DANS LES COULISSES: Jeph Loeb


Vous désirez connaitre les plus grands artistes derrières vos œuvres préférées ? Ceux sans qui les comics n’existeraient pas ? Les dessinateurs ? Les auteurs ? Alors cette chronique est faites pour vous ! Bienvenue dans les coulisses !

Dans les articles  ‘Dans les coulisses », pour les scénaristes, une oeuvre sera traitée. Généralement une collaboration avec le dessinateur du mois.

 

#2 : Jeph Loeb

 

jeph loeb

Biographie

Jeph Loeb est né le 29 janvier 1958 à Stamford dans le Connecticut. C’est un scénariste américain de comics, de films et de séries télévisées. Dans sa jeunesse, Loeb fais des études de cinéma car il se destine à devenir scénariste mais en 1991, Jeph Loeb est contacté par Warner Brothers pour scénarisé un film The Flash. Malheureusement le film ne restera qu’un projet mais cette excursion dans le monde des comics permet à Jeph Loeb de rencontrer des gens qui y travaillent (notamment chez DC).

C’est donc chez DC que Loeb écrit sa première série. Ensuite il écrit aussi bien chez DC que chez Marvel. Depuis, Jeph Loeb à travaillé sur Smallville, Lost et Heroes. Il deviendra producteur consultant de Smallville  pendant plusieurs années mais devra quitter la série à la fin de la saison 5 dû au fait que son contrat touchait à sa fin et qu’il devait s’occuper de son fils, atteint d’une grave maladie. Enfin, en 2010, le scénariste intègre l’équipe des adaptations télévisées Marvel. Il continue à écrire de nombreux titre parmi lesquels Spider-man, Daredevil, Hulk, Cable ou encore X-men et ce malgré le tragique décès de son fils Sam.

 

Bibliographie 

-Batman: The Long Halloween qui a amené un renouveau à l’univers de Batman.

-Batman: Dark Victory qui est la suite d’Un Long Halloween.

-Batman: Haunted Knight

-Batman: Hush (voir plus bas)

-Challengers of the Unknown vol. 2 #1-8

-Daredevil: Yellow

-Hulk: Gray

-Soulfire ( Univers crée par Michael Turner, Edité chez Delcourt )

-Spider-Man: Blue

-Superman For All Seasons qui dépeint les débuts de l’homme d’acier.

-Witching Hour ( chez Vertigo )

 

Faits divers 

-Il a reçu de nombreux pris notamment le prestigieux Eisner Awards de la meilleure mini-série,du meilleur numéro ou One-Shot et enfin du meilleur recueil.

-Jeph Loeb est aussi encreur et coloriste en plus d’être écrivain.

-Lorsqu’on se penche un peu plus sur ses œuvres, quelque chose nous frappe… leurs complexité ! Pour ce qui est de l’univers du chevalier noir, Loeb à travaillé énormément sur l’intrigue. Que cela soit sur Silence ou un Long Halloween, les intrigues se complexifient au fur-et-à-mesure que l’on avance dans l’histoire. Ces enquêtes de l’homme chauve-souris nous mène chacune dans une partie différente de Gotham.

 

 

UNE OEUVRE A LA LOUPE

BATMAN : HUSH (Batman : Silence) par Jim Lee et Jeph Loeb

Silence est le comic book le plus représentatif de Batman. C’est une enquête qui emmène le chevalier noir jusqu’à Metropolis. Une enquête bourrée de suspens, de rebondissements et très bien dessinée et scénarisée. On y retrouve l’essence même du plus grand détective du monde qui interroge ses ennemis un à un pour connaitre la vérité sur l’homme appelé « Silence ». Un comics, donc, qui remonte dans le passé tout en changeant l’avenir du héros à jamais.

batman-silence-dc-deluxe

L’intrigue extrêmement complexe de Loeb est servie par le dessin détaillé de Lee.

Tout débute par la prise d’otage d’Edward Lamont IV qui est fils d’un richissime homme d’affaire. Batman se précipite pour sauver le jeune homme et se retrouve en face d’un Killer Croc qui n’a jamais aussi bien porté son nom. Le monstre à évolué, muté. Qui l’a donc aidé à se transformer ?

batman-opera-harley-queen-silence-hush

Vous l’aurez donc compris il s’agit d’une enquête dans les bas fonds de Gotham. Une enquête qui nous montrera Gotham comme nous ne l’avons jamais vu. Une Gotham fatale mais aussi porteuse d’espoir.

Pendant ces 300 pages nous croiseront énormément de monde qui est venu dans la ville de Batman pour notre plus grand plaisir. Nous croiseront Harley Quinn, le Joker, The Riddler, R’as al Ghul et sa fille Talia ou encore Two-Face ou Poison Ivy du coté des méchants. Mais du coté des gentils nous auront aussi droit à de nombreuses visites : Superman, Huntress, Nightwing, Tim Drake alors qu’il est encore Robin ou encore Leslie Thompkins, la femme qui a recueilli Bruce Wayne après que le commissaire Gordon l’ai emmené loin de la scène du meurtre de ses parents.

Batman-Silence

Des héros donc et des amis d’enfance puisque l’on fait la connaissance de Tommy Elliott, chirurgien qui as déjà sauvé Bruce Wayne plusieurs fois tout en ignorant son identité secrète.

Des personnages donc qui se retrouvent pris dans les ficelles d’un mystérieux criminel appelé Silence.

De plus, Loeb modernise les personnages. Par exemple, entre le couple Batman/Catwoman se tisse une romance mais est-elle prévue par ce mystérieux Silence pour le déséquilibrer ?

Huntress Vs Catwoman, un duel qui promet !

batmansilence3

La part belle est faite au souvenirs de jeunesse qui ont, comme on s’en doute, quelque chose à nous révéler. L’idée de Lee de démarquer ses souvenirs en les dessinant avec de l’aquarelle est tout à fait intelligente car elle nous permet de tout de suite intégrer l’idée de ce souvenir et de le démarquer du récit qui avance. Ces espaces figés dans le temps nous arrêtent sur les relations qu’entretenaient Bruce et Tommy avec leur parents respectifs.

Entre l’émotion, l’humour, l’épique et le tragique, Loeb livre ici sa version de l’univers du chevalier noir et nous laisse même découvrir une sous-intrigue avec un certain Jason Todd.

Il parvient même à nous faire plaindre Le Joker !

Bref, par delà son intensité et sa complexité, Batman : Silence reste une oeuvre de référence pour les étrangers  au comics. Une oeuvre pour débuter ? Evidemment ! Car il s’agit ici de la présentation (ou représentation) des personnages de l’univers le plus fournis de DC.

Voici le fameux « Silence » // « Hush »

hush-perso-feu

 

 

 

Laisser un commentaire