COMICS OUT: Renee Montoya


Comics Out, la chronique LGBT par excellence, est de retour en ce mois d’avril. Aujourd’hui, comme chaque mois, nous analyserons un personnage de comics faisant partie de la communauté LGBTQ+ et verrons en quoi sa représentation actuelle fait honneur à la communauté LGBTQ+ ou en quoi elle pourrait être améliorée. Le personnage du jour sera Renee Montoya, mais qui est-elle ? Excellente question ! Répondons y sans plus tarder.


Qui est Renee Montoya ?


Bienvenue à Gotham City, d’où proviennent les esprits les plus torturés. Après Harley Quinn le mois passé, nous retrouvons une autre résidente de la ville protégée par le Chevalier noir en la personne de Renee Montoya. Le personnage est créé en 1992 par Bruce Timm, Paul Dini et Mitch Brian, destiné à la série animée Batman: The Animated Series, mais débutera aussi conjointement sur papier dans les pages du Batman #475. 

Montoya est une inspectrice de la police de Gotham City, travaillant en duo avec d’autres inspecteurs du GCPD bien connus des fans de comics, tout d’abord Harvey Bullock puis Crispus Allen. Son rôle gagnera en importance au fil des ans, étant notamment avec Bullock et le Commissaire Jim Gordon l’un des trois membres du GCPD à rester pour protéger Gotham durant les évènements de “No Man’s Land”, qui voit la ville de Gotham coupée de tout accès et dominée par le crime après un tremblement de terre ravageant la ville dans l’arc narratif “Cataclysm” dans les pages de Batman et Detective Comics

Le rôle de Renee Montoya gagnera surtout en importance en 2002 lorsqu’elle devient un des personnages principaux de la série de comics Gotham Central écrite par Greg Rucka et Ed Brubaker et qui connut un franc succès durant 5 ans. Montoya apparut ensuite plus régulièrement dans Detective Comics mais son histoire prendra un véritable tournant dans les pages de la série 52, relatant l’année non narrée après les évènements d’Infinite Crisis. Le status quo du personnage change fortement car Montoya est entrainée par Victor Sage et reprend le surnom de The Question, une détective privée sans visage, désormais détachée de la police de Gotham City. 

Renee Montoya est malheureusement moins présente depuis le reboot The New 52 de DC meme si elle y apparait de manière sporadique dans Detective Comics avant de redevenir The Question dans le Lois Lane #1. Cela n’aura pas empêché le personnage d’apparaitre dans un épisode de la série Gotham sous les traits de Victoria Cartagena, mais les fans du DC Extended Universe se souviendront surtout de son rôle substanciel dans le film Birds of Prey (and the Fantabulous Emancipation of one Harley Quinn), où elle est interprétée par Rosie Pérez. Nous n’avons malheureusement encore jamais pu la voir en The Question, que ce soit au cinéma ou à la télévision. Pourtant, le personnage amène sa part dans la diversité des personnages avec son origine latino-américaine mais aussi son orientation sexuelle.


Renee Montoya et son homosexualité


Renee Montoya est en effet homosexuelle. Malheureusement pour elle, elle n’aura pas eu l’occasion de faire son coming-out comme elle l’aurait souhaité et en a ainsi pas mal souffert. C’est effectivement dans les pages de Gotham Central que le reste de la ville de Gotham City apprend l’homosexualité de Montoya, contre son gré, et révélant ainsi par la même occasion aux lecteurs l’orientation sexuelle du personnage. C’est le vilain Double-Face (dont on parlait justement la semaine passée !) qui avait une dent contre elle et avait obtenu l’information d’une manière inconnue. Double-Face fait fuiter l’information pour nuire à la réputation de Montoya, qui ne l’avait pas encore dit à sa famille. Cette dernière n’accepte pas l’homosexualité de Renee et coupe les ponts avec elle. 

Nous commencerons à la voir en couple dans les années suivantes, Montoya débutant une relation avec Kate Kane, qu’elle côtoie aussi au sein de la Bat-Family vu qu’il s’agit de l’alter ego de Batwoman. Sans doute le couple homosexuel le plus connu de la Bat-Family, Renee et Kate ont pu faire équipe sur le terrain à plusieurs reprises dans les pages de Detective Comics en 2010 et 2011, mais aussi partager une romance en-dehors du terrain, mais leur relation s’est terminée au vu du caractère fort des deux personnages. Suite au changement de continuité en 2012 de DC Comics (The New 52), ce n’est qu’en 2019 dans le dernier numéro de Batwoman que Renee Montoya se remet en couple avec Kate Kane/Batwoman.

