POWER GIRLS: Lois Lane


Comme chaque mois, nous nous retrouvons pour Power Girls, notre chronique sur les personnages féminins des comics. Et si nous avons abordé deux super-héroïnes les mois précédents, préparez-vous à découvrir plus en profondeur une femme comme les autres… ou peut-être pas tant comme les autres que ça ! Aujourd’hui, faites place à Lois Lane.


Qui est Lois Lane ?


Lois Lane est l’un des personnages les plus connus de DC Comics et ce n’est certainement pas sans raison. Le personnage a plus de quatre-vingts ans d’existence ! Elle est effectivement apparue dès le Action Comics #1 de juin 1938, créée par Jerry Siegel et Joe Schuster, c’est-à-dire en même temps que Superman.

Bien que jamais une super-héroïne (ou du moins à de très rares exceptions relevant plus d’histoires alternatives), Lois Lane resta un personnage féminin important depuis 1938, agissant comme love interest de Superman dans les séries Action Comics et Superman mais pas seulement, car celle-ci s’affirme également par son métier. 

Lois Lane est certainement la reporter la plus connue de l’univers DC. Gagnante de multiples prix, elle est une journaliste de renommée mondiale travaillant pour le Daily Planet en compagnie, entre autres, de Clark Kent. Mais si on la relie souvent à Kent ou son alter ego, Lois a aussi eu droit à sa propre série de comics dès les années 1940, avec Lois Lane, Girl Reporter ou même Superman’s Girl Friend, Lois Lane, dans lesquelles Lois vit ses propres aventures et élimine des méchants en faisant la une du Daily Planet grâce à son article. Et cette mise en avant du personnage ne s’arrête tout simplement jamais, à tel point qu’elle eut encore pas plus tard que l’année passée une série solo Lois Lane écrite par Greg Rucka.

Lois Lane finit au final toujours avec Superman, qu’importe les reboots de DC Comics. Elle est toujours actuellement en couple avec l’homme d’acier, avec qui elle eut un fils, Jonathan Kent, alias Superboy. Mais si son histoire s’arrêtait juste à la Terre-1, ce serait se voiler la face. En réalité, le personnage de Lois Lane eut tellement de succès au fil des ans qu’il fut adapté à toutes les sauces dans les différentes réalités alternatives. Lois fut ainsi l’héroïne Superwoman, ou une super-vilaine répondant au même surnom au sein du Syndicat du Crime ; elle eut l’occasion d’être une Green Lantern ou vit même sa conscience transférée dans le robot Red Tornado pour continuer à vivre. 

Il n’est donc pas étonnant que Lois Lane fut déjà adaptée à de maintes reprises au cinéma ou à la télévision. De Noel Neill dans le premier film Superman de 1948 à Bitsie Tulloch dans la prochaine série Superman & Lois en passant par Margot Kidder, Kate Bosworth ou même Amy Adams dans le DC Extended Universe, voire à la télévision sous les traits de Teri Hatcher ou Erica Durance, Lois Lane a déjà eu de multiples visages, mais reste au fond la même femme forte de DC.


La féminité de Lois Lane


Le trait de caractère qui revient souvent pour décrire Lois Lane est en effet sa force d’esprit. Présente dans toutes les histoires de l’homme d’acier depuis sa création, Lois a toujours été une femme forte et qui n’a peur de rien. Qu’elle soit protégée par Superman ou non, peu lui importe, elle vit son métier de journaliste investigatrice à 200 %. Au final, elle n’a besoin de personne sur le terrain car elle est aussi une femme qui sait ce qu’elle vaut et a énormément confiance en elle. 

Lois Lane va ainsi toujours favoriser une réussite professionnelle grâce à son travail et son talent journalistique, se battant au quotidien non seulement pour être l’égale de ses collègues masculins, mais aussi tout simplement pour etre la meilleure, allant même jusqu’à gagner un Pulitzer, la plus haute distinction dans le journalisme. Dans son travail au quotidien au Daily Planet, elle démontre ainsi un caractère bien trempé et une indépendance qui la caractérisent aussi en-dehors de son lieu de travail. 

La journaliste du Daily Planet travaille pour promouvoir la bonne information avant tout. Sa force résidant aussi dans sa détermination, elle travaille d’arrache-pied pour dévoiler la vérité au grand jour.

