DANS LES COULISSES: Jimmy Palmiotti


Biographie :

Né le 4 août 1961, James Palmiotti a étudié à la High School of Art and Design. C’est un scénariste et encreur de comics Il a débuté les comics chez Marvel comme encreur sur des titres comme Punisher, Ghost Rider, The Nam et Marvel 2099. Après de nombreuses collaborations avec son ami Joe Quesada notamment sur des titres comme Ash (qu’ils ont co-créé, avec Painkiller Jane) et Daredevil (en particulier le «Guardian Devil» écrit par Kevin Smith). Il a ensuite travaillé pour Dark Horse pendant le run de Doug Mahnke sur X.

Il a ensuite créé sa propre société d’édition, créant plusieurs personnages (voir plus haut). En 1998, Event Comics a été contrainte de faire plusieurs livres pour Marvel Comics, surnommé Marvel Knights.

Après de nombreux scénarios pour jeux vidéos ou comics, podcast, encrages, Palmiotti est venu travailler chez DC et a rencontré sa femme, Amanda Conner.

 

Bibliographie : 

Sans Amanda Conner

  • Venom: Sinner Takes All marque l’apparition de She-Venom.
  • The Resistance : L’histoire prend place dans une ville de New York dystopique en 2280. La Global Control Commission (GCC) a amené l’ordre au chaos et à l’anarchie, mais elle est aussi corrompue et oppressive que sous un régime totalitaire. Un jeune hacker nommé Brian Sturm rejoint la résistance pour lutter contre la GCC.
  • 21 Down raconte l’histoire de Preston Kills, qui peut savoir comment les gens vont mourir. Preston sait aussi qu’il va mourir à l’âge de 21 ans.
  • Cloudburst : Lauren Moore est une brillante jeune scientifique et créatrice de Cloudburst : un satellite massif conçu pour contrôler les précipitations sur les planètes sèches. Ce que Lauren ne sait pas, c’est que les soldats escortant le navire ont été envoyés pour supprimer les colons existants pour faire place aux nouveaux.
  • MonolithAu début, le lecteur est présenté à Alice Cohen alors qu’elle reçoit l’héritage de sa grand-mère récemment décédée. Cet héritage se compose d’une maison isolée dans une région de Brooklyn où tous les autres bâtiments ont été détruits.
  • Jonah Hex regroupe plusieurs comics du héros.
  • Uncle Sam and the Freedom Fighters est un comics du groupe de super-héros appartenant à DC Comics.
  • The Hills Have Eyes: The Beginning est un préquelle au film The Hills Have Eyes.
  • Back to Brooklyn est un comics sur le crime.
  • The Last Resort : Après un accident d’avion des passagers débarquent sur une île tropicale où une catastrophe biologique a donné lieu à une infestation mortelle.
  • Random Acts of Violence : raconte l’histoire d’Ezra et Todd, qui créent un comics d’horreur qui semble prendre vie.
  • Jonah Hex: No Way Back dévoile une aventure du héros défiguré du Far-West.
  • What If: Avengers vs X-MenUne des célèbres What If ? de Marvel qui concerne l’événement Avengers vs X-Men.
  • BatwingPalmiotti et Gray recréent le personnage de Batwing.
  • Daredevil: Dark Nights : Le héros aveugle se retrouve à Miami pour accompagner un témoin sur une affaire qui implique un gros trafiquant de drogue.
  • Queen Crab 
  • Retrovirus
  • Weapon of God est un comics d’aventure sur la religion.
  • Forager
  • Denver
  • Wool suit la vie de Holston, shérif du Silo, une installation sous-terraine située sous les ruines d’une Terre post-apocalyptique.

Avec Amanda Conner

 

  • The Pro est une parodie de comics où le personnage principal est une prostituée qui obtient des super-pouvoirs.
  • Power Girl (volumes 1, 2 et Power Tripdévoile la vie de Power Girl.
  • Terra est une aventure de l’héroïne méconnue du même nom.
  • Harley Quinn (Harley Quinn #0-8) raconte l’histoire de l’anti-héroïne la plus connue de Gotham avec un style de plus en plus déjanté.

