L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

Jeff Lemire, l’auteur canadien le plus versatile – ITWV of Jeff Lemire 1/9

Découvrez le parcours et le style de Jeff Lemire

Bienvenue dans la toute nouvelle série de L’Univers des Comics, Into the Writer-Verse. A travers chaque saison, nous aurons vocation à rentrer dans l’univers d’un auteur de comics en particulier en expliquant tous les recoins de son univers qui font le style et le succès de l’auteur. Cette première saison se centre sur l’auteur canadien Jeff Lemire et il est naturel pour commencer de vous le présenter dans ce tout premier numéro.


Le parcours de Jeff Lemire

Artist Jeff Lemire in his studio. (Photograph by Kayla Chobotiuk)

Jeff Lemire, les débuts prometteurs

Jeff Lemire nait le 21 mars 1976 au Canada, plus précisément dans l’état de l’Ontario. Déjà passionné par l’idée de raconter des histoires, Jeff Lemire débute des études de réalisation cinématographique mais abandonne celles-ci lorsqu’il se rend compte que le médium ne correspondait pas à sa personnalité assez solitaire. A la place, Jeff Lemire s’essaiera à un autre médium dans lequel il peut raconter des histoires : les comics.

Vous voulez en apprendre plus sur Karl Urban ?

=> Lire AGENT DOUBLE: Karl Urban <=

Le tout premier comics de Jeff Lemire est Lost Dogs, qu’il écrit et dessine et auto-publie à l’âge de 29 ans, en 2005. Lost Dogs connaitra un véritable succès, remportant aussi un Xeric Award, décerné par la Xeric Foundation, qui récompensait les comics auto-publiés et offrait des bourses aux créateurs de comics indépendants. Grâce à se succès, Lemire signe chez Top Shelf Productions, où son talent explosera au grand jour avec la publication de Essex County, qu’il écrit et dessine également et qui obtient des nominations aux Eisner et Harvey Awards mais qui lui valut un Schuster Award comme meilleur cartoonist, un Doug Wright Award pour le meilleur talent émergent et un Alex Award pour le premier tome, Tales from the Farm.

Après Essex County, Jeff Lemire commence à écrire et dessiner d’autres histoires, telles que le roman graphique, également acclamé par la critique, The Underwater Welder chez Top Shelf en 2012, mais surtout ses débuts sous le défunt label Vertigo de DC Comics en 2009. Il y publiera le roman graphique The Nobody, qui lui ouvrira les portes à sa première série long format et son entrée dans le succès mainstream avec Sweet Tooth. Il y écrira aussi la mini-série Trillium, mais signera surtout chez l’éditeur principal du label, DC Comics.

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire COMICS OUT: Strangers in Paradise <=

Editeurs majeurs : contrats exclusifs et montée en popularité

Jeff Lemire signe un premier contrat d’exclusivité avec DC Comics en 2010, en tant qu’auteur uniquement. Après avoir écrit une poignée de numéros individuels parmi quelques titres, Lemire obtient sa première série en 2011 en relançant Superboy avec le personnage de Conner Kent. Le rôle de Lemire prendra ensuite de l’ampleur avec le relaunch The New 52 en 2011, qui le verra écrire les séries Animal Man et Frankenstein: Agent of S.H.A.D.E.. Ses véritables runs à succès surviendront ensuite lorsque Lemire reprend le titre Justice League Dark et puis Green Arrow, acclamés par la critique.

Par la suite, Jeff Lemire continuera à écrire d’autres comics chez DC jusqu’en 2015, parmi lesquels Justice League United, la nouvelle série Constantine co-écrite avec Ray Fawkes, le roman graphique Teen Titans: Earth One ou encore sa participation comme l’un des quatre auteurs de la maxi-série The New 52: Futures End.

Après la fin de son contrat d’exclusivité avec DC, Jeff Lemire signe un contrat d’exclusivité avec Marvel Comics en 2015, à l’exception de ses oeuvres indépendantes chez Image et Dark Horse Comics et de son contrat en cours avec Valiant Entertainment. Chez Marvel, Lemire commence en écrivant la série All-New Hawkeye, qui se termine abruptement pour la relance éditoriale All-New All-Different Marvel. Lemire aura toutefois une place de choix durant ce relaunch vu qu’il sera en charge de l’histoire principale des X-Men, écrivant à la fois les titres Extraordinary X-Men et Old Man Logan, qui mèneront notamment à la mini-série Death of X et au crossover Inhumans vs. X-Men, également écrits par l’auteur canadien.

Durant les quatre ans où il restera chez Marvel, il écrira aussi une nouvelle série Moon Knight, une série Thanos et une mini-série Sentry. Malgré un comics one-shot marquant son retour à la Maison des Idées en 2020, son dernier en date pour l’éditeur, son contrat d’exclusivité prit fin en 2018.