Ce qui est intéressant chez ce personnage, souvent trop associé à un simple love interest de Clark Kent/Superman, est que Lois Lane n’a beau pas avoir de super-pouvoir, elle n’a tout de même besoin de personne. L’aide de Superman est bien sûr la bienvenue dans certaines situations, mais elle la demande rarement. Elle préférera aller au charbon et réussir par elle-même, risquer sa vie plutôt que de demander de l’aide. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir Superman vaquer à ses occupations sur diverses missions de la Justice League sans être inquiété de laisser Lois seule car celle-ci sait se débrouiller. Après tout, elle avait déjà ce tempérament avant de rencontrer l’homme d’acier et il ne lui était rien arrivé !

Au delà d’être une femme, Lois Lane est aussi une mère. Son rôle maternel fut revisité au fil des ans en fonction des différents reboots, mais cet aspect là est bien marqué depuis l’arrivée de Jon Kent, le nouveau Superboy, fils de Superman et Lois. Bien qu’elle sache qu’il est clairement plus puissant qu’elle et qu’il ne peut quasiment rien lui arriver, celui-ci ayant hérité des pouvoirs de son père, cela n’empêchera pas Lois de vouloir “protéger son bébé” à tout prix. On a parfois l’impression qu’elle va régulièrement être même plus protectrice que Superman envers Jon ! Et oui, car même si les sous-vêtements de l’homme d’acier sont bien visibles, c’est effectivement Lois qui porte la culotte chez les Kent. 


L’image de Lois Lane


Lois Lane a en effet été conçue comme un personnage féministe avant l’heure. A l’instar d’une Wonder Woman à la même époque, Lois Lane représente la femme forte dès ses premières apparitions, mais s’émancipant par contre plus par son travail que par ses activités extra-curiculaires. C’est ainsi que le personnage se retrouve inspiré de femmes fortes de l’époque : Joe Schuster dessine le personnage sur base du mannequin Joanne Carter ; Jerry Siegel écrits les traits de caractère du personnage en se basant sur la journaliste fictive Torchy Blane incarnée par Glenda Farrell à l’écran ; Lois Lane a une personnalité influencée par la journaliste (réelle cette fois-ci) Nellie Bly ; et enfin, le personnage tire son nom de l’actrice Lola Lane

Rapidement, le personnage de Lois Lane est mis en avant comme une journaliste avec un fort intellect, égal à celui de Clark Kent/Superman. Ce n’est que peu de temps après qu’elle fut écrite comme la journaliste intrépide que nous connaissons, au point d’avoir ses propres aventures. L’évolution du personnage se fera parallèlement à celle de Superman, les deux personnages se rapprochant pour finir ensemble relativement rapidement. Sa relation avec l’homme d’acier et sa relation ambigüe avec Clark Kent se faciliteront lorsqu’elle découvrira le secret de Kent et le grand S sur son t-shirt. De journaliste avide d’exclusivités, elle évolue alors progressivement en femme aimante et protectrice, malgré l’indestructibilité de son chéri. L’une des récentes évolutions de Lois Lane la voit aussi devenir mère et s’accomplir dans ce rôle, montrant que Jon Kent/Superboy n’est pas seulement le fils de Superman mais aussi celui de Lois. 

Le personnage de Lois Lane a conservé ces traits de femme sans peur, intelligente et au tempérament bien trempé dans ses récentes adaptations, notamment celles de Kate Bosworth dans Superman Returns ou de Amy Adams dans le DC Extended Universe et plus particulièrement le film Man of Steel. A la télévision, le personnage sera bientot porté à l’écran par Bitsie Tulloch dans la série Superman & Lois, menant la série d’égal à égal avec son compagnon super-héroique et voyant pour la première fois Lois comme mère à l’écran. 

Lois Lane reste l’un des personnages féminins les plus appréciés des fans de comics, de par son tempérament plus que par sa relation avec Superman au final. Elle est même parmi les plus connues malgré qu’elle ne soit pas une super-héroïne. La preuve vivante qu’il ne faut pas de super-pouvoir pour être une power girl.


Vous avez manqué les derniers numéros de Power Girls ? Découvrez-les ici :

Chaque mois, nous produisons aussi quatre autres chroniques variées : Comics Out, qui se centre sur les personnages LGBT des comics (le mois passé : Miss America) ; The Dark Side, qui présente les vilains des comics (le mois passé : Cheetah) ; Agent Double, qui présente des acteurs/actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois passé : Ryan Reynolds) ; et le Top 5, qui présente un sujet différent chaque mois, comme les pires films DC des 20 dernières années.

Et si vous aimez notre contenu original, ne manquez pas nos One-Shots chaque semaine ! On y parle notamment des éléments qui font une bonne adaptation audio d’un comics ou bien d’un potentiel Spider-Verse au cinéma !

This content is available exclusively to members of this creator's Patreon at $4.99 or more.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.