dans ce profil d’apparence parfaite. 

La discrétion fut souvent la force d’Apollo par rapport à son homosexualité, comme nous l’avons expliqué. Il serait peut-être intéressant désormais de se pencher un peu plus sur son orientation sexuelle, quitte à le voir faire son coming out en guise d’origin story, car pour rappel, nous rencontrons pour la première fois Apollo dans les comics alors qu’il assume déjà d’être gay. Il serait même intéressant d’un jour voir le personnage incarné à l’écran, ce qui permettrait à la fois de mettre en lumière un personnage sous-coté de DC Comics, et de plus l’un des pionniers en terme de représentation LGBT.


Vous avez manqué les derniers numéros de Comics Out ? Retrouvez-les ci-dessous :

Chaque mois, nous produisons aussi quatre autres chroniques que vous apprécierez certainement : Power Girls, qui présente des personnages féminins des comics (en juillet : Invisible Woman) ; The Dark Side qui se centre sur les vilains des comics (en juillet : Kraven le Chasseur) ; Agent Double, qui présente des acteurs/actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (en juillet : Michael Rooker) ; et le TOP 5, qui aborde chaque mois un thème différent sous forme de top 5, comme les films Marvel les plus attendus.

Retrouvez aussi notre autre contenu original, nos One-Shots ! On y parle de sujets divers et variés, comme les équipes de super-héros qui mériteraient leur propre jeu vidéo ou encore ce qu’on pourrait attendre du DC FanDome.

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire KNOW YOUR CLASSICS: Gotham by Gaslight <=