DANS LES COULISSES: Kyle Higgins


Alors que les deux derniers volumes de Dans les Coulisses étaient consacrés à deux artistes un peu moins connus que John Romita Jr. et Mark Millar, voici un numéro sur le dessinateur et réalisateur Kyle Higgins !

Depuis maintenant 6 ou 7 années, Higgins fait partie intégrante du paysage artistique de DC. Ayant surtout travaillé pendant la renaissance DC, celui-ci a notamment réinventé les personnages de Nightwing dont il a scénarisé les 5 albums et Deathstroke. Ce qui nous amène au comics que l’on va découvrir :

 

UNE OEUVRE A LA LOUPE

Deathstroke: Legacy

Kyle Higgins et Joe Bennett

L’histoire débute alors que Slade Wilson alias Deathstroke récupère un contrat placé sur la tête de Jeffrey Bode, un scientifique et ingénieur allemand devenu trafiquant d’armes nucléaires. Pour ce travail, il est accompagné d’un groupe de 3 jeunes qui se font appeler « La Meute« . En réalité, la récupération du secret nucléaire n’est qu’un leurre mis en place par une tierce personne. Bode donne une mallette à Wilson juste avant d’exploser. Alors que Slade essaye de remonter la piste pour découvrir celui qui a placé ce contrat sur la tête de Bode, il se fait attaquer.

Après s’être sorti de cette embuscade et avoir tué les membres de La Meute, Slade repart à l’affut d’un autre contrat. Cependant, lorsqu’il obtient un autre contrat et met en place sa stratégie, il se fait de nouveau attaquer par un homme habillé d’une manière assez étrange: celui-ci est vêtu de vert et de violet. Slade tue cet assassin dénommé Legacy mais se retrouve confronté quelques jours plus tard à un autre homme vêtu de la même manière. On découvre ensuite un homme, Monsieur Malak, qui a rendez-vous avec les parents d’April, une des membres de La Meute. Malak se voit offrir une belle somme en échange de la vie de Wilson à une condition : qu’il porte le costume vert et violet de Legacy que Deathstroke sache que ce sont les mêmes personnes qui veulent le tuer.

Wilson ouvre ensuite la mallette et découvre le masque et le sabre de Ravager, alias Grant Wilson, son fils, qui semble être encore en vie. Deathstoke mène son enquête qui le mène jusque chez les parents d’April où il découvre son fils en tenue de combat. Père et fils s’affrontent alors dans un océan de sang et de haine, l’élève tentant de dépasser le maître. Les deux hommes se rendent ensuite compte qu’ils sont aussi forts l’un que l’autre et ils se retrouvent au bord de la mort alors que les parents d’April rejoignent Deathstroke.

Le comics se finit alors que Slade tue les parents d’April et que Grant Wilson s’échappe.

Deathstrokz: Legacy (ou L’Heritage de Deathstroke en VF) est un comics qui traite, comme son nom l’indique, d’une histoire de famille. Le scénario de Higgins est plutôt simple car il suit tous les codes de l’enquête, ceux même qu’il avait déjà utilisé dans le comics Gates Of Gotham. Ce parti pris de raconter une histoire du coté des « méchants » (même si Slade tient plus de l’anti-héros que du vrai méchant) aurait pu être plus développé et mis en avant. Il aurait pu, par exemple, se retrouver à affronter un héros (pourquoi pas Batman) pour nous plonger complétement dans la psyché du personnage.

Deathstroke: Legacy est un titre à double sens, le premier étant bien évidemment le nom du personnage qui veut tuer le protagoniste mais on découvre aussi de nombreux flashbacks qui semblent donner un motif à Grant et qui perpétue l’héritage de l’anti-héros avec son fils Grant. Higgins aurait peut-être dû garder l’identité de l’antagoniste secrète un peu plus longtemps pour donner un effet de surprise plus intense.

L’enquête violente et destructrice de Deathstroke est bien faite, chaque situation a sa raison d’être tout comme les flashbacks sur Slade et Grant qui mettent en place la haine du fils envers son père. Les enjeux du comics ne sont pas énormes et se limitent à l’affrontement entre Slade et Grant car les personnages secondaires sont très peu utilisés une fois Grant introduit dans le comics.

L’héritage de Deathstroke nous fait aimer ce personnage finalement peu connu de l’univers DC alors que c’est l’un des meilleurs assassins de cet univers.

 

Biographie :

Né le 18 juin 1985 dans l’Illinois, Kyle Higgins a découvert à l’âge de 7 ans le tout premier Superman de 1978 qui a commencé sa passion pour les comics et le cinéma. Il fait ensuite des études de cinéma. Tout d’abord deux années d’études à l’Université d’Iowa, puis, il est transféré au programme de production cinématographique de l’Université Chapman à Orange, en Californie où il obtient son diplôme. Enfin, il fait un stage chez The Donner’s Company où il rencontre l’homme qui a créé sa passion pour les comics et le cinéma, Richard Donner. Celui-ci initie alors Higgins aux comics et au cinéma.

Après avoir écrit et dirigé son film de fin d’études intitulé The League, sur le syndicat des super-héros des années 1960 à Chicago, Higgins a passé un an à écrire pour Marvel Comics avant d’écrire les back-up des comics Detective Comics Annual et Batman Annual. Il a ensuite co-crée le personnage de Nightrunner qui a divisé les fans puis il s’est attelé, avec Scott Snyder (que vous pouvez retrouver dans cette chronique)  au scénario de Gates of Gotham, un comics original centré sur l’histoire mythique de Gotham.

Lors du renouveau DC avec les New 52, Higgins s’est mis a travaillé sur Nightwing, reliant souvent ses histoires à celles de Snyder qui travaillait sur Batman. Il travaille ensuite sur Deathstroke et Batman Beyond 2.0. Il rejoint l’équipe créative de Batman Eternal en 2014 suite à son travail sur Nightwing.

En janvier 2014, Higgins annonce la création de C.O.W.L, publié chez Image, qui reprend le monde créé par Higgins dans son court-métrage. Dessiné par Rod Reis, C.O.W.L retrouve l’atmosphère noire des années 60 et le drame politique mis en place par Higgins.

 

Faits Divers :

-Vous pouvez retrouver la bande-annonce de son court-métrage ici.

-Voici la fiche IMBD du court-métrage The League.

-Voici le compte Twitter de Kyle Higgins : https://twitter.com/kyledhiggins

-Vous pouvez retrouver la fiche du comics C.O.W.L

-Voici son Facebook : https://www.facebook.com/kyle.d.higgins

 

Bibliographie :

Chez Marvel Comics :

Captain America Theater of War: Prisoners of Duty

Captain America #616

Supreme Power vol. 2

Avengers Origins: Vision

Death of Wolverine: The Logan Legacy #3 

Chez Image Comics :

C.O.W.L. :

Volume 1: Principles of Power

-« The Grey Raven Soars in « Raven’s First Flight! » »

Volume 2: The Greater Good

Chez DC Comics :

-Detective Comics Annual #12 (où Higgins a crée le personnage de Nightrunner)

Batman Annual #28

Batman: Gates of Gotham

Deathstroke: Legacy

Nightwing vol. 1, 2,3,4 et 5

Masters of the Universe vol. 2

Batman Beyond 2.0

Secret Origins vol.3 #1

Batman Eternal #22-39

 

Récemment, Higgins a réalisé un autre court-métrage intitulé The Shadow Hours.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.