L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

Le duo Lemire-Sorrentino, ou comment se sublimer mutuellement – ITWV of Jeff Lemire 7/9

Découvrez le duo que forme Jeff Lemire avec le dessinateur Andrea Sorrentino

Nous voici déjà arrivés dans le dernier trio d’articles de cette première saison d’Into the Writer-Verse, consacrée à Jeff Lemire. Dans les numéros précédents, on a déjà eu l’occasion – naturellement – de vous présenter cet auteur canadien extrêmement versatile, mais aussi l’une de ses oeuvres majeures, à savoir le Monde de Black Hammer. Aujourd’hui, nous nous pencherons sur un autre univers partagé en construction par Lemire, mais ceci n’est qu’une partie de son oeuvre commune avec Andrea Sorrentino.


Jeff Lemire x Andrea Sorrentino :
les débuts d’un duo d’une complémentarité unique

S’il y a bien quelque chose de magique dans la vie, c’est la façon dont les rencontres se font et peuvent parfois créer quelque chose d’unique. Qui aurait en effet pu prédire que les carrières respectives, toutes deux en pleine ascension, de deux créateurs de comics allaient connaitre un tremplin grâce à leur collaboration ?

Envie de lire un comics dérivé de The Sandman ?

=> Lire COMICS OUT: Death – The Time fo Your Life <=

D’un côté, Jeff Lemire, auteur canadien, travaillait alors en exclusivité avec DC Comics en 2013 après avoir signé un contrat dans ce sens. Malgré un certain succès sous le label Vertigo de l’éditeur avec des titres comme The Nobody, Trillium et surtout Sweet Tooth, Lemire peine à atteindre ce niveau de popularité dans l’univers DC, là où ses comics Animal Man et Frankenstein: Agent of S.H.A.D.E. sont accueillis avec des reviews mitigées.

De l’autre côté, et même carrément de l’autre côté de l’Atlantique, Andrea Sorrentino est un artiste italien né à Naples, de six ans le cadet de Lemire. Il débute sa carrière comme dessinateur en 2010 en dessinant la mini-série God of War pour le label Wildstorm de DC Comics. Grâce à cette première oeuvre, il se fait remarquer et dessinera pour DC la série I, Vampire, l’une des séries qui débute les New 52 entre 2011 et 2012 et qui est assez bien reçue à son lancement.

Du côté de DC Comics, l’un des héros principaux de leur mythologie, Green Arrow, peine à connaitre le succès et des critiques positives sur son titre solo, Green Arrow. La série initialement écrite par J.T. Krul ne convainc pas et la succession d’auteurs en 16 numéros n’y fera rien malgré des grands noms avec Keith Giffen, Dan Jurgens et Ann Nocenti : la sauce ne prend pas.

Ainsi en 2013, à partir du 17e numéro, DC Comics instaurent une nouvelle équipe créative sur le titre Green Arrow : Jeff Lemire et Andrea Sorrentino. Cela marque la première collaboration entre le Canadien et l’Italien et un succès pour tout le monde. Le run du duo sur le comics est alors acclamé par la critique, au point que DC voit la popularité du personnage de Green Arrow monter en flèche (aussi aidé par le succès de la série Arrow) et puisse l’intégrer dans d’autres comics comme Justice League of America.

Avec Green Arrow, Lemire connait enfin le succès chez DC et écrira ensuite sur l’ambitieuse maxi-série The New 52: Futures End et se verra offrir plus de liberté avec le spin-off de Justice League situé au Canada, Justice League United, ainsi qu’un roman graphique situé sur une terre alternative, Teen Titans: Earth One. Green Arrow reste toutefois l’une des oeuvres les plus marquantes de Lemire lors de son passage chez DC, les critiques soulignant cette complémentarité entre la façon très cinématographique de Lemire de raconter les histoires et le souci du détail et la créativité visuelle de Sorrentino.

Green Arrow est aussi le comics qui fait éclater le talent de Sorrentino au grand jour, désormais connu pour ses traits épais et ses planches aux arrangements créatifs. L’artiste italien, après ce succès sur Green Arrow et la fin de son run avec Lemire en 2014 après 18 numéros, décidera d’aller signer un accord d’exclusivité avec Marvel à partir de 2015.


Retrouvailles chez Marvel et collaborations régulières :
un duo est né

Passant chez Marvel en 2015, Andrea Sorrentino commence à travailler avec le mastermind des X-Men de l’époque, Brian Michael Bendis, délivrant notamment les dessins sur une mini-série Old Man Logan durant les évènements de Secret Wars. A la même époque, Jeff Lemire rejoint lui aussi la Maison des Idées, travaillant tout d’abord sur des comics comme All-New Hawkeye et Moon Knight. Les évènements de Secret Wars remodèleront l’univers Marvel et c’est justement Jeff Lemire qui se retrouve à la tête des X-Men à partir de 2016. En plus de la série principale, il écrit alors une nouvelle série Old Man Logan sur laquelle Andrea Sorrentino revient au dessin. La série du mutant griffu est alors l’occasion pour Lemire et Sorrentino de travailler à nouveau ensemble deux ans après la fin de leur run commun sur Green Arrow. Ils travailleront sur Old Man Logan pendant 24 numéros entre 2016 et 2017.