Renee Montoya est ouvertement homosexuelle et renvoie l’image d’une femme libérée, malgré le traumatisme lié à la divulgation de son orientation sexuelle par Double-Face. Sa relation avec Batwoman permet aussi de ne pas tomber dans les clichés que les gens ont parfois en tête d’une relation homosexuelle, Renee n’étant pas garçon manqué pour un sou et ce, malgré son travail. Renee assume qui elle est qu’importe la situation et cela contribue à son image de femme forte indépendante que l’on a d’elle, que ce soit en inspectrice de police ou en tant que The Question. Elle va effectivement casser les codes, portant même un costume trois pièces et un chapeau en tant que The Question, tout en montrant qu’on peut rester féminine dans une telle tenue et être homosexuelle en même temps. Plus aucun doute pour ses détracteurs en la voyant : pourquoi serait-ce un problème d’être homosexuel, et d’autant plus à Gotham City ? Vous avez la réponse à votre question.


Renee Montoya et l’évolution de son image


Comme beaucoup de personnages de comics faisant partie de la communauté LGBTQ+, Renee Montoya n’avait pas été conçue comme homosexuelle, ou du moins ne l’avait pas été dévoilée comme telle. Il faudra attendre presque dix ans avant que l’orientation sexuelle du personnage soit révélée, en faisant immédiatement l’un des personnages LGBT les plus appréciés de DC Comics, avec une histoire qui fera peut-être écho chez certains. Par la décision de sa famille de couper les ponts après la divulgation de son homosexualité, DC lance un message fort en dénonçant indirectement ce genre de comportement de non-acceptation qui est malheureusement encore trop d’actualité aujourd’hui. Malheureusement, par ce biais, DC renvoie aussi indirectement l’image d’une société qui ne change pas, renvoyant ainsi une crainte supplémentaire à ceux qui n’osaient déjà pas faire leur coming-out dans leur famille. Il faut bien sûr remettre dans le contexte de l’époque, vu que ces évènements datent tout de même d’il y a vingt ans. 

Fort heureusement, le personnage de Renee Montoya a très vite évolué et ces évènements ont même pu l’aider à se libérer. Grâce à cela, cela nous a permis d’avoir des adaptations du personnage fidèles à son orientation sexuelle, sans en faire pour autant le sujet principal du personnage. Dans la série Gotham, Victoria Cartagena incarne une Renee Montoya qui est clairement dépeinte comme homosexuelle, en tant qu’ex-copine de Barbara Kean, avant que cette dernière se mette en couple avec Jim Gordon. Lorsque Barbara revient vers elle, Renee refuse car elle se rend compte que Barbara est toujours amoureuse de Jim Gordon. Malheureusement, le rôle de Montoya ne s’étendra pas plus que cela et elle n’apparaitra plus que de manière sporadique sur la première saison. 

Les autres adaptations se feront même plus discrètes au niveau de son orientation sexuelle. Dans le film animé Batman: Bad Blood, le spectateur se voit teasé d’une éventuelle relation entre Kate Kane/Batwoman et Renee Montoya mais rien n’est jamais concrètement dit à part quelques sous-entendus. Au cinéma, dans Birds of Prey (and the Fantabulous Emancipation of one Harley Quinn), l’orientation sexuelle de Renee n’est au final pas évoquée clairement, même si nous la suivons dans le parcours similaire à celui emprunté dans les comics à la suite de son coming-out, à savoir sa démission de la police. Le personnage forme en effet les Birds of Prey avec Helena Bertinelli/Huntress et Dinah Lance/Black Canary mais nous ignorons si nous reverrons cette interprétation par Rosie Pérez à l’avenir.


Vous l’aurez donc compris, Renee Montoya est déjà plutôt un exemple en terme de représentation de la communauté LGBTQ+ dans les comics. Il nous manquerait cependant de la voir mieux représentée dans une adaptation, que ce soit en film ou en série. DC Entertainment, si vous nous lisez, nous sommes partants pour une série HBO Max sur The Question ! Et vous, chers lecteurs, qu’en diriez-vous ? Dites-le nous dans les commentaires !

Vous avez manqué les derniers numéros de Comics Out ? Retrouvez-les ci-dessous :

Chaque mois, nous produisons aussi quatre autres chroniques que vous apprécierez certainement : Power Girls, qui présente des personnages féminins des comics (le mois passé : Wasp) ; The Dark Side qui se centre sur les vilains des comics (le mois passé : Kingpin) ; Agent Double, qui présente des acteurs/actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois passé : Natalie Portman) ; et le TOP 5, qui aborde chaque mois un thème différent sous forme de top 5, comme les versions alternatives de Deadpool les plus décalées.

Retrouvez aussi notre autre contenu original, nos One-Shots ! On y parle de sujets divers et variés, comme les projets de DC pour le futur proche ou encore la manière dont le SnyderVerse pourrait continuer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.