Nouveau trailer pour « Venom »


Vous êtes peut-être en vacances, mais nous ici chez Univers des Comics, on ne chôme pas. Oui messieurs-dames, on est toujours sur le qui-vive tel un faucon pèlerin à attendre la news toute fraîche pour vous l’apporter sur un plateau. Donc là, vous pouvez prendre votre jus de fruit bien frais (trop tôt pour le Mojito ?) et vous asseoir confortablement car on a ENFIN le nouveau trailer de Venom. 

Si vous aviez été déçu du premier teaser où on ne voyait pas un brin de la grosse bebête, si vous aviez été peu rassasié par le second où l’on voyait Venom juste deux secondes, on vous rassure de suite : LÀ ON LE VOIT.

Sous tous les angles, l’ennemi juré de Spider-Man (re)naît devant nos yeux !

Avec un trailer de plus de 3 minutes, l’histoire semble un poil plus compréhensible, la vidéo étant moins coupée que les précédentes (sans toutefois raconter tout le film comme c’est trop souvent le cas avec les bandes-annonces désormais) : le Dr Carlton Drake (Riz Ahmed) directeur de Life Foundation, fait des expériences sur des cobayes humains (vivants c’est plus sympa) en leur implantant un symbiote visqueux, tandis que le reporter Eddy Brock (Tom Hardy), lui aussi infecté alors qu’il enquêtait dans les locaux de Life Foundation, endosse doucement mais sûrement sa part d’ombre, Venom, saupoudré d’un joli humour noir et d’une certaine jouissance. L’apparition de l’actrice Michelle Williams confirme également la présence de Anne Weying, l’ex-femme de Eddy Brock dans les comics. 

A savoir ce que vaut vraiment le long-métrage réalisé par Ruben Fleischer chez Sony qui s’accroche à la licence Spider-Man comme une poule aux oeufs d’or, il va falloir attendre encore un peu, la sortie en France étant fixée au 10 octobre 2018. On espère juste que Venom aura quelque chose de sérieux à proposer et ne se reposera pas (trop) sur les épaules d’un Super-Vilain iconique adoré des fans qu’ils ont demandé à corps et à cris depuis le Spider-Man 3 de Sam Raimi (2007).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.