L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

Les comics écrits et dessinés par Jeff Lemire – ITWV of Jeff Lemire 6/9

5 comics à découvrir avec Jeff Lemire au scénario et au dessin !

Bienvenue dans ce nouveau numéro de Into the Writer-Verse of Jeff Lemire ! Dans le cadre de cette série, nous vous proposons notamment trois sélections de lecture selon trois axes différents. Après avoir abordé les comics primés de l’auteur canadien le mois dernier, nous nous pencherons sur l’aspect plus technique des comics aujourd’hui. En effet, certains l’ignorent peut-être mais Jeff Lemire est non seulement auteur mais aussi dessinateur. Rentrant dans la catégorie “cartooniste” dès ses premières oeuvres, il a ainsi occupé les deux postes sur bon nombre de comics. Voici notre sélection de 5 comics à la fois écrits et dessinés par Jeff Lemire.


The Nobody

The Nobody est le comics qui a marqué les débuts de Jeff Lemire chez un éditeur majeur, à savoir DC Comics, plus précisément sous le label Vertigo. Le comics, publié en tant que roman graphique, s’inspire du personnage de l’Homme Invisible et l’insère dans un environnement dont Lemire est assez coutumier : une petite ville rurale. Il s’agit aussi d’un des rares comics sur lequel Lemire a aussi fait les couleurs lui-même, jouant avec une alternance de noir, de blanc et de bleu ciel.

Envie de lire un comics dérivé de The Sandman ?

=> Lire COMICS OUT: Death – The Time fo Your Life <=

Quand et où a été publié The Nobody ?

Dans sa version original, The Nobody a été publié sous la forme d’un roman graphique relié en 2009 sous le défunt label Vertigo de DC Comics.

En version française, le comics a été publié aussi tôt qu’en 2010 chez Panini Comics lorsque ceux-ci avaient la license DC Comics dans leur portfolio. Depuis, considéré avant tout comme une création indépendante de DC, The Nobody a changé d’éditeur et a été publié par Futuropolis en 2020, éditeur qui avait déjà publié d’autres oeuvres de l’auteur telles que Essex County, The Underwater Welder et Roughneck.

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire OLD BUT GOLD: Love and Rockets <=

Ce que dit le synopsis

Le petit village isolé de pêcheurs de Large Mouth n’a jamais rien connu de trépidant – jusqu’à l’arrivée d’un étranger. Entouré de bandages de la tête aux pieds et portant d’étranges lunettes, cet étranger s’est installé calmement dans le motel de la ville. La curiosité amènera cependant les habitants du village à en apprendre davantage sur son passé et le terrible accident qui l’a défiguré. Au final, le village accepte cet étranger comme l’un de leurs, mais ses bandages cachent-ils plus que de simples cicatrices ?

Synopsis traduit de The Nobody publié chez Vertigo/DC Comics

Ce que nous en pensons

The Nobody est dans la parfaite lignée de son comics précédent, l’énorme succès que fut Essex County, même s’il a peut-être un peu trop souffert de la comparaison. Il s’agit d’une histoire relativement courte, racontée de manière assez cinématographique et plongeant le lecteur dans le mystère de cet étranger qui revisite l’Homme Invisible de H.G. Wells. Il s’agit d’une belle exploration de la curiosité malsaine et du voyeurisme dont les gens peuvent parfois faire usage. C’est une exploration à travers ce personnage du rejet par les autres à cause de l’apparence et, indirectement, de la cruauté des gens et des idées préconçues qu’ils se font au premier regard.

=> se procurer The Nobody par Jeff Lemire <=


Sweet Tooth

Juste après The Nobody, Jeff Lemire a écrit et dessiné une plus longue histoire et certainement plus connue du grand public depuis son adaptation sur Netflix : Sweet Tooth. L’histoire post-apocalyptique suit l’émergence d’une génération d’enfants hybrides humains-animaux avec pour protagoniste principal le jeune personnage attachant de Gus, dont le rôle deviendra bien vite plus grand qu’on ne le pensait.

Quand et où a été publié Sweet Tooth ?