Faits divers :

-Palmiotti a co-scénarisé, avec Garth Ennis, des jeux vidéos The Punisher et Ghost Rider qui s’inspirent des films.

-Il a aussi scénarisé la série animée Marvel Superhero Squad et le jeu Mortal Kombat vs. DC Universe.

-En juillet 2010, il a commencé à enregistrer Listen to Jimmy, un podcast avec l’artiste canadien « Monster Mike » Campbell et  une émission de radio sur la culture pop Where Monsters Dwell.

-En juin 2013, Palmiotti a été le conférencier principal pour la cérémonie de remise des prix Inkwell Awards 2013 à HeroesCon à Charlotte, en Caroline du Nord.

-Son Twitter : https://twitter.com/jpalmiotti?lang=fr

-Son Facebook : https://www.facebook.com/jimmypalmotti/?fref=ts

 

UNE OEUVRE A LA LOUPE

Power Girl Tomes 1 et 2

Si vous avez envie de lire un comics sombre, perplexe et classique, ne lisez pas Power Girl !

« Avec cette série, les scénaristes Justin Gray et Jimmy Palmiotti offrent un nouveau souffle à la séduisante héroïne. L’humour et l’action y sont omniprésentes, étayées par le trait clair et dynamique d’Amanda Conner. Un retour fracassant à poursuivre tout de suite ! » Préface des comics

Le comics débute alors que nous assistons à un récapitulatif qui nous propulse directement dans l’aventure de Karen Starr/Power Girl.

Le premier tome intitulé « Un nouveau départ » nous introduit autant l’héroïne que son alter ego qui se retrouve en bien mauvaise posture face à l’Ultra-Humanite, un gorille doué de télépathie. En effet il cherche à s’emparer constamment de nouveaux cerveaux sur lesquels il compte faire des expériences et c’est après celui de Power Girl qu’il en a !

Après s’être faite attraper, l’héroïne est aux mains du singe. La Société de Justice arrive et détruit tous les robots lancés par le gorille sur la ville.

Au fil du temps l’héroïne devient plus adulte, menant sa propre entreprise, faisant face à de plus en plus d’ennemis parmi ceux-ci on retrouve un lézard géant, sa cavalière et trois extraterrestres !

 A la fin du premier volume, Power Girl est une héroïne qui arrive enfin à équilibrer sa vie quotidienne et celle de super-héroïne.

Le second tome débute alors que Vartox, un extraterrestre présenté de la façon suivante, arrive :

Nom : Vernon O’valeron alias Vartox

Description : Mâle super sexy de la planète Valeron

Espérance de vie : à déterminer par les éditeurs.

Vartox est un « conquérant » inter-galactique qui ramène une créature abominable pour la battre afin de prouver sa valeur à Karen. Evidemment, cela ne se passe pas comme prévu et Power Girl arrive au secours de Vartox qui, comme tous les personnages énervants et en bon conquérant, parle de lui à la troisième personne« 

 » V-Vartox voulait utiliser un portail pour renvoyer le IX Négapic dans sa prison sous-universelle une fois qu’il t’aurait suffisamment impressionnée.

PG-Et qu’est-ce que tu attends ?

V-Eh bien, la laisse de téléportation a été détruite, toute à l’heure.

PG-Attends, c’était censé être une mise en scène ? Tu voulais faire semblant de gagner pour que je tombe amoureuse de toi ?

V-Tu simplifies les choses, mais on peut dire cela ainsi, oui. « 

En réalité, Vartox a besoin de Power Girl car sur sa planète, une bombe stérilisante à été lâchée et il a donc besoin d’une femme pour inverser les effets de la bombe (grâce à un appareil appelé l’engrossi-rayon. Si Si.)

Après le service rendu, Power Girl rentre sur Terre et affronte une ancienne ennemie.

Power Girl est un comics à contre-courant. Elle relâche ses ennemis qui, le plus souvent on une bonne raison de faire ce qu’il font. Elle se lie même d’amitié avec certains d’entre eux ! (Vartox ou les trois extraterrestres). Bref Power Girl est un comics coloré, joyeux, sexy et avec beaucoup d’humour.

Si vous avez envie de ne pas vous prendre la tête en lisant un comics, lisez Power Girl !

Laisser un commentaire