REVIEW SANS SPOILER: X-Men: Apocalypse


ApocalypseCertains fans l’attendaient, d’autres pensent qu’il faudrait clôturer l’univers mais le film est bel et bien sorti avec, comme prévu, des gros points positifs et des gros points négatifs. Un bilan mitigé qui prêt à débat, des avis partagés et d’autres qui divergent, UDC.com vous propose sa REVIEW SANS SPOILER du dernier film en date de l’univers X-Men: X-Men: Apocalypse.

Dans son ensemble, c’est vrai que l’intrigue est sans doute fort bateau : le villain méchant qui veut prendre le contrôle de l’humanité et les gentils X-Men qui vont faire en sorte de le battre. Une intrigue prévisible avec des comportements de personnages classiques de films de super héros qui ne surprend donc pas mais qui s’en sort malgré tout pas si mal. En effet, l’histoire va quelque part, elle suit encore et toujours le fil rouge placé par la première trilogie qui est un discours sur l’acceptation des différences entre tous les êtres.

Peut-être qu’au bout de 6 films, il faudrait changer de disque diront certains mais dans un contexte social comme l’on connait aujourd’hui, cela fait du bien d’entendre encore ce genre de discours.

Au niveau des personnages, le gros point positif est le développement fait autour du personnage de Magneto. Bien que l’on connaissait déjà son histoire, une autre facette nous est dévoilée ce qui n’est pas pour nous déplaire. Egalement, l’intrigue autour du passé de Quicksilver pourrait être intéressante par la suite et pourrait même, selon moi, être développée dans un film solo.

Mais c’est là que l’on trouve l’un des gros points négatifs du film. En effet, est-ce qu’il y a trop de personnages à l’écran, je ne sais pas mais aucun des personnages n’est réellement développé et mis en avant. Psylocke est inintéressante au possible, voir inutile. Havok, qui pourtant est un personnage intéressant, est sous-exploité,… C’est fort dommage de voir que même des personnages que l’on connait depuis 6 films ne sont toujours pas développés et sont noyés dans l’histoire et les effets spéciaux.

Tout ça nous amène naturellement vers un jeu d’acteur assez insipide. Non pas qu’il soit mauvais, au contraire, mais Singer ne transcende pas du tout le jeu de ses vedettes qui pourtant, au vu de l’affiche, pourrait tout déboiter. En effet, avec un cast comme Fassbender, McAvoy et Lawrence, pour ne citer qu’eux, c’est assez dommage de n’être pas parvenu à faire mieux.

On notera quand même l’apparition de Stan Lee qui, tout le monde ne l’aura sans doute pas remarqué, passe à l’écran avec sa véritable femme dans les bras.

Dans un contexte  plus visuel, il faut souligner le travail fait sur les costumes. Il faut quand même dire que ce côté-là a été soigné. Egalement la BO qui, selon moi, a été bien travaillée. La musique reste très classique mais parvient malgré tout à se démarquer.

Un petit bémol probablement dû au complexe dans lequel nous sommes allés voir le film, c’est la 3D. Très molle par moment, surtout dans les gros plans de personnages.

Je conclurai par dire que malgré un ensemble sans doute décevant avec des nouveaux personnages sous-exploités et des anciens qui, malgré 6 films, ne sont toujours pas développés, le film pose des bases solides pour la suite. Peut-être faudrait-il changer les bases de la pyramide pour arriver à un nouveau souffle? Changer le réalisteur qui, pour rappel, a réalisé 4 films X-Men sur les 6 peut-être ?

Je vous pose la question. Dites-nous ce que vous en pensez dans les commentaires, nous prendrons plaisir à en discuter avec vous.

Laisser un commentaire