Dans sa version originale, Sweet Tooth a été publié mensuellement à travers 40 numéros entre 2009 et 2012 chez DC Comics sous le label Vertigo. Ceux-ci ont progressivement été regroupés en 6 tomes brochés entre 2010 et 2013. Après la conclusion de la série, celle-ci fut rééditée en 3 tomes reliés deluxe entre 2015 et 2016, puis finalement en un tome compendium regroupant l’intégralité de la série originale, publié en 2021 à l’occasion du lancement de son adaptation sur Netflix.

Après la série initiale, Sweet Tooth a aussi eu droit à une histoire courte de 8 pages en 2015, Sweet Tooth: Black, au sein de l’anthologie Vertigo Quarterly CMYK, mais surtout une suite sous la forme de la mini-série Sweet Tooth: The Return, qui explore ce monde 300 ans après les évènements de la série originale. The Return fut publiée entre 2020 et 2021 sous le nouveau label de DC Comics, le DC Black Label, avant d’être réédités en un seul tome broché en 2021, numéroté comme le tome 7 de la série.

En version française, Sweet Tooth a été publiée initialement en 3 tomes (correspondant aux 3 deluxe originaux) chez Urban Comics, qui détient alal license DC Comics, sous la collection Vertigo peu de temps après leur sortie VO entre 2015 et 2016. Plus récemment, la série a été rééditée en vue de Sweet Tooth: The Return et publiée dans la nouvelle collection DC Black Label en 2021 en 4 tomes, à savoir les 3 tomes initiaux réédités et un tome 4 correspondant à The Return.

Que dit le synopsis ?

Il y a sept ans, une pandémie s’est répandue tel un feu de forêt et a tué des millions de personnes. Tous les enfants nés après la pandémie font partie d’une nouvelle race d’hybrides humains-animaux. Gus est l’un de ces enfants : un garçon avec une bonne âme, qui aime les sucreries – et qui ressemble à un cerf.
Mais les enfants comme Gus ont un prix sur leur tête. Lorsque de vicieux chasseurs font une descente dans la forêt isolée dans laquelle il habite, un homme mystérieux et violent nommé Jepperd sauve Gus. L’étrange colosse promet à Gus de l’emmener à la Réserve, un endroit sûr pour les enfants hybrides dont beaucoup doutent de l’existence.
Alors que les deux protagonistes passent cette dangereuse nouvelle frontière américaine, est-ce que Jeppard va corrompre ce garçon qu’il a surnommé “Bec à sucre” ou le coeur de Gus changera-t-il Jepperd à jamais ?

Synopsis traduit de Sweet Tooth Book One publié par Vertigo/DC Comics

Ce que nous en pensons

Sweet Tooth est ce genre d’histoire qui part dans une direction que le lecteur n’aurait pas imaginé, et ce dès les premiers chapitres. De rebondissement en rebondissement, l’histoire emmène le lecteur dans un récit où le fait de choisir sa propre famille n’aura jamais été aussi vrai. Certainement l’une des meilleures histoires de Jeff Lemire, à la fois l’une des plus originales et l’une des plus proches de notre monde, Sweet Tooth est un immanquable, qu’on soit fan de Lemire ou non.

=> se procurer Sweet Tooth tome 1 par Jeff Lemire <=


Royal City

Royal City est le comics qui marquait le retour au dessin de Jeff Lemire après plus de cinq ans uniquement à l’écriture. Ce retour au dessin, il le fait sur la lancée du succès d’autres titres indépendants de sa création, Descender et Black Hammer, et connait le succès à nouveau avec Royal City, dans un tout autre style que les deux comics précités.

Quand et où a été publié Royal City ?

Dans sa version originale, Royal City aura été publiée pendant un peu plus d’un an, entre 2017 et 2018, sous la forme de 14 numéros. Ceux-ci furent progressivement collectés en 3 tomes brochés, également entre 2017 et 2018, avant de voir l’intégralité de la série être publiée en un seul tome relié en 2020.

Pour la version française, c’est Urban Comics qui a obtenu les droits du comics indépendant, à l’instar d’autres comics indé de Lemire comme Descender, Black Hammer ou Gideon Falls. La série fut publiée en 3 tomes entre 2018 et 2019.

