REVIEW SANS SPOILER: Arrow, la troisième saison


Arrow S03 reviewEcrire des reviews de films et séries est toujours un défi. Donner des informations et son avis sur les qualités et les défauts de ceux-ci sans en dévoiler la moindre bribe, pouvant décevoir celles et ceux qui ne les ont pas encore regardé, n’est pas toujours chose aisée. La difficulté est constante dans la rédaction jusqu’au choix même de l’illustration de l’article. Dans ce cas-ci, les personnes qui auront déjà vu la fin de la saison pourront bien comprendre ce que je veux dire.

En effet, tant et tant de questions restent en suspens à la fin de cette troisième saison. Et, au vu du final de celle-ci, en parler sans rien spoiler est presque de la torture. Pour toutes les personnes qui ne l’ont pas encore vue, je n’ai qu’une chose à dire : accrochez vous à vos sous-vêtements et mouchoirs…

La série Arrow est la première série de l’univers télévisé DC. Il ne faut donc pas la mettre en lien avec l’univers cinématographique DC qui comprend le film Man of Steel et bientôt Batman v Superman: Dawn of Justice. Et pour ceux qui se posent la question : aucun lien entre les deux univers n’est prévu jusque là.

Arrow, commencée en 2012, vient donc de terminer sa troisième saison. Elle a été mise en lien, depuis le réveil de Barry Allen de son coma, avec la série The Flash qui va, quant à elle, bientôt terminer sa première saison. Pour celles et ceux qui sont intéressé par un ordre de visionnage de ces deux séries, sachez que UDC.com sortira un article ce 25 mai à ce propos.

Bon, entrons dans le vif du sujet maintenant. Malgré une intrigue qui met du temps à se mettre en place en début de saison, on peut dire qu’ils se seront bien rattrapé par la suite. En effet, l’intrigue est pour le moins accrocheuse. Remplie de moments forts en émotions avec des événements de mi-saison qui nous laissent littéralement pantois. Et ce, sans parler de la fin de saison des plus grandioses, qui fait de la performance de Stephen Amell sa meilleure interprétation avec la remise en question de son personnage de Arrow.

L’intrigue est d’autant bien ficelée grâce à d’intelligents crossovers avec la deuxième série du même univers : The Flash. Les deux principaux événements sont “Flash vs. Arrow” et “The Brave and The Bold”. La rencontre du héros de Central City avec celui de Starling City est assez intéressante. La série The Flash étant une série beaucoup moins noire que sa grande soeur cela apporte une touche de légèreté dans le monde d’Arrow. Parfois même un peu trop sans doute. Je dis cela dans le sens où Flash éclaire (jeu de mot pourri, je sais) tellement dans les crossovers qu’il peut rendre le personnage de Arrow moins attachant dans son entêtement à tout voir toujours tout en noir. Malgré cela, leurs entrevues restent très cocasses et agréables.

Dans cette saison, un nouveau protagoniste apparait : Atom. Lui aussi apporte un côté un peu plus décalé à la série, qui manquait cruellement de légèreté. Son introduction dans l’univers est assez bien pensée même s’il ne trouve réellement sa place, à mon sens, que dans les crossovers avec The Flash, où son personnage maladroit se fond tout à fait dans le style de la série.

A côté de l’introduction d’Atom, il y a aussi l’ascension de Laurel et Thea. Cela apporte beaucoup de changements et de nouvelles perspectives pour la suite de la série et tout cela parait pour le moins intéressant. En effet, ces deux personnages évoluent tout au long de cette troisième saison pour, à la fin, devenir tout à fait différentes d’au début de celle-ci. C’est une affaire à suivre d’autant que les révélations de Thea font remettre en question jusqu’au nom même de la série.

C’est bien beau tout cela mais qu’en est-il des mouvements antagonistes dans tout ce bazar ? Ici aussi, l’intrigue fait bien les choses. Le méchant est réellement effrayant. Il est pire que Deathstroke dans ses menaces contre Oliver et même Malcolm Merlyn, alias The Dark Archer, fait dans son pantalon lorsqu’il évoque Ra’s al Ghul.

Un autre point positif de cette troisième saison est son rendu visuel. Ses cascades et chorégraphies de combats sont toujours aussi bien réalisées. Pour ceux que ça intéresse, des vidéos ont été postées sur UDC.com avec les explications et des démonstrations de certaines d’entre elles. Ces vidéos sont intéressantes et pleines d’informations utiles à la fois à la compréhension des combats mais aussi pour avoir une bonne vision du travail fourni pour rendre tout cela crédible et réaliste. A voir.

Toujours au niveau visuel, un autre côté agréable est le gros travail effectué sur les costumes des protagonistes. Tant Arsenal que Black Canary ou Atom sont tout les trois des personnages visuellement beaux. C’est une chose importante d’avoir soigné les costumes car cela nous permet de réellement s’accrocher à eux et de se sentir plus en empathie avec eux. Ainsi, même si leurs masques ne nous permettent pas de bien apercevoir leurs expressions de visage, dans leurs moments de souffrance, on souffre avec eux.

Bref, je conclurai que malgré le petit bémol, qui n’en est pas vraiment un, des intrigues amoureuses un peu niaises et gnangnans qui sont probablement dues à la chaîne de diffusion the CW dont le public cible est les 15-25 ans, cette saison de Arrow est de loin la meilleure des trois. On ne peut qu’être impatient de voir la suite grâce à ce statu quo de fin saison mais surtout depuis les révélations de The CW concernant la promesse de crossovers annuels entre les deux séries The Flash et Arrow. De probables crossovers avec la troisième série de l’univers télévisé DC Legends of Tomorrow, qui débutera à la mi-saison prochaine, soit début 2016, sur The CW, sont aussi possibles. Que du bonheur en perspective.

Dites nous ce que vous en avez pensé dans les commentaires ci-dessous. Soyez sympa avec ceux qui n’ont pas encore vu la fin de la saison, pas de spoilers ! Merci pour eux.

Arrow revient cet automne sur The CW pour une quatrième saison.


A propos de Dav Cools

Producteur-adjoint de la chaine YouTube de L’Univers des Comics, Dav est au rendez-vous à chaque sortie de film dans « Let’s Review This ! » et tous les trois mois dans « Le Passage des Saisons ». Vous pouvez aussi le suivre chaque semaine sur le site dans « Les Archives Marvel »

Laisser un commentaire