Les premiers grands succès en indépendant

Comme dit plus haut, alors qu’il était sous contrat chez Marvel entre 2015 et 2018, Jeff Lemire commençait à publier des oeuvres indépendantes, ses propres créations, chez des éditeurs importants.

Restant dans des univers partagés, juste avant son passage chez Marvel, Lemire a ainsi travaillé chez Valiant Entertainment à partir de 2014. Créant certaines des premières interactions les plus intéressantes de l’univers Valiant depuis son retour en 2012, Jeff Lemire écrit la mini-série The Valiant, qui connaitra un franc succès. Lemire jettera ensuite son dévolu sur le personnage de Bloodshot, avec lequel il sera occupé jusqu’en 2018, écrivant successivement la très acclamée Bloodshot Reborn, la mini-série Bloodshot U.S.A. et son dernier titre sur le personnage, Bloodshot Salvation.

En parallèle, Lemire publie aussi ses premières créations chez Image Comics, écrivant entre 2015 et 2018 la très acclamée Descender, la mini-série Plutona co-écrite avec Emi Lenox, ainsi que Royal City, qui marquait le retour de Lemire sur une série à la fois écrite et dessinée par lui-même. Côté dessin, il dessinera notamment la trilogie de romans graphiques de Scott Snyder A.D.: After Death entre 2016 et 2017.

Lemire sera aussi actif chez Dark Horse Comics à partir de 2016, où il donnera naissance à l’une de ses séries ayant connu le plus de succès, également lauréate de l’Eisner Award de la meilleure série en 2017, Black Hammer.

Indépendant complet : Lemire at his best

Après la fin de son contrat chez Marvel et face au grand succès que connaissent ses oeuvres indépendantes (Bloodshot Reborn, Descender et Black Hammer en tête), Jeff Lemire décide de ne plus signer de contrat d’exclusivité et arrive à vivre depuis lors uniquement de ses propres créations. Au vu de ses productions récentes, il s’agit peut-être de sa meilleure décision. Vu de l’extérieur, c’est comme si l’absence de contrat avait pleinement libéré l’énorme talent de Lemire, lui permettant de créer à tout-va chez l’éditeur collant le plus au style de l’histoire.

Ainsi, Lemire commencera notamment à travailler avec de plus petits éditeurs en plus de travailler avec d’importants éditeurs. Il publie deux romans graphiques chez Simon & Schuster,qu’il écrit et dessine, à savoir Roughneck en 2017 et Frogcatchers en 2019. Il collaborera aussi avec le nouvel éditeur TKO Studios pour sa première vague de comics en 2019 en écrivant la mini-série Sentient, qui sera même nominée pour un Eisner Award.

Il retournera par ci par là entre 2018 et 2020 chez DC Comics pour écrire quelques mini-séries, à commencer par The Terrifics. Il sera toutefois plus à l’aise dans des histoires totalement indépendantes publiées sous le DC Black Label, où il écrira les mini-séries Joker: Killer Smile, The Question: The Deaths of Vic Sage, Robin & Batman et Swamp Thing: Green Hell, ainsi qu’une suite de Sweet Tooth, Sweet Tooth: The Return.

Chez Dark Horse Comics, en plus de continuer à étendre de manière exponentielle le Monde de Black Hammer – qui est tellement massif qu’il méritera d’avoir son propre numéro dédié le mois prochain – il écrira aussi la mini-série Berserker Unbound en 2019 ; une mini-série également en tant que dessinateur et récemment nominée aux Eisner Awards, Mazebook ; et signera un accord avec Dark Horse pour la publication en papier du comics digital publié en 2021 sur ComiXology, Snow Angels.

Mais c’est sans doute chez Image Comics qu’il connaitra le plus grand succès, lançant dès 2018 la série d’horreur Gideon Falls, qui remportera un Eisner Award l’année suivante. Il écrira aussi par la suite Family Tree et la mini-série Primordial avant de signer un accord de publication exclusive chez Image en 2022. Depuis lors, Lemire a pu lancer les séries Little Monsters et Phantom Road, republier la série Fishflies initialement publiée dans sa newsletter sur Substack, publier le roman graphique co-écrit avec Matt Kindt et financé avec succès par Kickstarter Cosmic Detective, et a surtout lancé l’univers partagé The Bone Orchard Mythos, co-créé avec Andrea Sorrentino. Ce dernier est encore actuellement en train de s’étendre, et c’est pour cela que la collaboration avec Sorrentino méritera son propre numéro qui sortira dans deux mois.


Le style de Jeff Lemire

Quand on aperçoit son oeuvre, le plus flagrant dans l’écriture de Jeff Lemire – et ce n’est pas pour rien que c’est dans le titre de l’article – est sa versatilité. L’auteur canadien n’a pas juste évolué et changé de genre d’année en année, il écrit encore actuellement dans plusieurs genres, et “le pire” c’est qu’il excelle dans chaque genre auquel il s’essaie.