Ce que dit le synopsis

Dans son projet le plus ambitieux et le plus personnel jusqu’à présent, JEFF LEMIRE délivre l’histoire touchante et captivante d’une famille issue de la petite ville industrielle de ROYAL CITY et des esprits qui les hantent.
De retour dans le territoire littéraire et thématique préféré de Lemire après le roman graphique ESSEX COUNTY, ROYAL CITY suit Patrick Pike, un auteur en déclin qui retourne à contre-coeur dans la ville industrielle autrefois florissante dans laquelle il a grandi. Patrick est rapidement aspiré dans les histoires de ses frère et soeur, de sa mère autoritaire et de son père abattu, qui sont tous hantés par des versions différentes de son plus jeune frère, Tommy, mort par noyade il y a des années.
Alors que chaque membre de la famille tente de garder la tête hors de l’eau, ils se rendent rapidement compte que la mort de Tommy n’est pas le seul sombre secret qui déchire la ville et la famille. Est-ce que chaque Pike pourra passer au-delà de la culpabilité qu’ils ressentent par rapport à la mort de Tommy et faire la paix avec les différentes versions de Tommy qui les hantent, ou sombreront-ils tous comme le fantôme de celui-ci ?
ROYAL CITY promet d’être une histoire dense et un roman graphique sérialisé qui retrace les vies, amours et pertes d’une famille troublée et d’une ville en déclin à travers trois décennies.

Synopsis traduit de Royal City Vol. 1: Next of Kin publié chez Image Comics

Ce que nous en pensons

Royal City est une histoire intelligemment écrite et profondément émouvante. Malgré la complexité de son intrigue, la compréhension de celle-ci se fait toute seule tant l’histoire se développe naturellement. Il s’agit certainement de l’une des histoires les plus intelligentes de Lemire, qui aborde ici avec brio des thèmes familiaux souvent durs à aborder.

=> se procurer Royal City tome 1 : “Famille décomposée” par Jeff Lemire <=


Mazebook

Nominé comme meilleur roman graphique (réédition) à la récente édition des Eisner Awards, Mazebook est l’une des plus récentes oeuvres qui transpire la sauce Lemire par excellence. Dans cette mini-série, Jeff Lemire approfondit à peu près tout ce qui a fait son succès dans l’une de ses oeuvres les plus abouties.

Quand et où a été publié Mazebook ?

Dans sa version originale, Mazebook fut d’abord une mini-série en 5 numéros publiée fin 2021 et début 2022 chez Dark Horse Comics. Une fois terminée, celle-ci fut ensuite publiée dans son intégralité dans un tome relié publié en 2022.

En version française, Mazebook fut publié peu de temps après la version originale, en 2022, chez l’éditeur Futuropolis, qui publie aussi d’autres oeuvres de l’auteur, comme Essex County, The Underwater Welder ou même The Nobody, cité plus haut. En VF, le comics est publié sous le titre Le labyrinthe inachevé.

Ce que dit le synopsis

Un inspecteur dans le bâtiment vit seul et pleure toujours le décès de sa fille passionnée de labyrinthes. Un soir, il reçoit un appel d’une fille affirmant être sa fille et être coincée au milieu d’un labyrinthe. Convaincu que son enfant le contacte de l’au-delà, il se met à utiliser un labyrinthe inachevé dans un de ses journaux et la carte de la ville pour tracer un chemin étriqué à travers une autre dimension et part dans une aventure intense et mélancolique pour ramener sa fille.

Synopsis traduit de Mazebook publié chez Dark Horse Comics

Ce que nous en pensons

Mazebook est typiquement l’une des récentes oeuvres de Jeff Lemire qui prouve qu’il est non seulement plein de talent, mais aussi que celui-ci ne cesse d’élever son niveau. Extrêmement prenante, loin d’être linéaire et retournant le cerveau, l’histoire de Mazebook est l’une des meilleures que nous ayons pu lire jusqu’à présent. Abordant avec une justesse inouïe le thème du deuil parental, la conclusion de Mazebook laisse le lecteur avec une larme à l’oeil et un sourire aux lèvres en même temps.

