Synopsis et preview de “Black Lightning” 1×11, “Black Jesus: The Book of Crucifixion”


Humoriste et comédien reconnu, Pierre Dac a un jour cité dans Les Pensées (1972) :

il faut se méfier des ennemis intelligents. Bien que ce ne soit pas très intelligent d’être votre ennemi.

A ces propres mots, sa propre règle, que chacun est libre d’adopter de la manière qu’il le souhaite. “Sins of the Father: The Book of Redemption”, dernier épisode en date de Black Lightning, a su tirer profit de se célébrissime diction en instaurant une sorte d’imbroglio inattendu dans son scénario. Explications.

Toujours à la recherche des enfants disparus il y a 30 ans de cela, Black Lightning et Thunder persévèrent. Sur les conseils avisés de Gambi, c’est finalement Anissa qui réussit à retrouver leur trace. Et, bien entendu, ils sont vivants ! Déposés dans des sortes de soucoupes en verre, probablement endormis depuis un bon moment, ces enfants maintenant adultes aux capacités importantes patientent selon le bon vouloir de la ASA. Sage telle qu’on a l’habitude de la connaître (dans ses décisions, tout au moins), Anissa en parle de suite à son père, sauf qu’entre deux, l’entrepôt est vidé par des agents au bord de la rupture avec notre super héros. Il n’en faudra pas plus pour que Gambi soit corrigé par Martin et deux de ses sbires ayant l’envie de découvrir l’identité de Black Lightning. Plus déterminé que jamais à montrer son allégeance à celui qu’il considère comme son fils, Gambi ne craquera pas et finira pas être sauvé par ce dernier. Malheureusement, Martin découvrira la véritable identité de notre héros et aura à cœur de partager la précieuse information.

C’est très exactement à ce moment-là que le dicton du comédien précède l’imbroglio. Sans trop l’avoir vu venir, nous apprenons que Martin entretient une relation (professionnelle, amicale, ou autre) avec Kara, la directrice adjointe de Jefferson. Après lui avoir révélé que le père de famille était caché sous le costume de Black Lightning, elle se dit prête à … « l’abattre », tout simplement.

Alors que Lala prend du galon en se montrant aussi impitoyable que Tobias (que l’on n’a d’ailleurs pas vu depuis deux épisodes), nous avons appris grâce à cet épisode qu’il fallait se méfier de tout le monde à Freeland, notamment de ses proches.

Au final, qu’en pensez-vous ? Vaut-il mieux assumer d’être un ennemi ou faire semblant d’être un ami ? Quoi qu’il en soit, Black Lightning est sur les deux tableaux, et risque d’avoir la tâche bien plus compliquée que prévue…

 

Le synopsis et la preview de l’épisode 11 de la première saison de Black Lightning intitulé « Black Jesus: The Book of Crucifixion », ont été dévoilés :

 

ET JUSTICE POUR TOUS – Alors que les soupçons grandissent quant à l’identité de Black Lightning, l’ASA organise l’arrestation de Jefferson Pierce (Cress Williams). Lynn (Christine Adams) demande de l’aide auprès du Detecitve Henderson (Damon Gupton). Pendant ce temps, alors que Jefferson est en prison, Gambi (James Remar) et Anissa (Nafessa Williams) travaillent ensemble afin de prouver à la population que Black Lightning court encore dans les rues de Freeland.
Chine Anne McClain et Marvin Jones III sont également au casting.
L’épisode a été écrit par Melora Rivera et réalisé par Michael Schultz.

 

 

 

Black Lightning est une série issue de DC Comics et centrée sur le super-héros du même nom. Développée et dirigée par Mara Brock Akil et Salim Akil, la série met en vedette Cress Williams (Jefferson Pierce/Black Lightning), China Anne McClain (Jennifer Pierce), Nafessa Williams (Anissa Pierce/Thunder), Christine Adams (Lynn Stewart), Marvin “Krondon” Jones III (Tobias Whale), Damon Gupton (Henderson) et James Remar (Peter Gambi).

 

Le onzième épisode de la série, « Black Jesus: The Book of Crucifixion », sera diffusé le mardi 27 mars sur la CW et sera ensuite disponible chez nous sur Netflix une semaine plus tard.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.