Débutant avec des histoires intimistes avec les relations humaines au centre du récit, comme Essex County et The Nobody ou mêmes les plus récents Royal City et Mazebook, Jeff Lemire s’est évidemment aussi essayé aux super-héros durant ses périodes chez DC, Marvel et Valiant. Il a ainsi pu écrire avec succès des histoires sur des personnages en solo (Green Arrow chez DC, Moon Knight chez Marvel, Bloodshot Reborn chez Valiant) mais a aussi excellé dans des comics impliquant plusieurs personnages, le démontrant entre autres sur Justice League Dark (DC), Extraordinary X-Men (Marvel) ou encore The Valiant. Il ira même jusqu’à s’inspirer de ces univers et créer le sien avec la série Black Hammer.

Nous aurions tort toutefois de limiter les genres de Lemire à l’histoire intimiste et aux larges univers des super-héros (deux styles pourtant opposés). Lemire s’est aussi essayé avec succès à la science-fiction, comme le démontrent Descender et Sentient, au fantastique, qu’il a exploré dans les récents Little Monsters et Fishflies, et surtout à un genre où il est devenu maitre, l’horreur. En effet, depuis Gideon Falls, l’horreur est devenu omniprésente dans les écrits de Lemire, pouvant entretenir le mystère à travers son style scénaristique ; un genre qu’on peut retrouver actuellement dans Phantom Road et The Bone Orchard Mythos.

Si nous rentrons plus en détail dans le style de l’auteur, on remarque notamment trois fils rouges qui sont suffisamment importants que pour avoir leur propre numéro dédié dans les prochaines semaines : la narration à travers des histoires parallèles, des histoires comportant régulièrement des monstres en tous genres, et la place quasi omniprésente de la paternité dans les comics de Jeff Lemire.

En-dehors de ces aspects, et quel que soit le style, Jeff Lemire est aussi un spécialiste du character-building, développant énormément ses personnages, même dans des histoires qui en incluent beaucoup. Cas assez rare pour un auteur, à l’opposé du character-building, Lemire est aussi maitre dans l’art du world-building, arrivant réellement à créer des mondes bien distincts des autres, souvent complexes et parfois très larges, à l’image, par exemple, de Black Hammer.


Succès mainstream : les comics de Jeff Lemire adaptés en films et séries

Jeff Lemire

Malgré un peu moins de vingt ans de carrière, plusieurs des comics écrits par Jeff Lemire ont déjà été adaptés en productions audiovisuelles.

La plus récente est sa première oeuvre majeure : Essex County. A l’image du comics, la série n’est pas de ces séries les plus mises en avant, diffusée exclusivement au Canada dans un premier temps, sur la chaine CBC. La mini-série diffusée au printemps 2023 est toutefois déjà nominée pour plusieurs prix et il va de soi que Lemire la tient proche de son coeur, car c’est aussi lui qui a servi de scénariste et showrunner, pour sa première dans ce rôle.

On quitte les plus petites productions et on se rend chez le géant du streaming : Netflix. Le comics Sweet Tooth a été adapté dans une série Netflix du même nom, qui a connu un grand succès sur la plateforme. Même si la série s’éloigne un peu du comics, Lemire a soutenu l’adaptation produite par Robert Downey Jr. et sa boite de production Team Downey. La série a actuellement deux saisons disponibles sur Netflix et une troisième et dernière saison a été commandée.

Du coté des éditeurs majeurs, deux des oeuvres écrites par Lemire ont ou vont être adaptées. Chez Marvel, son run sur Moon Knight a été une forte inspiration pour la série éponyme sortie en 2022 sur Disney+ et s’inscrivant dans le Marvel Cinematic Universe. A l’avenir, DC Studios produiront quant à eux une série animée Creature Commandos, qui s’inspire du comics Frankenstein: Agent of S.H.A.D.E. écrit par Lemire.


Jeff Lemire est donc un auteur de comics qu’il est difficile de décrire en quelques lignes. C’est pourquoi nous nous pencherons sur son oeuvre de manière plus détaillée à travers différentes thématiques dans les prochaines semaines, à commencer par l’utilisation quasi-systématique d’une narration en histoires parallèles dans le deuxième numéro. Celui-ci sort dans une semaine : à vos agendas !


Vous aimez nos contenus originaux ? Découvrez aussi notre autre série s’étalant sur plusieurs saisons, PubliStory, qui explore l’historique des publications d’un personnage. Pour vous proposer toujours plus de contenus comics, découvrez aussi nos chroniques Comics Out, sur les comics LGBTQ+, Old But Gold, sur les comics primés aux Eisner et Harvey Awards, ou encore Know Your Classics, sur les comics qui ont marqué l’industrie du comics.

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire AGENT DOUBLE: Hugo Weaving <=