=> se procurer Le Labyrinthe inachevé par Jeff Lemire <=


Fishflies

Enfin, pour clôturer cette sélection, Fishflies est le petit dernier dans la bibliographie de Jeff Lemire. Il s’agit ici d’un comics qui a innové par son format tout en utilisant les thèmes qui ont fait le succès de l’auteur.

Quand et où a été publié Fishflies ?

A l’origine, Fishflies est un comics digital publié par Jeff Lemire dans sa newsletter Substack entre 2021 et 2022. Comme beaucoup de comics digitaux d’auteurs best-sellers, le comics connait actuellement une version papier, publiée sous la forme d’une mini-série en 7 numéros chez Image Comics. La série est encore en cours de publication depuis juillet de cette année.

L’éditeur Futuropolis a obtenu les droits du comics, comme précédemment pour des comics tels que The Underwater Welder, Essex County ou ceux cités plus haut, The Nobody et Mazebook. Les droits ont été obtenus suffisamment tôt et la traduction a pu être faite suffisamment rapidement pour que les lecteurs francophones puissent déjà profiter de l’histoire, qui sera publiée en 2 tomes en français. Le premier tome est justement disponible depuis le début de ce mois et est publié sous le titre Les éphémères.

Ce que dit le synopsis

Élevée par son père, agriculteur à Bell River, au coeur de l’Ontario, Franny Fox mène une vie morne d’adolescente mal dans sa peau. Alors que la bourgade est envahie de millions d’insectes, un drame surgit. Un malfrat en fuite abat par erreur un jeune camarade de Fran. Recherché, le criminel, également blessé, se réfugie dans la ferme familiale. Et alors qu’il se métamorphose physiquement, une curieuse amitié va pourtant naitre entre Fran et lui. Suivant au plus près le rythme de parution aux USA (la série débutera en juillet et paraitra en six fascicules sur un an), cette nouvelle mini-série ambitieuse de Jeff Lemire ravira ses amateurs et sera une merveilleuse porte d’entrée pour ceux qui ne le connaissent pas encore. Après le succès du Labyrinthe inachevé, Jeff Lemire, au sommet de son art, revient sur ses terres de prédilection, la campagne canadienne, l’enfance et le fantastique. 

Synopsis de Les éphémères tome 1 publié chez Futuropolis

=> se procurer Les éphémères tome 1 par Jeff Lemire <=


Cela conclut notre sélection de 5 comics écrits et dessinés par Jeff Lemire. Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive, car nous aurions pu aussi parler de The Underwater Welder (publié en VF sous le titre Jack Joseph, soudeur sous-marin), de Lost Dogs, de Trillium ou même de A.D.: After Death, rare comics sur lequel Lemire est uniquement dessinateur. Si vous voulez en apprendre davantage sur les oeuvres écrites et dessinées par Lemire, vous pouvez aussi retrouver deux comics non abordés aujourd’hui, Roughneck (publié en VF sous le titre Winter Road) et l’iconique Essex County dans notre sélection précédente, qui portait sur les comics primés de Jeff Lemire.

Notre prochaine sélection de comics au sein d’Into the Writer-Verse sera dans un mois et vous présentera les meilleurs comics selon nous afin de découvrir Jeff Lemire. En attendant, on se retrouvera d’abord dans deux semaines pour un septième numéro où nous parlerons du duo que Lemire forme en laissant justement un autre artiste complémentaire réaliser les dessins sur ses scénarios : Andrea Sorrentino. Soyez au rendez-vous !


(Re)lisez les autres numéros d’Into the Writer-Verse of Jeff Lemire :

Vous aimez nos contenus originaux ? Découvrez aussi notre autre série s’étalant sur plusieurs saisons, PubliStory, qui explore l’historique des publications d’un personnage. Pour vous proposer toujours plus de contenus comics, découvrez aussi nos chroniques Comics Out, sur les comics LGBTQ+, Old But Gold, sur les comics primés aux Eisner et Harvey Awards, ou encore Know Your Classics, sur les comics qui ont marqué l’industrie du comics.

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire KNOW YOUR CLASSICS: Gotham by Gaslight <=