Les contrats d’exclusivité avec Marvel se terminent ensuite tant pour Lemire que Sorrentino et ceux-ci auront alors trouvé en l’un et l’autre le partenaire parfait pour sublimer l’art de chacun. Andrea Sorrentino, de par son style graphique, permet d’accentuer encore d’avantage la scénarisation cinématographique et recherchée de Jeff Lemire tandis que la versatilité scénaristique de Lemire permet à Sorrentino de réaliser des dessins dans divers genres, étoffant ainsi sa palette.

C’est ainsi qu’il ne faudra pas attendre longtemps avant de voir Lemire et Sorrentino sur une oeuvre commune, vu que ceux-ci se mettent immédiatement à travailler sur une nouvelle série d’horreur indépendante pour Image Comics. Cette série marque leur première création commune et connaitra un succès phénoménal, révélant aux yeux du monde la qualité intrinsèque qui ressort de leur association. Cette série, c’est Gideon Falls, élue meilleure nouvelle série de 2019 aux Eisner Awards.

Durant la publication de Gideon Falls, qui durera 27 numéros entre 2018 et 2020, Lemire et Sorrentino iront aussi s’essayer à d’autre histoires chez DC Comics, éditeur chez qui ils reviennent pour quelques histoires courtes. Ils délivrent ainsi la psychédélique mini-série Joker: Killer Smile publiée en 2019-2020 en 3 numéros et sa suite directe, un one-shot faisant office de 4e numéro, Batman: The Smile Killer en 2020. Ils reviendront même aux sources de leur succès en réalisant une histoire courte, équivoquement nommée “The Last Green Arrow Story” au sein d’un album commémoratif pour les 80 ans du personnage en 2021.

Mais là où le duo Lemire-Sorrentino brille le plus, et ils l’auront prouvé avec Gideon Falls, c’est quand ils créent quelque chose d’unique ensemble. En guise de mise en bouche avant leur nouvelle oeuvre massive ensemble, ils publient en 2021-2022 la mini-série en 6 numéros Primordial chez Image Comics, touchant cette fois-ci à de la science-fiction.


The Bone Orchard Mythos : l’univers partagé de Lemire & Sorrentino qui révolutionne le monde de l’horreur

Après Primordial, Jeff Lemire et Andrea Sorrentino continuent leur partenariat avec Image Comics et annoncent dès le début de l’année 2022 ce qu’ils décrivent comme “le projet le plus ambitieux qu’ils aient fait ensemble”. Ce projet prend la forme d’un univers partagé nommé The Bone Orchard Mythos et traduit en version française sous le titre Le Mythe de l’Ossuaire.

The Bone Orchard Mythos a vocation à être un univers partagé dans le genre de l’horreur et composé de divers formats, allant de mini-séries aux séries plus longues en passant par des romans graphiques ou one-shots. Là où le projet est ambitieux est que chaque entrée dans cet univers partagé raconte des histoires individuelles l’une de l’autre tout en étant connectées par l’histoire globale du lieu où elles se déroulent : The Bone Orchard. Lemire et Sorrentino ont déjà écrit toute l’histoire mais ne comptent pas expliquer l’histoire et préfèrent que les lecteurs puissent se faire leur propre interprétation, publiant même les histoires dans un ordre non-chronologique.

L’univers débute en mai 2022 à l’occasion du Free Comic Book Day, publiant un one-shot intitulé The Bone Orchard Mythos Prelude, incluant l’histoire Shadow Eater. Celui-ci fut suivi en juin 2022 par la première histoire majeure de The Bone Orchard Mythos, le roman graphique The Passageway (traduit Le Passage en VF). L’année 2022 continua ensuite avec une mini-série en 5 numéros, Ten Thousand Black Feathers (traduit Des milliers de plumes noires en VF), avec un dernier numéro publié en janvier 2023.

The Bone Orchard Mythos continue de s’étendre en cette année 2023. Depuis le mois de juillet, c’est le troisième chapitre de cet univers qui est publié sous la forme d’une série en 10 numéros intitulée Tenement. Celle-ci sera suivie en 2024 du roman graphique Starseed et sans doute d’autres histoires par la suite.

La collaboration entre Jeff Lemire et Andrea Sorrentino est donc loin d’être finie, et tant mieux. A travers leurs créations communes, ce qui ressort et ressortira à l’avenir est et sera toujours à l’image de leur duo : unique.


La semaine prochaine, on se retrouve pour le huitième numéro d’Into the Writer-Verse, dans lequel nous aborderons la présence régulière de monstres dans les comics de Jeff Lemire ! Soyez au rendez-vous !


Lisez les oeuvres communes de Jeff Lemire & Andrea Sorrentino


(Re)lisez les autres numéros d’Into the Writer-Verse of Jeff Lemire :

Vous aimez nos contenus originaux ? Découvrez aussi notre autre série s’étalant sur plusieurs saisons, PubliStory, qui explore l’historique des publications d’un personnage. Pour vous proposer toujours plus de contenus comics, découvrez aussi nos chroniques Comics Out, sur les comics LGBTQ+, Old But Gold, sur les comics primés aux Eisner et Harvey Awards, ou encore Know Your Classics, sur les comics qui ont marqué l’industrie du comics.

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire OLD BUT GOLD: Love and Rockets <=